Se connecter S'abonner

Les stablecoins bientôt illégaux sans agrément américain ?

Avant de sortir le digital dollar, ll vaut mieux, dans un premier temps, éliminer ses ennemis à coups de loi liberticide. Les stablecoins sont jugés par le Congrès US. Leur avenir dépend maintenant du nombre de voix pour ou contre, concernant un projet de loi.

A mort les stablecoins !

Un projet de loi présenté au Congrès américain le 2 décembre 2020, pourrait introduire une réglementation généralisée à tous les stablecoins.

Si le projet est adopté, les stablecoins et les services qui les accompagnent deviendront illégaux sans l’agrément de plusieurs organismes gouvernementaux.

Un paragraphe du Stable Act déclare sans ambiguïté qu’il est illégal pour toute personne d’émettre un stablecoin ou de s’engager d’une manière ou d’une autre dans une activité impliquant des stablecoins, sans avoir obtenu au préalable une approbation écrite de l’agence d’une banque fédérale et des gouverneurs de la Réserve fédérale.

L’objectif du projet de loi est d’assurer la protection des consommateurs contre les risques posés par les nouveaux moyens de paiement numériques comme la Libra () de Facebook et des stablecoins émis par de grandes entreprises tech.

Pouce bleu, pouce rouge

Le professeur à Willamette Law, Rohan Grey, a indiqué sur Twitter que le projet de loi avait été formulé de manière à inclure un large éventail d’activités financières pour prévenir les risques systémiques qui ont conduit à la crise de 2007-2008.

La député du Parti démocrate, Rashida Tlaib, a déclaré que cette loi protège principalement les minorités n’ayant pas accès à des services financiers réglementés.

Le Stable Act a rencontré une forte opposition des cryptophiles. Pour la directrice de la stratégie de CoinShares, Meltem Demirors, les cryptomonnaies réduisent les frais d’accès à des franges de la population qui sont généralement exclues du secteur bancaire.

Le CEO et fondateur de Circle, Jeremy Allaire, a déclaré que cette loi représentait un pas en arrière pour l’innovation dans l’industrie blockchain, les fintechs et les cryptomonnaies.

Le représentant du Wyoming, Tyler Lindholm, estime que la loi s’oppose au principe fondamental de décentralisation des cryptomonnaies.

Le bourreau est déjà prêt, avec sa hache aiguisée ? Le Stable Act pourra-t-il être rejeté, les cryptophiles ont-ils des représentants au Congrès ? Libra est aujourd’hui le bouc émissaire à mettre encore et encore sur la chaise électrique, pour illustrer les dangers d’un stablecoin sans frontières échappant au contrôle des Etats-Unis. Libra pourrait également être conçu comme le symbole de l’absence d’une liberté dans le domaine monétaire. L’argent appartient aux gouvernements, le peuple n’est là que pour le faire fructifier.

Plus d’actions
Partagez

( Rédactrice )

La mode c’est bien, mais la blockchain c’est l’avenir, on est d’accord non ?! C’est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c’est d’essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo