A
A

Déclaration de cryptomonnaies “oubliée” : le fisc américain va serrer la vis

ven 08 Jan 2021 ▪ 14h00 ▪ 3 min de lecture - par Zoé De La Roche

D’un côté un Steven Mnuchin qui veut sortir dans la précipitation une loi qui entravera le développement des cryptomonnaies. De l’autre un fisc américain augmentant la pression sur les cryptophiles pour qu’ils renflouent les caisses du Trésor. Les citoyens américains doivent désormais déclarer leurs avoirs en cryptos, sous peine d’être poursuivis au pénal ou au civil.

On sort les bâtons

L’ancien haut responsable de l’IRS, Don Fort, a indiqué que l’Internal Revenue Service (IRS) se préparait à appliquer des mesures drastiques pour obliger les contribuables à déclarer leurs avoirs en cryptomonnaies.

Dans un article co-écrit avec Lawrence Sannicandro et publié sur le site Law360, Fort a averti que l’IRS se préparait à passer d’une phase d’éducation et de sensibilisation à une phase d’application plus stricte, qui pourrait se traduire par des sanctions civiles et potentiellement pénales pour les concernés.

Cette transition devrait commencer dès le début de l’année 2021. Fort souligne qu’avec la convocation de Coinbase en 2018, l’IRS commençait à préparer l’application de ces mesures de répression.

L’exchange avait été contraint de fournir des informations sur les comptes d’environ 13 000 utilisateurs.

L’IRS aurait demandé à l’exchange basé au Luxembourg, Bitstamp, des renseignements complémentaires sur un citoyen américain.

Le Trésor veut se goinfrer de cryptos

La pression exercée sur les détenteurs de cryptomonnaies est due à un écart fiscal grandissant entre le montant des impôts qui devrait être payé au Trésor et le montant réellement perçu.

Fort et Lawrence estiment que les cryptos non-déclarées sont l’une des causes principales de ce gap.

Selon leur calcul, les obligations fiscales liées aux cryptomonnaies représenteraient 3,2% du tax gap de 381 milliards de dollars.

L’article conclut que les dernières activités menées par l’IRS, telles que l’ajout d’une question sur les cryptomonnaies en tête du formulaire 1040, suggèrent que le fisc US se prépare à déployer de gros efforts pour éradiquer le non-paiement des taxes.

L’IRS a identifié rapidement le point faible de la cryptosphère : les exchanges avec leurs procédures KYC. La crypto c’est du « Think out the box » : belle théorie mais, dans la pratique, les cryptophiles devront marcher au pas pour éviter de s’attirer les foudres des institutions gouvernementales. Satoshi Nakamoto fut peut être un lion en créant Bitcoin (BTC), une alternative aux fiats, mais les cryptos sont devenues la vache à lait des gouvernements : on la trait jusqu’à la dernière goutte sans s’en occuper. En guise de remerciement, on lui réserve un abattoir 4 étoiles.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Zoé De La Roche avatar
Zoé De La Roche

La mode c'est bien, mais la blockchain c'est l'avenir, on est d'accord non ?! C'est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c'est d'essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !