NOUVEAU JEU CONCOURS : UNE PS5 À GAGNER CLIQUEZ ICI
Se connecter S'abonner

Des Bitcoiners se chauffent… en minant !

Du minage pour chauffer non seulement ses wallets Bitcoin (BTC) mais également son poulailler ou encore sa serre. Les mineurs font « chauffer » leur matière grise pour trouver des utilisations « créatives » de leurs supercalculateurs.

Ça chauffe pour Bitcoin !

Durant l’hiver, des mineurs BTC utilisent leur matériel de minage pour se chauffer.

Selon le Wall Street Journal (WSJ), des bitcoiners français et américains auraient vu leur facture de chauffage baisser en utilisant la chaleur du minage – la  température de leur demeure est cependant montée bien au-delà de leur préférence.

Le photographe californien, Thomas Smith, déclare avoir utilisé les machines de minage pour chauffer son intérieur depuis 2019.

Il a également utilisé la chaleur des matériels de minage  pour réchauffer son poulailler en plein air et, pour faire pousser des tomates dans sa serre, lorsque les températures baissent la nuit.

L’utilisation du minage dans l’agriculture est relatée dans un rapport de 2018.

Le co-fondateur de l’exchange tchèque NakamotoX, Kamil Brejcha, a également fait pousser ses tomates dans une serre avec la chaleur des matériels de minage.

Avant la pandémie, les campus universitaires aux Etats-Unis fournissaient de l’électricité gratuite aux étudiants qui minaient des cryptos.

Un conseiller résident du dortoir des campus a indiqué qu’il se contentait de miner des cryptomonnaies, au lieu d’utiliser un chauffage d’appoint en hiver.

Les anecdotes du minage

La course des taureaux des 20 000 USD aux 40 000 USD fut largement profitable aux mineurs.

Le revenu des mineurs de Bitcoin a augmenté de 33% au mois de décembre 2020.

Certains mineurs n’hésitent pas à tenter l’aventure du cercle arctique pour pouvoir bénéficier de meilleures conditions de minage.

Alors que la Preuve de Travail a largement fait ses preuves en termes de sécurité qu’elle offre à une blockchain, on lui reproche également un minage énergivore, loin d’être écologique.

La Preuve de Travail peut également nuire à la scalabilité d’un réseau sécure, avec l’augmentation de la difficulté de hachage.

Ethereum (ETH) 2.0 vise à augmenter la capacité de traitement du réseau en passant de la Preuve de Travail à la Preuve de Participation, une mise à jour censée soutenir l’essor de la DeFi avec une infrastructure de base « plus solide ».

Pas sûr que les économies sur le chauffage compensent les dépenses d’énergie pour miner un bloc. Ça n’empêche pas les bitcoiners de savourer la chaleur d’une machine BTC en plein hiver.

Plus d’actions
Partagez

( Rédactrice )

La mode c’est bien, mais la blockchain c’est l’avenir, on est d’accord non ?! C’est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c’est d’essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo