NOUVEAU JEU CONCOURS : UNE PS5 À GAGNER CLIQUEZ ICI
Se connecter S'abonner

New York vient d’autoriser le premier stablecoin adossé au Yen

Les avantages du fédéralisme aux Etats-Unis : il suffit de changer d’Etat pour vendre légalement du cannabis et, des Etats peuvent prendre à contrepied un gouvernement central allergique aux cryptos, en encourageant les projets innovants dans la cryptosphère.
Un nouveau stablecoin voit le jour à New York : une opportunité pour son émetteur et pour l’autorité de régulation new yorkaise de se faire de la pub.

Un stablecoin japonais à New York

Selon un communiqué du 29 décembre 2020, le Département des Services Financiers de l’Etat de New Yorkle New York Department of Financial Services, NYFDS – aurait autorisé la société japonaise GMO-Z.com à émettre des stablecoins garantis par le yen et le dollar américain à New York.

Le stablecoin adossé au yen sera le premier de ce genre sur le territoire américain.

Compte tenu du statut de centre financier de New York, le NYFDS est l’un des plus importants régulateurs des Etats-Unis et cette autorisation ouvre la voie à l’expansion des activités de la société dans d’autres Etats.

La surintendante du NYFDS, Linda Lacewell, a indiqué que cette autorisation démontrait l’engagement du NYFDS à promouvoir l’innovation, tout en garantissant le respect de la règlementation afin de protéger les consommateurs et assurer l’intégrité du marché.

Un stablecoin sûr : aussi sûr que la valeur du yen et du dollar ?

La charte de GMO est celle d’une société fiduciaire à responsabilité limitée et non celle d’une banque à part entière. Un émetteur de stablecoins doit généralement détenir des réserves de l’actif en garantie.

Pour GMO, les types de dépôts jugés non-essentiels à sa capacité d’émettre et de gérer ses stablecoins, sont limités.

Ce point fait l’objet d’un contentieux entre les régulateurs d’Etat, comme le NYFDS, et les régulateurs bancaires nationaux.

Le CEO de GMO, Ken Nakamura, a déclaré que l’émission d’un stablecoin garanti par le yen représentait une innovation importante et, beaucoup considèreraient celui-ci comme un actif sûr.

Le NYFDS a récemment apporté des modifications à sa licence BitLicense, en créant un format conditionnel qui associe les sociétés nouvellement licenciées aux sociétés existantes.

PayPal est la première entreprise à avoir bénéficié de ce format conditionnel.

Les stablecoins ont-ils réellement de l’avenir, notamment avec l’arrivée prochaine des CBDC ? Utiliser le dollar à titre de garantie suffit-il pour se protéger de la foudre des législateurs qui auront pour mission de protéger l’hégémonie du billet vert ? Alors que Tether (USDT) se trouve maintenant dans le viseur de la SEC après que ce dernier s’en soit pris à Ripple (XRP), aucune crypto – sauf Bitcoin (BTC) – n’est à l’abri d’une tempête juridique.

Plus d’actions
Partagez

Derrière la signature générique « Rédaction TCT » se trouvent de jeunes journalistes et des auteurs aux profils particuliers qui souhaitent garder l’anonymat car impliqués dans l’écosystème avec certaines obligations.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo