NOUVEAU JEU CONCOURS : UNE PS5 À GAGNER CLIQUEZ ICI
Se connecter S'abonner

La réponse de Ripple à la SEC a du mérite selon cet avocat

Ripple (XRP) répond aux acusations de la SEC en remettant directement en cause la compétence de l’autorité de régulation pour réguler le XRP. La SEC devra fournir des preuves quasi impossibles à trouver pour pouvoir faire valoir ses poursuites auprès du juge.

Innocent à moins d’une preuve sur sa culpabilité

Le meilleur argument juridique de Ripple se trouverait selon l’avocat Jeremy Hogan, dans le paragraphe 13 de la motion de rejet déposée par la société.

Ripple y conteste directement le Howey Test. La société indique que le “XRP diffère catégoriquement des instruments financiers et des ententes commerciales que le Congrès a autorisé à la SEC de réguler.”

L’autorité de la SEC porte sur “les schémas conçus par ceux qui cherchent à utiliser l’argent des autres sur la promesse de profits”.

Ripple nie avoir effectuer une ICO pour lever des fonds ; il précise que la société n’a passé aucun contrat avec la grande majorité des détenteurs de XRP.

La SEC devra prouver le contraire, alors que les XRP détenus par leurs propriétaires actuels, ont changé plusieurs fois de “wallets” par le passé.

Trainer c’est mourir

Jeremy Hogan salue la stratégie de Ripple consistant à déposer une motion de rejet, une démarche visant à faire avancer rapidement le règlement du litige qui l’oppose à la SEC.

Le XRP avait enregistré une hausse de 18%, un peu plus de 24 heures après que Ripple ait publié sa réponse officielle aux accusations de la SEC.

Ripple avait tenté de négocier avec la SEC pour éviter un procès.

Ripple semble avoir trouvé une manoeuvre juridique pour “tacler” la SEC. Il peut échapper à une condamnation mais, dans les faits, le XRP est-il réellement un token utilitaire plutôt qu’un security ? La vérité judiciaire ne reflète pas forcément la réalité. La société de Brad Garlinghouse restera-t-elle aux Etats-Unis même après un dénouement “heureux” de cette affaire, ou mettra-t-elle les voiles sur le Japon ? Ripple doit également regagner la confiance des exchanges et autres acteurs cryptos, qui ont lâché le XRP dès le début de ses déboires juridiques.

Plus d’actions
Partagez

Derrière la signature générique « Rédaction TCT » se trouvent de jeunes journalistes et des auteurs aux profils particuliers qui souhaitent garder l’anonymat car impliqués dans l’écosystème avec certaines obligations.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo