90 % des bitcoins ont été minés

lun 13 Déc 2021 ▪ 21h00 ▪ 7 min de lecture - par Nicolas Teterel

Nous avons passé ce lundi la barre symbolique des 90 % de bitcoins minés. 18,89 millions de bitcoins – sur un maximum de 21 millions – sont en libre circulation.

Le taux d’inflation du bitcoin est de 1,8 %

Il ne reste plus que 10 % des bitcoins à miner. Dit autrement, le taux d’inflation du bitcoin est actuellement de 1,8 % par an. Dit autrement encore, la quantité de BTC n’a augmenté que de 1,8 % comparé à l’année dernière.

En 2025, le taux d’inflation du bitcoin sera inférieur à 1 %. Il deviendra quasiment invisible en 2055. Pour la comparaison, le taux d’inflation annuel de l’euro (le taux d’augmentation de la masse monétaire de l’euro) était de 7,7 % en novembre. Nous étions même à 12,2 % en avril.

Les 2,11 millions de bitcoins restants seront minés entre aujourd’hui et 2140. Cette trajectoire n’a rien d’anormal. Elle est liée au fait que la quantité de bitcoins pouvant être minés est divisée par deux tous les quatre ans. Le prochain halving interviendra en mai 2024, lorsque le bloc 840 000 sera miné.

Bitcoin inflation vs time
Courbe bleue : Nombre de bitcoins minés dans le temps
Courbe rouge : Taux d’inflation annuel du bitcoin (il représente la part des BTC minés au cours de l’année passée comparé au nombre total des BTC déjà en circulation)

Pour rappel, les bitcoins sont distribués aux mineurs en récompense de l’énergie fournie à travers le Proof of Work (preuve de travail). La valeur des bitcoins est donc à peu près égale au prix de l’énergie utilisée pour les miner.

Les mineurs se servent de processeurs spécifiques (ASIC pour « Application-Specific Integrated Circuit ») pour rechercher frénétiquement un hash valide. Un hash est une série de chiffres et de lettres que l’on obtient en entrant n’importe quelles données dans un algorithme de hachage. Le bitcoin utilise SHA-256, un algorithme inventé par des mathématiciens de la NSA.

Les mineurs entrent les données relatives aux dernières transactions auxquelles s’ajoute un chiffre qui varie jusqu’à obtenir un hash valide. C’est-à-dire un hash commençant par un certain nombre de zéros. De tels hashs sont trouvés toutes les dix minutes environ.

Le mineur ayant la chance de trouver un hash valide gagne le droit d’ajouter un bloc de 1 Mo. Soit environ 1 800 transactions par bloc (moyenne des 30 derniers jours d’après Blockchain.com). Sans oublier la récompense de 6,25 bitcoins… Nous étions à 12,5 BTC avant le dernier halving, 25 BTC précédemment et 50 BTC au cours des quatre premières années.

Bitcoin est-il injuste ?

Nombreux sont ceux qui fustigent ce mécanisme désinflationniste qui avantage les premiers arrivants. Pourtant, il n’est jamais venu à l’idée de critiquer ceux qui ont participé à la ruée vers l’or de Californie au dix-neuvième siècle…

Ce serait également oublier un peu vite que la première transaction en bitcoin fut l’achat d’une pizza pour 10 000 BTC. Cette pizza à coûté 500 millions de dollars au cours actuel. En réalité, peu sont les pioniers qui ont imaginé que le bitcoin prendrait une telle ampleur.

On estime d’ailleurs que près de 3,7 millions de BTC (soit 17 % des 21 M de BTC), sont perdus à jamais. Il s’agit du nombre de BTC n’ayant pas changé d’adresse depuis plus de cinq ans. Ce chiffre prend en compte les 1,1 million de BTC que Satoshi Nakamoto n’a toujours pas dépensé.

Toute personne perdant l’accès à ses clés privées ou à sa phrase de récupération (Seed phrase) perd l’accès à ses fonds. Les exemples de personnes ayant perdu des milliers de bitcoins sont légion. James Howells est par exemple connu pour avoir jeté un disque dur contenant 7 500 BTC.

Le mythe du milliardaire en BTC est largement surfait. Il est certain que quelques centaines de personnes détiennent quelques centaines de BTC. Et alors ? Que dire des gens qui jouent au loto, des héritiers de milliardaires, des royautés ou même des banquiers ?

Condamner le bitcoin pour quelques centaines de visionnaires ayant eu la chance d’en obtenir à bon compte revient à jeter le bébé avec l’eau du bain. C’est du fanatisme égalitaire.

Soit dit en passant, le bitcoin pourrait d’ailleurs remédier au problème des dynasties. Emporter ses bitcoins dans sa tombe revient à redistribuer cette richesse de manière parfaitement égale aux humains restants. C’est comme si nous décidions de redistribuer chaque héritage à tout le monde, et non pas qu’aux héritiers. De quoi redonner un peu de lustre à notre devise nationale…

Bitcoin, l’épargne du peuple – Still Early

Le système monétaire moderne est un système d’esclavage entre les mains de quelques dynasties. Malgré ses vertus, il est intrinsèquement vicié, car centralisé. Essayer de créer votre licence bancaire, vous verrez…

Par ailleurs, le système de création monétaire par la dette repose sur le postulat d’une croissance infinie sur une planète finie. Qu’arrivera-t-il le jour où la planète ne fournira plus assez d’énergie et de matières premières pour rembourser ces dettes devenues gargantuesques ? L’hyperinflation…

Nous y sommes. Rendez-vous compte qu’aux États-Unis, le prix moyen d’une maison a pris 30 % en seulement un an. L’épargne de ceux qui voulaient s’acheter une maison vient de perdre 30 % de son pouvoir d’achat… Pareil pour le prix des actions du S&P500 : 30 % de hausse en un an.

Or, seuls les riches ont accès à ces actifs désirables. Eux seuls peuvent protéger leur épargne puisqu’il faut être déjà riche pour pouvoir investir dans l’immobilier ou des actions de bourse. Il en découle des bulles rendant impossible l’accès à la propriété pour les nouvelles générations.

En d’autres termes, les pauvres sont inéluctablement rançonnés par l’inflation pendant que les riches s’enrichissent sans rien faire…

Le bitcoin est la solution face à cette inflation inhérente au système fiat. Il permet à chacun de mettre son argent durement gagné à l’abri dans un actif mathématiquement certain qui finira par aspirer une bonne partie de la centaine de milliers de milliards actuellement investie dans des bulles immobilières.

En somme, le fait qu’il n’y ait plus que 10 % des BTC n’est pas si important. Ce qui compte, c’est la quantité d’argent qui sera transvasée depuis l’or et la bulle immobilière, vers le bitcoin. Un seul BTC vaudra 500 000 dollars lorsque la relique barbare aura été aspirée. Nous serons autour de 5 millions de dollars par BTC après la prochaine explosion de la bulle immobilière.

Ne manquez sous aucun prétexte l’interview magistrale de Michael Saylor dans laquelle il explique pourquoi le bitcoin va aspirer la valeur de l’or et de l’immobilier.

A
A
Nicolas Teterel

Journaliste / Bitcoin, géopolitique, économie, énergie, climat

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Cours & Indices

BITCOIN (BTCUSD) 42 110,96 $ -2.31%
ETHEREUM (ETHUSD) Ξ 3 213,40 $ -4.08%
DEFI (DEFIPERP) 9 078,50 $ -6.12%
MARKETS (ACWI) 105,86 $ 0.61%
GOLD (XAUUSD) 1 818,90 $ 0.09%
TECH (NDX) 15 905,10 $ 0.38%
CURRENCIES (EURUSD) 1,14 $ -0.07%
CURRENCIES (EURGBP) 0,836100 £ 0.29%
CRUDEOIL (USOIL) 84,28 $ -0.13%
IMM. US (REIT) 2 800,25 $ -0.94%
Le pourcentage exprime l’évolution depuis 24h Acheter des cryptos sans risques
Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email