Un dirigeant de la banque centrale européenne (BCE) pense que Libra pourrait remédier aux défaillances du système de paiement global.

Libra, la crypto de Facebook, a poussé les banques centrales à prendre en compte deux problèmes majeurs dans les systèmes de paiements mondiaux, a déclaré un dirigeant de la banque centrale européenne (BCE).

Le 25 septembre, Benoit Coeure nous partage ses remarques lors d’une audition du comité sur l’agenda numérique au parlement allemand.

Selon Coeure, un membre de l’administration de la BCE et président du comité sur les paiements et les infrastructures des marchés, les systèmes de paiement mondiaux manquent toujours d’accès et d’efficacité du paiement de détail transfrontalier.

A ce titre, 1,7 milliards d’adultes dans le monde n’ont pas accès aux services de paiement de base. Alors que, 1,1 milliards d’entre eux possèdent un téléphone portable, et un sur quatre à accès à internet.

Ce manque d’accès limite également les services financiers supplémentaires, ce qui entrave plus généralement l’inclusion financière, nous déclare Coeure.

Pendant ce temps, les paiements transfrontaliers sont essentiels pour le commerce mondial et les migrants qui envoient des fonds dans leur pays natal. Coeure rajoute, que ces paiements sont généralement plus lents, plus couteux, et plus opaques que les paiements nationaux.

Libra est conçue pour adresser ces deux problèmes.

Nombreux projets de ‘’stablecoin’’ utilisant les technologies de blockchain sont conçus pour résoudre au moins un des problèmes. Tandis que Libra, a été créée pour résoudre les deux, a noté Coeure.

Dans sa déclaration, Coeure a réitéré ses précédentes affirmations concernant Libra en ce sens que Libra devait être bien comprise et testé dans un environnement réel a la taille requise pour faire fonctionner un système de paiement mondial avant son lancement.

Prise de conscience pour les banques centrales.

Toujours est-il que Libra ‘’a sans aucun doute sonné l’alarme pour les banques centrales’’, a déclaré Coeure. Il reconnait que les projets ‘stablecoin’ mondiaux sont ‘’le résultat naturel des progrès technologiques rapides, de la mondialisation et des préférences changeantes des consommateurs.’’

Il rajoute : ‘’ la demande de paiements transfrontaliers rapides, fiables et peu couteux va certainement augmenter dans les années à venir. Les banques centrales devraient répondre à ces défis.’’

Bruno Le Maire, le ministre français, a déclaré en mi-septembre que l’Europe devrait considérer sa propre monnaie digitale publique, dénommée EuroCoin.

Plus d’actions
Partagez

( Rédacteur )

Originaire de Belgique, écrire est une passion. Depuis 5 ans maintenant, j’ai compris que la blockchain changerait radicalement nos vies, et je voulais absolument partager mes recherches avec vous !

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés