NOUVEAU JEU CONCOURS : UNE PS5 À GAGNER CLIQUEZ ICI
Se connecter S'abonner

Le Venezuela permet dorénavant de payer ses impôts en crypto

Parmi les pays qui acceptent l’utilisation des cryptomonnaies, on retrouve le Vénézuéla. La particularité de ce pays sud-américain réside en ceci que l’utilisation des cryptomonnaies est intégrée à la fiscalité. Plus explicitement, il est aujourd’hui possible, au Vénézuéla, de payer ses impôts avec la cryptomonnaie nationale : le Petro (PTR). Peut-être bientôt avec le Bitcoin (BTC) ?

L’utilisation du Petro dans le système fiscal vénézuélien

Avec la création du Petro (PTR), le Venezuela a trouvé dans la cryptomonnaie, une alternative crédible face aux nombreuses sanctions internationales. L’avènement de cette cryptomonnaie arrimée au pétrole vénézuélien a aussi permis une levée de capitaux. Aujourd’hui, le Petro (PTR) a même intégré le système fiscal vénézuélien.

L’ambition liée à cette nouveauté, c’est l’utilisation des cryptomonnaies pour calculer les impôts à l’intérieur du pays. Nous nous retrouvons donc à une nouvelle ère en matière de fiscalité. Tout ceci n’aurait pu advenir sans la signature par le Conseil des Maires, de l’Accord national d’harmonisation fiscale. C’est cet accord qui a ouvert la voie à un nouveau système d’optimisation de la fiscalité dans le pays.

305 sur 335 maires, tous issus du Parti socialiste unifié du Venezuela (PSUV) de gauche, dirigé par Maduro, ont donné un avis favorable au passage du système fiscal à un système basé sur la cryptomonnaie. Certains maires ont toutefois souhaité que la collecte en monnaie fiduciaire ne soit pas abandonnée.

Toutefois, le Petro en tant que cryptomonnaie souveraine du pays apparait plus comme un moyen de calcul des taxes plutôt que comme la méthode de paiement réelle des impôts.

Quel avenir pour ce nouveau système basé sur la cryptomonnaie ?

Le Venezuela traverse ces derniers temps une période d’hyperinflation au niveau de son économie. Cela contraint de nombreux de citoyens à se tourner vers d’autres monnaies comme le dollar US. Les coûts de certains articles, biens et services augmentent au niveau de leur estimation en dollars alors que le bolivar vénézuélien perd de la valeur. Étant donné que les impôts sont aussi fixés en dollars, le passage à la cryptomonnaie apparaît comme une solution réaliste pour lutter efficacement contre l’inflation.

En nous basant sur les résultats issus des premières expériences d’utilisation du Petro (PTR) dans la fiscalité vénézuélienne, nous pourrons juger de l’opportunité et de la réussite de cette décision. Pour encourager la population à adhérer massivement à ce nouveau système, le gouvernement a octroyé une subvention en carburant aux utilisateurs du Petro (PTR) comme moyen de paiement. Le Petro peut donc être considéré comme le principal intermédiaire entre la monnaie bolivienne sans valeur et les dollars américains.

Ce nouveau système basé sur la cryptomonnaie constituera peut-être ou non une avancée au niveau de l’économie du Venezuela. Mais actuellement, un affranchissement vis-à-vis du dollar est-il envisageable ? La suite des événements nous le dira.

Plus d’actions
Partagez

Derrière la signature générique « Rédaction TCT » se trouvent de jeunes journalistes et des auteurs aux profils particuliers qui souhaitent garder l’anonymat car impliqués dans l’écosystème avec certaines obligations.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo