NOUVEAU JEU CONCOURS : UNE PS5 À GAGNER CLIQUEZ ICI
Se connecter S'abonner

L’administration Biden pourrait revenir sur la réglementation des cryptomonnaies

À chaque fois qu’un gouvernement change de main, il existe de fortes chances de voir certains acquis remis en question pour des raisons de visions différentes. Si les politiques économiques constituent souvent les premiers axes à être modifiés, les lois et réglementations n’en sont pas de reste. Malgré des insuffisances, le cadre réglementaire de l’espace cryptographique offrait aux consommateurs une bonne protection sous l’administration Trump. Celle-ci pourrait désormais s’affaiblir avec l’arrivée de l’administration Biden.

La crainte d’un recul en matière de protection des consommateurs

Directeur de l’OCC (Office of the Comptroller of the Currency), Brian Brooks a abordé l’évolution de la réglementation des cryptomonnaie lors d’un long entretien pour la CNBC. Il y a notamment rappelé que l’organe avait milité pour que les banques puissent offrir un service de garde de cryptomonnaies aux consommateurs. Il justifia cette mesure par la nécessité de démocratiser ce service et de garantir à tous les consommateurs la sécurité de leurs actifs. Mais la décision qui avait reçu l’aval du gouvernement Trump pourrait être annulée par la nouvelle administration comme il l’a signifié.

« Je vais vous dire ce qui m’inquiète : tout cela se passe dans un contexte où nous sommes sur le point de changer d’administration présidentielle et où des appels sont lancés au Capitole pour qu’il démantèle certaines des protections réglementaires que nous avons mises en place pour ce genre de choses » a-t-il ainsi déclaré. Il expliqua ensuite que la réglementation risquait de prendre deux voies avec le changement qui se profile. Une première voie consisterait à traiter les risques de blanchiment d’argent et le financement du terrorisme pour rassurer consommateurs et investisseurs dans la lignée de ce qui se faisait déjà. La deuxième voie quant à elle consisterait à politiser ces décisions quitte à renier tout le bon travail abattu par l’administration précédente.

Des changements politiques qui finiront par desservir les consommateurs

Parlant de pression exercée par le Capitole, M. Brooks a notamment fait référence à la lettre de la députée Maxine Waters au gouvernement Biden. Elle exhorte ce dernier à revenir sur certaines des réglementations mises en place par l’OCC. Il s’agit notamment de l’autorisation donnée aux banques nationales et aux associations fédérales d’épargne de fournir des services de garde cryptographique.

« C’est un véritable débat politique en ce moment. Les gens ne s’en rendent peut-être pas compte, mais il y a des dirigeants au Congrès qui pressent la nouvelle administration Biden de réduire certaines de ces protections. Je pense que c’est au nom de la politique, pas au nom de la protection des investisseurs » a-t-il ainsi regretté.

La sortie de M. Brooks vient donc prévenir toute la communauté, mais aussi la future administration du risque encouru avec la nouvelle orientation qui se profile. L’alerte étant à présent lancée, les regards sont tournés vers l’administration Biden pour voir si ses décisions auront raison de la protection des consommateurs.

Plus d’actions
Partagez

Derrière la signature générique « Rédaction TCT » se trouvent de jeunes journalistes et des auteurs aux profils particuliers qui souhaitent garder l’anonymat car impliqués dans l’écosystème avec certaines obligations.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo