NOUVEAU JEU CONCOURS : UNE PS5 À GAGNER CLIQUEZ ICI
Se connecter S'abonner

Le CEO de Ripple répond aux accusations de la SEC

Peter Brandt doit être satisfait : la Securities and exchange commission (SEC) considère désormais Ripple (XRP) comme un security et non plus comme un token utilitaire. Le CEO de Ripple, Brad Garlinghouse, défend la thèse d’une attaque de la cryptosphère en général, sa société n’étant alors qu’une victime de cette guerre, un symbole qu’on voudrait mettre sur le bûcher.

Les sorties de SECours pour Ripple

Dans une publication du 22 décembre sur le site de Ripple, Brad Garlinghouse a répondu aux accusations portées par la SEC contre Ripple.

Garlinghouse a assuré aux actionnaires que Ripple se défendra devant un tribunal. Il maintient que l’action en justice intentée contre Ripple est une attaque voilée contre les cryptomonnaies dans leur ensemble.

Le CEO de Ripple a souligné que le XRP n’est pas un contrat d’investissement car ses détenteurs n’ont aucun lien avec la société.

Le prix du XRP n’est pas corrélé avec les activités de Ripple, contrairement aux titres. Cette action de la SEC pourrait amener la société à considérer plus sérieusement le déplacement de son siège social en-dehors des Etats-Unis.

Le Japon serait l’un des premiers choix de la société. Cependant, certaines déclarations indiquent que cette dernière pourrait envisager une collaboration avec l’administration Biden.

Quel titre donner au film sur les mésaventures juridiques de Ripple ?

La SEC avait déposé une plainte auprès du Tribunal fédéral du district de Manhattan, alléguant que le XRP est un titre.

De ce fait, la société viole les lois en vigueur en procédant à une levée de fonds de 1,3 milliards de dollars via une offre non-enregistrée.

Les sociétés cryptos émettrices de titres doivent enregistrer leurs offres auprès de la SEC à moins qu’elles ne bénéficient d’une exemption.

La qualification d’un token en tant que valeur mobilière ou non, est sujet à controverses.

Les déboires juridiques de Ripple avaient provoqué une forte chute des cours du XRP, une baisse de près de 20%.

Ça pendait au nez de Ripple ! Brad Garlinghouse peut toujours essayer d’émouvoir la cryptosphère avec un discours qui sonne malheureusement faux aux oreilles des cryptophiles avertis mais, va-t-il réellement nier le fait que sa société ait jouer à un jeu dangereux en faisant croire que le XRP rendra ses détenteurs riches ? Les avocats de Ripple ont du pain sur la planche. Et malheureusement pour Garlinghouse, il aura du mal à s’attirer la sympathie des cryptophiles de renom. Bientôt un RIP pour Ripple ? Faute avouée à moitié pardonnée : il est temps de faire un reboot et de repartir sur de meilleures bases.

Plus d’actions
Partagez

( Rédactrice )

La mode c’est bien, mais la blockchain c’est l’avenir, on est d’accord non ?! C’est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c’est d’essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo