Se connecter S'abonner

Ethereum (ETH) : retour en images sur le Hard Fork London

Le 4 août dernier est sortie l’une des mise à jour les plus attendues du réseau Ethereum : le Hard Fork London ! Cette mise à jour comprenait plusieurs propositions d’évolutions du réseau, appelées Ethereum Improvement Proposals (EIP). Parmi ces EIP, l’un était particulièrement désiré par la communauté, à savoir l’EIP 1559, visant à réduire les frais du réseau et faire de l’Ethereum un actif déflationniste. Comment ce système fonctionne-t-il ? Expliquons le en images !

La situation avant l’EIP : des centaines de dollars pour une transaction.

L’essor des NFT et des cryptos inutiles, ou “shitcoins”, ont congestionné le réseau Ethereum. En effet, n’importe qui peut créer sa cryptomonnaie sur le réseau et en faire la promotion. La popularité grandissante du réseau Ethereum a fait exploser le nombre de transactions sur sa blockchain et plusieurs centaines de dollars de frais étaient parfois nécessaires pour faire valider une transaction rapidement.

Comment en sommes-nous arrivés là ? Et surtout, quels changements a apporté l’EIP 1559 ?


Je vous propose de résumer tout cela en reprenant une métaphore du média hackernoon : le bateau du village Crypto.

Tout le monde aime les histoires

Le village Crypto est une petite bourgade située sur une rivière et entourée de montagnes. Le seul moyen pour les habitants de quitter la ville est de prendre le bateau qui traverse la rivière. Enfin, ce bateau ne servait initialement qu’aux quelques habitants du village, pour le travail. 

Ce bateau ne se conduit pas tout seul ! Et son capitaine, que nous appellerons Jacques, doit lui aussi nourrir sa famille. Le comité de direction du village Crypto décide donc de subventionner Jacques pour ses loyaux services rendus aux habitants. 

La situation a rapidement évoluée au sein du village Crypto. En effet, la demande pour traverser la rivière a considérablement augmenté à mesure que le village s’agrandit. Les habitants se sont rendu compte qu’ils devraient s’organiser et mettre en place une règle pour effectuer la traversée. Le comité de direction du village a donc décidé de mettre en place un système d’enchères pour prendre le large.

Cette règle est plutôt simple : chaque villageois souhaitant effectuer la traversée donne une somme d’argent à Jacques, qui définit ensuite un ordre de priorité en fonction des montants. Vous le sentez venir, ça sent pas très bon !

Évolution de ce modèle dans le temps

Cinq années se sont passées depuis la mise en place de ce système. Le village Crypto a fait parlé de lui et les demandes pour effectuer la traversée ne cessent d’augmenter. Le petit embarcadère de Jacques ne désemplit pas, et le prix de l’escapade est passé de 1$ à près de 10$. Le comité de direction du village Crypto, conscient de l’état critique dans lequel se trouve le système préétabli, décide d’embaucher Caroline pour pallier à ce problème. Cette dernière s’empressa de questionner les utilisateurs réguliers du bateau pour alimenter son étude.

Dans un premier temps, Caroline observe que l’homme d’affaires le plus riche du village, Patrick, ne peut pas toujours prendre le bateau lorsqu’il ne donne que 5$ au capitaine. Ayant les moyens, il a donc décidé de donner systématiquement une somme élevée, soit 10$ pour s’assurer une place à bord. Toutefois, il s’insurge en apprenant que les autres passagers payent moins que lui.

Ensuite, Caroline fait la connaissance d’Etienne, producteur de fruits au village Crypto. Ce dernier a absolument besoin de donner 10$ au capitaine pour effectuer la traversée et garantir la qualité de ses produits. Cette somme représente la plus grosse dépense de son business, Etienne n’étant pas riche.

En continuant son investigation, Caroline rencontre Thibault, étudiant, qui ne possède pas énormément d’argent. Il ne peut s’affranchir que de 3$ pour effectuer la traversée et attend souvent le bateau, parfois pendant plusieurs heures.

Enfin, l’enquêtrice rencontre un dernier villageois, Valentin, complètement sur la paille. Le pauvre homme ne peut avancer qu’1$ pour la traversée et n’a pas quitté le village depuis 2 ans.

Sa conclusion

Voyant la détresse de tous les utilisateurs du bateau, Caroline chercha donc un moyen de réguler les dépenses de chacun. Dans tous ses scénarios, une seule personne s’en sort systématiquement bien : Jacques, le capitaine !
Le système de don au capitaine lui garantit de s’enrichir de façon continue, au détriment des villageois.

Le problème dans tout ça ? Le fait que les futurs passagers ne se concertent pas avant de faire leur don au capitaine ! La conclusion est sans appel : en donnant chacun de leur côté, les villageois dépensent plus d’argent que ce qu’ils devraient.

La proposition de Caroline

Bien que Jacques ait décidé de moderniser ses infrastructures et que de nouveaux bateaux bien plus rapides ne tardent pas à être mis en place, les habitants ne sont pas satisfaits !
Caroline est donc missionnée par le comité de direction du village de modifier le système de rémunération en place.

Sa nouvelle proposition s’établit comme cela : le comité de direction du village va établir un coût dynamique pour les villageois souhaitant effectuer la traversée. Ceux soucieux de prendre le bateau rapidement s’acquittent de ce prix, les autres attendant que le prix reviennent dans une tranche plus raisonnable. 

Dans un premier temps, Jacques a rappelé au comité de direction du village que le bateau ne pouvait prendre que 10 personnes maximum. Ce dernier a donc précisé que le bateau ne pourrait pas partir sans 5 personnes à son bord au minimum. En effet, cette clause garantie de ne pas gaspiller d’essence et de faire traverser un nombre minimum de passagers à chaque fois. Lorsque l’embarcadère est plein, beaucoup de gens souhaitent prendre le bateau : le prix de la traversée augmente pour tous. A l’inverse, quand moins de gens se présentent pour embarquer : le prix redescend vers son seuil minimal. Le système pensé par Caroline garantit une meilleure gestion transparente de l’offre et la demande.

Le petit plus

Vous allez me dire : “c’est bien, mais le père Jacques, il continue toujours à se gaver dans tous les cas ?”. Et vous avez raison ! C’est pour cela que Caroline a ajouté une clause dans son modèle.

En effet, Jacques ne touche plus que le revenu initial déterminé par le comité de direction du village et les pourboires des passagers ! La taxe dynamique calculée en fonction de l’affluence est maintenant versée dans les caisses du village Crypto pour financer des travaux et améliorer les conditions de vie des habitants.

La réaction des habitants face à cette annonce 

Comme Caroline pouvait s’y attendre, Jacques est complètement opposé à ce nouveau système. Elle espère toutefois lui faire entendre raison en prônant le côté viable de ce projet sur le long terme. Les conditions de vie du village s’améliorant avec le temps, Jacques a de nombreuses années prospères devant lui.

Cette métaphore décrit de façon très imagée la transition du réseau Ethereum du mois dernier, et plus précisément son EIP-1559. Vous trouverez ci-dessous les termes techniques associés à leur image dans l’histoire :

le bateau du village = les transactions sur la blockchain Ethereum

le comité de direction du village = la fondation Ethereum 

la subvention offerte à Jacques = la récompense des mineurs pour chaque bloc validé

les taxes maintenant destinées au village = les coût fixes brûlés pour faire d’Ethereum un actif déflationniste, qui se raréfie

Porter un regard vers l’avenir

Bien sûr, il faudra voir ce que cette mise à jour advient dans le temps. Première vraie marche à franchir vers la mise à jour Ethereum 2.0 et son consensus Proof of Stake, le Hard Fork London apporte pleinement sa pierre à l’édifice.
Avec plus de 100.000 ETH brûlés depuis la mise à jour, le modèle imaginé par Vitalik Buterin et ses équipes semble tenir ses promesses. La mise en place des layers 2 permettra elle aussi d’augmenter considérablement le trafic sur la blockchain et de proposer des frais dérisoires.

Plus d’actions
Partagez

Passionné d’innovation et de projets disruptifs, les technologies Blockchain ont rapidement attiré mon attention ! Je prends plaisir à évoluer dans cet écosystème bouillonnant et à en découvrir toutes ses facettes ! Pourquoi ne pas partager cela avec vous ?

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo