Nouvelle-Zélande : la Banque de réserve en pleine consultation pour une potentielle CBDC

sam 10 Juil 2021 ▪ 10h00 ▪ 3 min de lecture - par Mbolatiana Rama

La Banque Centrale néo-zélandaise est en pleine d’étude sur la possibilité d’utiliser d’une CBDC dans le pays. Laquelle complètera l’argent liquide que le gouvernement a déjà à sa disposition.

La consultation en préliminaire

D’après la Banque Centrale de la Nouvelle-Zélande, une monnaie digitale devrait convenir à la politique de réduction de l’utilisation des espèces dans le pays. C’est la raison pour laquelle elle examine le contexte actuel pour savoir s’il serait propice à l’intégration d’une CBCD et à l’usage des crypto monnaies.

Ainsi, le 7 juillet 2021, la Banque de Réserve a annoncé la tenue de consultations publiques entre les mois d’août et novembre. Elles se solderont notamment par l’émission de documents présentant les problématiques et habitudes d’utilisation de l’argent liquide par les néo-zélandais. Cette opération mettra la dernière main à l’initiative similaire nommée « Future of Cash » et entamée en 2019.

Des retours sur les crypto monnaies et l’éventualité d’une CBCD seront également attendus à l’occasion. La Banque prévoit ainsi déceler les problèmes liés à l’émergence d’actifs digitaux, comme les pièces de monnaie stables, à travers le document final. Certes, l’institution est pour le déploiement d’une CBCD en Nouvelle-Zélande : mais pour l’instant, elle choisit la prudence.

Une transition avant les monnaies digitales

Christian Hawkesby, gouverneur adjoint de la Banque de Réserve néo-zélandaise, affirmait en octobre 2020 ne pas disposer de plan précis quant au futur déploiement d’une monnaie digitale dans le pays. Il reconnait ainsi l’énormité des travaux à mener en vue de satisfaire le grand public.

Cette alternative boosterait, en effet, l’abandon progressif du recours aux espèces et aux services physiques. Il faut cependant noter que les Néo-Zélandais ne désapprouvent pas l’argent liquide, lequel garantit l’inclusion et l’autonomie dans la réalisation de paiements et d’épargne au quotidien.

Hawkesby reste très confiant quant à l’issue de ces consultations. Selon lui, de plus en plus de Néo-Zelandais ne cachent pas leur préférence pour les paiements numériques et l’argent liquide sera de moins en moins présent dans l’avenir. La banque aura donc pour mission d’assurer le succès de cette transition.

La Banque Centrale de la Nouvelle-Zélande rejoint, par cette initiative de consultations publiques, les autres institutions financières en phase de préparation d’un basculement vers une CBDC. Ces dernières ont en effet compris que le contexte actuel ne permet pas un changement brusque. C’est de manière progressive que la cohabitation argent liquide-monnaie digitale deviendra effective.

A
A
Mbolatiana Rama

Internautes amateurs, néophytes ou confirmés, c'est avec grand plaisir que je vous livre au quotidien les secrets du monde de la cryptomonnaie. Mon rôle ? Rendre ce domaine clair et limpide tout en vous livrant les dernières infos croustillantes pour vous permettre d'y investir en connaissance de cause et avec le moins de risque possible. Ce ne sera pas un long fleuve tranquille mais ce n'est pas grave, c'est la vie !

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Cours & Indices

BITCOIN (BTCUSD) 60 995,05 $ 0.48%
ETHEREUM (ETHUSD) Ξ 4 014,40 $ 1.11%
DEFI (DEFIPERP) 13 174,50 $ 1.9%
MARKETS (ACWI) 104,91 $ 0.01%
GOLD (XAUUSD) 1 791,52 $ 0.5%
TECH (NDX) 15 355,07 $ -0.87%
CURRENCIES (EURUSD) 1,16 $ 0.19%
CURRENCIES (EURGBP) 0,845790 £ 0.4%
CRUDEOIL (USOIL) 84,15 $ 1.9%
IMM. US (REIT) 2 731,82 $ 0.43%
Le pourcentage exprime l’évolution depuis 24h Acheter des cryptos sans risques
Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching d’une heure avec un expert. Remplissez le formulaire et notre expert vous contactera sous 24 heures.