JEU CONCOURS : GAGNEZ UNE PS5, PLUS VOUS AVEZ DE POINTS PLUS VOUS AVEZ DE CHANCE DE GAGNER, CLIQUEZ ICI
Se connecter S'abonner

98% des mineurs de Bitcoin “inefficaces” pour valider des blocs, vraiment ?

Dans une interview avec le média britannique The Telegraph, Alex de Vries, le fondateur de Digiconomist, a partagé une évaluation plutôt accablante de l’électricité consommée par le minage de Bitcoin (BTC). Selon de Vries, 98% des machines de minage n’arriveront pas à produire un nouveau bloc de toute leur vie, alors qu’une seule transaction Bitcoin dépenserait la quantité d’électricité nécessaire pour alimenter un ménage britannique pendant 59 jours, 780 650 transactions Visa ou 52 043 heures de streaming vidéo sur Youtube. Pour lui, un problème d’efficacité énergétique se pose.

Les machines de minage de Bitcoin à 98% improductives ?

Selon le fondateur du Digiconomist, il existe actuellement dans le monde, 4 milliards de machines de minage de Bitcoin, toutes en compétition pour obtenir leur part des près de 5,9 milliards de dollars de revenus annuels générés par l’activité.

De Vries explique que ces mineurs sont « en quelque sorte dans une grande loterie, et toutes les 10 minutes, on a de la chance et on produit le bloc suivant ». Or, la durée de vie moyenne d’une machine de minage étant d’un an et demi, 98% des plateformes de minage de Bitcoin deviennent obsolètes avant même d’avoir produit un nouveau bloc et aboutit à une récompense.

De Vries conclut donc que ces machines « gaspillent inutilement une quantité énorme d’électricité, produisent de la chaleur, puis sont simplement mis à la poubelle car n’étant pas réutilisables ». « C’est fou », commente-t-il.

Les calculs de De Vries sont dérivés de la BECIIndice de Consommation d’Electricité Bitcoin – de Digiconomist – qui indique que le minage de Bitcoin consomme environ 77,78 térawattheures par an – ce qui équivaut à peu près à la consommation électrique de tout le Chili et dépasse celle de la République Tchèque de 13,9%. L’indice fournit une estimation minimale d’environ 50 térawattheures par an, une consommation électrique égale à celle de la Roumanie.

Ils ne sont pas du même avis que De Vries

Pour certains acteurs de l’industrie, les chiffres et les analyses de De Vries ne sont pas absolument exacts. Coinshares par exemple a estimé que le nombre de plateformes de minage actives sur le réseau Bitcoin tourne plutôt autour de 2,5 millions au lieu des 4 milliards avancés par le fondateur du Digiconomist et que la quantité d’électricité consommée par les mineurs était deux fois moindre que celle qu’il a donnée.

Le minage de Bitcoin serait-il inefficace ?

Coinshares a surtout révélé que 73% de l’électricité utilisée pour alimenter le réseau Bitcoin provient en grande partie de sources renouvelables bon marché, en particulier l’hydroélectricité, les combustibles fossiles représentant la part minoritaire de la demande totale d’électricité du réseau.

Le créateur de cryptomonnaie et avocat Andreas Antonopolous, a quant à lui, fait savoir que le BTC permettait de tirer partie de l’énergie renouvelable excédentaire qui serait autrement gaspillée.

Faisant référence au cas du Texasle cinquième producteur mondial d’énergie éolienne dans le monde – qui génère régulièrement de grands excès d’électricité Antonopolous explique que « lorsque vous construisez une usine de 50 mégawatts dans un endroit où la demande n’est que de 15 mégawatts…vous devez trouver un moyen pour utiliser cette énergie qui serait autrement gaspillée ».

Pour donc résumer, même si elles sont révélatrices de certaines réalités de l’industrie, les évaluations telles que celles de De Vries sont peut-être quelque peu réductionnistes, car les trois-quarts de l’énergie consommée par le réseau proviendraient d’une source renouvelable dont une grande partie n’aurait peut-être pas trouvé d’autre usage.

Plus d’actions
Partagez

Derrière la signature générique « Rédaction TCT » se trouvent de jeunes journalistes et des auteurs aux profils particuliers qui souhaitent garder l’anonymat car impliqués dans l’écosystème avec certaines obligations.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo