NOUVEAU JEU CONCOURS : UNE PS5 À GAGNER CLIQUEZ ICI
Se connecter S'abonner

Le Trésor américain propose une loi pour surveiller les wallets crypto privés

Mort ou mort : une grosse prime pour celui ou celle qui arrivera à faire passer l’arme à gauche aux cryptomonnaies ?

En attendant de passer la main à son successeur, Steve Mnuchin et ses acolytes dégainent une autre loi pour faire saigner les cryptos.

KYC pour tous

Le Trésor américain a finalement dévoilé le projet de loi visant à dissuader les fournisseurs de services financiers à opérer avec des wallets auto-hébergés.

Dans un communiqué du 18 décembre 2020, la Financial crimes enforcement network (FinCEN) a proposé une règlementation exigeant que les exchanges vérifient l’identité de leurs clients, si ces derniers utilisent un portefeuille non-hébergé ou pas, et si la transaction est supérieure à 3 000 USD.

Le Trésor a donné aux parties prenantes 15 jours pour faire part de leurs observations. Des rumeurs circulaient depuis plusieurs mois sur cette règlementation.

Un dernier pour la route

Le secrétaire au Trésor, Steve Mnuchin, avait indiqué que cette proposition répond aux préoccupations en termes de sécurité nationale, afin de combler notamment les lacunes que des acteurs malveillants cherchent à exploiter dans la tenue des registres et des déclarations.

Pour de nombreux observateurs, cette annonce de Steve Mnuchin qui s’apprête à quitter son poste alors que l’administration de Joe Biden va faire son entrée, est un coup de semonce au secteur crypto.

Un certain nombre de législateurs se sont néanmoins prononcés contre cette loi qui restreindrait considérablement les transactions peer-to-peer (P2P).

Un membre du Congrès, Warren Davidson, a évoqué que cette loi était plus dangereuse que le Stable Act qui s’appliquerait aux émetteurs de stablecoins privés.

Il semble toutefois que la proposition de loi ne soit pas aussi radicale que certains le suggéraient.

Les exigences actuelles de déclaration de transactions s’appliqueront aux entités disposant d’une licence et qui interagissent avec des portefeuilles auto-hébergés.

Une affaire de sécurité nationale ? Plutôt une affaire de sécurité du dollar et des acteurs privilégiés par le billet vert. On vit dans un monde où les vrais criminels n’hésitant pas à faire joujou avec la planche à billets, à gonfler de manière irrationnelle la dette publique, sont aux pouvoirs et mettent à prix la tête des cryptos libérant les peuples du joug des fiats et notamment du dollar. Que réserve l’administration Biden aux cryptomonnaies ? Un autre Steve Mnuchin mènera très probablement la vie dure à ces dernières. Avec Donald Trump c’était plus dur ? Pas sûr, les regrets ne viennent qu’après, alors patience !

Plus d’actions
Partagez

( Rédactrice )

La mode c’est bien, mais la blockchain c’est l’avenir, on est d’accord non ?! C’est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c’est d’essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo