Se connecter S'abonner

L’IRS à la poursuite des utilisateurs de Coinbase qui ont “oublié” de déclarer leurs cryptos !

Faut-il interdire l’utilisation des cryptomonnaies pour protéger les fiats ou les tolérer pour remplir les caisses de l’Etat avec les impôts sur les plus-values cryptos ?

Un cabinet d’avocat tire la sonnette d’alarme : Coinbase coopère avec ses bons copains de l’Internal Revenue Service (IRS) et d’autres agences fédérales et, l’exchange n’hésitera pas à balancer le nom de ses clients qui pourraient être accusés d’évasion fiscale.

Faute avouée à moitié pardonnée (ou sanctionnée)

Le bureau du droit fiscal de David W. Klasing, a publié un communiqué avertissant les investisseurs à prendre au sérieux les mesures que l’IRS s’apprête à appliquer.

Les avocats fiscalistes et les spécialistes en investissement de la société affirment avoir observé une augmentation des activités de l’IRS pour faire respecter les obligations fiscales des utilisateurs de Coinbase.

Les personnes accusées d’évasion fiscale peuvent être confrontées à de sérieux problèmes judiciaires sur le long terme.

Le communiqué du 11 novembre 2020 indiquait que ceux ayant omis de déclarer leurs Bitcoins (BTC) ou toutes autres cryptomonnaies dans leurs avoirs, doivent régulariser leur situation dès que possible.

Lorsqu’une enquête fiscale est lancée, il sera trop tard pour effectuer une modification ou bénéficier du programme de divulgation volontaire.

Coinbase : l’indic de l’IRS, du FBI et la CIA

En octobre 2020, Coinbase avait publié un rapport de transparence qui, selon le cabinet, devrait alerter les utilisateurs de l’exchange.

Le document indiquait clairement que l’IRS, le FBI et la CIA récoltaient des informations auprès de l’exchange.

La hausse des activités de l’IRS à l’encontre des utilisateurs de Coinbase semble confirmer la coopération de l’exchange avec les autorités fédérales.

Le cabinet indique que l’IRS effectue sans doute une comparaison entre ses propres données et celles de Coinbase pour rechercher les divergences éventuelles dans les déclarations des contribuables.

L’administration fiscale a ajouté une question sur les activités crypto dans le formulaire 1040. En 2019, 10 000 contribuables auraient reçu des injonctions de l’IRS pour procéder à la régularisation de leur situation.

Les gouvernements s’incrustent de plus en plus dans la cryptosphère. Ceux qui rêvent d’un espace libéré des pouvoirs concentrés par les autorités gouvernementales, ne le trouveront pas dans la cryptosphère. Les exchanges restent le point faible de la cryptosphère. Alors que Bitcoin est hors de portée des Etats, les exchanges n’hésiteront pas à divulguer tous les noms de leurs clients pour éviter les ennuis judiciaires. A quand une crypto dont la valorisation ne nécessitera plus une conversion en fiat ?

Plus d’actions
Partagez

( Rédactrice )

La mode c’est bien, mais la blockchain c’est l’avenir, on est d’accord non ?! C’est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c’est d’essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo