NOUVEAU JEU CONCOURS : UNE PS5 À GAGNER CLIQUEZ ICI
Se connecter S'abonner

Israël demande à ses habitants de déclarer leurs cryptomonnaies

Faudra pas s’étonner après d’un ras-le bol fiscal chez les cryptophiles et notamment chez les bitcoiners. D’abord ils crachent sur Bitcoin (BTC) et encensent leur monnaie nationale, puis ils se mettent à exiger au nom d’un pouvoir régalien le paiement d’un impôt sur les revenus issus des investissements ou des tradings cryptos.

Le fisc israélien met la pression sur les exchanges pour avoir les noms de leurs clients, histoire de les taxer.

Digne des méthodes du Mossad ?

Selon un article de Globes du 23 décembre 2020, l’Israel Tax Authority (ITA) exigerait désormais que les citoyens israéliens déclarent leurs avoirs en cryptomonnaies.

L’autorité fiscale israélienne collecterait des informations auprès des exchanges et ferait pression sur ces derniers pour pouvoir taxer leurs clients.

Globes indique également que l’ITA souhaiterait obtenir des informations sur les Israéliens effectuant des activités de trading en cryptomonnaies.

L’ITA aurait déjà récolté des données sur les citoyens qui détiennent des fonds et des comptes crypto sur le continent européen.

Ces données sont obtenues dans le cadre de la règlementation EU Common Reporting Standards (CRS) qui autorise le partage d’informations entre les autorités compétentes. L’ITA a passé un accord similaire avec les Etats-Unis.

Bitcoin pour remplir les caisses de l’Etat

Depuis 2018, les investisseurs israéliens qui détiennent des cryptomonnaies, sont soumis à un impôt sur les plus-values de 25%, tant que leurs activités n’entrent pas dans le cadre de celles d’une entreprise commerciale.

Alors que le marché des actifs numériques, en particulier celui du Bitcoin, enregistre une forte croissance, les autorités locales examineraient avec intérêt cette nouvelle source potentielle de revenus.

Face à l’augmentation du prix du Bitcoin (BTC), l’ITA ne resterait pas les bras croisés et mènerait des recherches approfondies pour étendre ses possibilités de recouvrement.

Les utilisateurs seraient encouragés à divulguer leurs avoirs de leur plein gré mais certaines entités auraient reçu des demandes d’explications agressives réclamant des renseignements et des éclaircissements.

Certains observateurs indiquent que l’attitude du gouvernement israélien révèle une tendance claire du renforcement de l’application de la loi.

Quelle est la valeur ajoutée réelle – pas de théories abstraites tournant autour du pot – apportée par les Etats sur les cryptomonnaies ? Des lois hostiles avec souvent une volonté d’éliminer Bitcoin ? Le pouvoir régalien de l’Etat Roi – démocratie, quelle démocratie ? Vivement une réelle décentralisation des décisions politiques pour mettre fin à certaines formes de vols autorisés couverts d’un bla bla quant à la supposée défense d’un intérêt collectif.

Plus d’actions
Partagez

( Rédactrice )

La mode c’est bien, mais la blockchain c’est l’avenir, on est d’accord non ?! C’est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c’est d’essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo