A
A

Course à l’armement : Cleanspark achète des ASIC pour 19,4 millions de $

sam 19 Déc 2020 ▪ 12h00 ▪ 3 min de lecture - par Zoé De La Roche

Les voyages à l’autre bout du monde pour faire des économies sur les coûts de l’électricité pour le minage de cryptomonnaies, c’est bientôt fini ? Cette société cotée au Nasdaq indique détenir une technologie qui ferait le bonheur des mineurs. Elle a d’ailleurs acheté une entreprise de minage pour une vingtaine de millions de dollars.

Une technologie pour un minage moins énergivore

La société Cleanspark Inc. cotée au Nasdaq et basée au Nevada, a annoncé le 10 décembre 2020, l’acquisition de l’entreprise de minage ATL Data Centers pour 19,4 millions de dollars.

Cleanspark minage cryptomonnaies

Selon les détails de l’accord, le règlement sera effectué en intégralité en actions.

Cleanspark se spécialise dans les logiciels de micro-réseau énergétique. Il a indiqué que l’utilisation de cette technologie permettra de réaliser des économies d’énergie, d’augmenter la capacité totale de production d’énergie et de réduire l’émission de gaz à effet de serre.

L’entreprise souhaite quadrupler le nombre d’appareils ASIC en activité en ajoutant 30 mégawatts d’électricité supplémentaire à l’installation d’ATL d’ici avril 2021.

ATL dispose actuellement de 3 471 unités de minage pour un hashrate évalué à 190 PH/s. La mise en place de nouveaux appareils pourrait augmenter la capacité de minage jusqu’à 0,9 à 1,4 EH/s.

Cleanspark nettoie la facture d’électricité des entreprises de minage

Cleanspark souhaite démontrer que l’utilisation de sa technologie permet de réduire le coût de l’électricité à moins de 0,0285 USD par kw/h.

A plus long terme, l’entreprise disposera d’une fonctionnalité qui permettra d’observer en temps réel sur le web, les économies d’énergie et d’argent réalisées.

Le CEO de Cleanspark, Zachary Bradford, a expliqué que sa société avait identifié les entreprises à forte intensité énergétique exposées à des risques de résilience liés aux coûts élevés de l’énergie.

Bradford a expliqué que leurs expériences dans le domaine de l’industrie du minage leur ont permis de comprendre l’importance d’une gestion rationnelle de l’énergie pour le succès et la rentabilité d’une entreprise du secteur.

Les écologistes n’apprécient point le minage du fait de son caractère énergivore, ce problème pourrait pourtant être à l’origine d’une technologie qui permettrait de réduire la consommation d’électricité et l’émission de gaz à effet de serre, tout en augmentant la production d’énergie. Comme quoi, la poursuite de la rentabilité n’est pas obligatoirement en contradiction avec les intérêts écologiques. En achetant ATL Data Centers, Cleanspark pourra non seulement miner des cryptos et profiter de leur essor mais, il s’est aussi acheté une crédibilité quant à la performance de sa technologie permettant de réduire le coût de l’électricité, et ce avant même qu’elle ait vraiment fait ses preuves.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Zoé De La Roche avatar
Zoé De La Roche

La mode c'est bien, mais la blockchain c'est l'avenir, on est d'accord non ?! C'est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c'est d'essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !