JEU CONCOURS : GAGNEZ UNE PS5, PLUS VOUS AVEZ DE POINTS PLUS VOUS AVEZ DE CHANCE DE GAGNER, CLIQUEZ ICI
Se connecter S'abonner

De nouvelles règles vont s’appliquer au secteur de la crypto-sphère

Le GAFI va publier de nouvelles règles pour le monde de la crypto impactant les échanges, les fonds et les dépositaires

Le 21 juin, le Groupe d’action financière (GAFI) publiera une note expliquant comment les pays participants devront exercer une surveillance sur le secteur des actifs numériques, a déclaré la porte-parole du GAFI Alexandra Wijmenga-Daniel. La nouvelle a été rapportée par Bloomberg le 12 juin.

Pour Bloomberg, les nouvelles règles s’appliqueront à un large éventail d’entreprises s’occupant de crypto-monnaies et de jetons, notamment les crypto-exchanges, les dépositaires et les fonds de couverture.

Le GAFI est une organisation intergouvernementale créée à l’initiative du G7 pour promouvoir la mise en œuvre de mesures juridiques, réglementaires et opérationnelles de lutte contre le blanchiment d’argent.

Le GAFI a élaboré une série de recommandations reconnues comme étant la norme internationale en matière de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement des activités illicites. Comme le note Bloomberg, ces recommandations sont utilisées par environ 200 pays dans le monde, y compris les États-Unis.

Bloomberg indique que les règles du GAFI devraient obliger des entreprises allant de grandes plateformes boursières, telle que Coinbase, à des gestionnaires d’actifs, tel que Fidelity Investments, à collecter des données sur tous les clients initiant des transactions à partir de 1 000 euros.

Il leur sera également demandé de fournir des données sur les destinataires des fonds et de les partager avec leur propre fournisseur de services, ainsi que des données sur chaque transaction, affirme Bloomberg.

Les règles à venir seront notamment soumises à l’interprétation de différents régulateurs nationaux.

Certains participants du secteur auraient fait part de leurs préoccupations quant à la nécessité de restructurer fondamentalement la technologie de la blockchain, afin de satisfaire les nouvelles exigences en matière de réglementation, tandis que d’autres s’inquiètent des conséquences néfastes des coûts de mise en conformité sur l’industrie.

Dans un commentaire, Jeff Horowitz, responsable de la conformité chez Coinbase, a déclaré que “l’application de la réglementation bancaire à ce secteur pourrait amener davantage de personnes à effectuer des transactions de particulier à particulier, qui échapperaient aux contrôleurs. Le GAFI doit vraiment tenir compte des nombreuses conséquences imprévues de ces nouvelles règles une fois appliquées aux VASPs.” (fournisseurs de services d’actifs virtuels).

Jesse Spiro, de la société de renseignements Chainalysis, qui s’occupe de la blockchain, aurait quant à lui affirmé que les futures directives du GAFI étaient nécessaires pour le secteur.

Comme indiqué récemment, le Financial Crimes Enforcement Network des États-Unis a récemment publié de nouvelles directives à l’intention de toute entité dont les activités relèvent de la loi sur la confidentialité des banques du pays.

Plus d’actions
Partagez

Derrière la signature générique « Rédaction TCT » se trouvent de jeunes journalistes et des auteurs aux profils particuliers qui souhaitent garder l’anonymat car impliqués dans l’écosystème avec certaines obligations.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés