Crypto : Les 10 pires nouvelles qu’ait connues le milieu en 2021

lun 03 Jan 2022 ▪ 22h00 ▪ 9 min de lecture - par Mikaia Andriamahazoarimanana

À l’heure des bilans, pour l’année 2021, nous accorderons de l’importance aux faits ayant affecté l’univers des cryptomonnaies. Ces derniers semblent disparates : si certains renfermaient de la joie et de l’opulence, d’autres constituaient des nouvelles moins gaies. Dans cet article, nous allons vous livrer une dizaine de mésaventures que n’importe quel amateur de crypto digne de ce nom trouverait écœurantes.

Fait n° 10 – ConstitutionDAO perdait une enchère

ConstitutionDAO, un collectif regroupant 17 437 passionnés de cryptomonnaies, a remué ciel et terre avant de pouvoir rassembler la somme de 41 millions de dollars pour l’acquisition d’un exemplaire rare de la Constitution américaine. Une levée de fonds a été organisée à cet effet pour mieux se préparer à la vente aux enchères de ce précieux objet chez Sotheby‘s à New York le 18 novembre dernier.

Malheureusement, le milliardaire Ken Griffin s’est vite aperçu de leur profond attachement à l’artefact historique, en se servant de la transparence de la blockchain. Son intervention de dernière minute, couplée à une mise de 43,2 millions de dollars, a fait en sorte que ConstitutionDAO perde la partie. Ce coup de couteau dans le dos a valu à cette dernière le remboursement des donateurs… et des pertes liées aux frais de remboursement.

Fait n° 9 – Akon City, de la chimère… ou pas ?

Lors de l’été 2020, Akon annonçait la construction d’une métropole moderne imitant le Wakanda (Black Panther) au Sénégal. Une vision audacieuse accueillie à bras ouverts par le grand nombre vu qu’elle sera à l’origine de milliers d’emplois, et donc d’une croissance économique. Cerise sur le gâteau, le projet en question sera alimenté avec des cryptomonnaies.

Sauf qu’un an plus tard, aucun stade, ni casino, ni école n’a pu être érigé sur le terrain où la première pierre a été posée. Beaucoup se demandent à l’heure actuelle si les annonces de l’été dernier ne sont que des bobards, si les 6 milliards de dollars évoqués ne sont que de la poudre aux yeux. Les personnes censées avoir des réponses interrogées sur la situation semblent évasives au point de cultiver des doutes auprès du public.

Fait n° 8 – Des avoirs en crypto partis en fumée pour cause d’un mot de passe oublié

La nouvelle de l’homme qui était passé à côté de la somme astronomique de 240 millions de dollars en bitcoins a fait l’écho de toutes les presses en mi-janvier 2021. Son nom est Stephan Thomas : un programmeur qui s’est vu payer 7 002 bitcoins pour avoir réalisé une vidéo sur le fonctionnement de la « cryptonaissance ».

Le comble, c’est qu’à l’époque, il a sagement stocké ses avoirs dans un wallet IronKey sur un disque dur. Et il l’a verrouillé à l’aide d’un mot de passe secrètement gardé sur un bout de papier. Malheureusement, ce dernier lui a échappé, faisant de lui un riche propriétaire de bitcoins dépourvu d’accès à ses biens.

Fait n° 7 – Prolifération des scams

Notre article sur les « 10 pires actes de piratage recensés en 2021 » vous en dira long sur ce phénomène faiseur de déshérités dans la cryptosphère. Généralement, les escrocs se basent sur des SMS ou des e-mails alarmant les détenteurs de compte crypto d’une éventuelle tentative d’intrusion à leurs fonds. Et avec des messages savamment rédigés, imbus de formalités dignes d’une bourse de grande renommée, personne ne peut se douter de quoi que ce soit.

Conséquence : les destinataires de ce genre de SMS s’activent et n’hésitent pas à saisir leur login et mot de passe sur la fausse page de connexion. Autorisant, à leur insu, une vraie intrusion par les hackers dans leur véritable compte. Une telle manœuvre a occasionné, par exemple, la perte de l’équivalent de 700 000 $ en bitcoins par un couple affilié à Coinbase.

Fait n° 6 – Fausse annonce concernant Walmart

En septembre dernier, une nouvelle concernant Walmart a été relayée par les médias, laquelle stipulait que ce géant de la vente au détail serait enfin prêt à accepter le litecoin (LTC) comme mode de paiement. Même la Fondation Litecoin s’est félicitée de cette annonce historique d’une apparence trompeuse.

Walmart n’a pas attendu longtemps pour nier l’existence d’un tel partenariat. Le temps d’un démenti, le cours du LTC a fortement chuté, après une ascension de courte durée provoquée par cette rumeur. Nous espérons que ce cas apprendra aux journalistes à mieux différencier les « infos » des « infox » à l’avenir.

Fait n° 5 – OpenSea, victime d’un scandale de délit d’initié

OpenSea

Nate Chastain, un cadre supérieur d’OpenSea, était l’auteur d’un délit d’initié à l’origine d’un scandale au sein de cette place de marché peer-to-peer de NFT. Son péché consistait à acheter des tokens non fongibles avant leur promotion sur la page d’accueil du site. Après l’annonce de la revente de ces avoirs, les Sherlock Holmes de la blockchain sur Crypto Twitter ont vite démasqué la manigance.

OpenSea, mis à terre, a demandé, pour ensuite accepter, la démission de Chastain. Pour éviter la reproduction d’un tel délit dans le futur, l’entreprise a pris des mesures restrictives plus strictes.

Fait n° 4 – Décès de John McAfee à l’âge de 75 ans

Ce nom vous rappellera certainement un antivirus qui a su concurrencer les grands créateurs de logiciels de ce monde. Sauf que John McAfee n’a pas eu la chance de profiter de ses derniers jours dans une belle villa comme l’auraient fait ses pairs. Au contraire, il a écopé des peines d’emprisonnement dans une prison en Espagne, en attendant son extradition vers les États-Unis pour être à nouveau jugé sur fond de fraudes fiscales.

Craignant la mort derrière des barreaux américains, McAfee a été retrouvé sans vie en milieu carcéral espagnol le 23 juin dernier. Était-ce un suicide ? Peu importe l’origine de ce décès, la communauté crypto n’oubliera jamais sa contribution et ses prédictions farfelues sur le prix du bitcoin (BTC).

Fait n° 3 – Bitcoin victime d’un lot de malheurs

S’il existe des coins sur lesquels nous devons tirer beaucoup de leçons pour cette année 2021, le bitcoin (BTC) se trouve en tête de liste. Avec l’alternance de hausses et de chutes qu’elle a connues au cours de cette période, les cœurs des investisseurs auraient certainement vibré à n’en plus finir. Seuls les expérimentés connaitraient la paix en de telles situations.

Nous citerons par exemple l’atteinte d’un sommet de 64 000 $ en avril et une chute vertigineuse jusqu’à 29 700 $ en juin. Les mois d’octobre et de novembre, les prix ont frôlé les 67 000 et 69 000 $ (record d’ATH), pour ensuite baisser à 42 000 $ début décembre. On dit que la crise d’Evergrande (Chine), la nouvelle variante de la COVID-19 Omicron et le plan de relance de la Fed concourraient à ces dents de scie sur le graphe du bitcoin.

Fait n° 2 – Interdiction de la cryptomonnaie en Inde

L’appréciation des dernières nouvelles en Asie nous permet de déduire que l’Inde et la Chine rivalisent d’intelligence dans la répression du mining et de l’usage des cryptomonnaies. Pour le pays des maharadjas, cette vaste opération se manifeste par l’interdiction du commerce d’actifs numériques. L’infraction à ces règles sera sanctionnée d’une peine d’emprisonnement et d’une lourde amende.

L’avènement de l’année 2022 ravive toutefois beaucoup d’espoir chez les Indiens. Certains rapports soulignent, en effet, la possibilité d’exchange pour certaines cryptomonnaies privées. Dans un pays qui compte plus de 20 millions d’investisseurs, où les stars et les industries du cinéma ne lésinent pas dans les dépenses publicitaires pour cet actif numérique, l’État aura à revoir sa position dans un futur proche.

Fait n° 1 – Effondrement du token SQUID

C’est de la célèbre série Squid Game, développée par Netflix, qu’est tirée l’inspiration du projet SQUID. Le but étant de faire participer les joueurs aux mêmes jeux de ce programme télévisé en vue de gains crypto. Ce qui a fait que le SQUID est monté en flèche, articles élogieux de grands médias à l’appui.

Sauf que ce projet crypto n’a établi aucun partenariat avec Netflix. Ses détenteurs devenaient par la suite victime d’un mécanisme anti-vente occasionnant une hausse éphémère de la valeur du token jusqu’à 2 800 $, pour assister, impuissants, à sa chute inévitable jusqu’à 0,01 $. De quoi comprendre le phénomène « rug pull » pour les novices.

Nous ne sommes pas en mesure de faire la morale à qui que ce soit face à ces faits peu élogieux à l’endroit des cryptomonnaies. Nous invitons toutefois tous les acteurs à s’armer de vigilance pour faire en sorte que de tels événements ne surviennent plus courant 2022 et que la prospérité soit au rendez-vous pour tout un chacun.

Source : CoinMarketCap

A
A
Mikaia Andriamahazoarimanana

La révolution blockchain et crypto est en marche ! Et le jour où les impacts se feront ressentir sur l’économie la plus vulnérable de ce Monde, contre toute espérance, je dirai que j’y étais pour quelque chose

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Cours & Indices

BITCOIN (BTCUSD) 42 149,58 $ -2.22%
ETHEREUM (ETHUSD) Ξ 3 215,56 $ -4.02%
DEFI (DEFIPERP) 9 075,10 $ -6.16%
MARKETS (ACWI) 105,86 $ 0.61%
GOLD (XAUUSD) 1 819,46 $ 0.12%
TECH (NDX) 15 905,10 $ 0.38%
CURRENCIES (EURUSD) 1,14 $ -0.01%
CURRENCIES (EURGBP) 0,835960 £ 0.28%
CRUDEOIL (USOIL) 84,26 $ -0.16%
IMM. US (REIT) 2 800,25 $ -0.94%
Le pourcentage exprime l’évolution depuis 24h Acheter des cryptos sans risques
Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email