NOUVEAU JEU CONCOURS : UNE PS5 À GAGNER CLIQUEZ ICI
Se connecter S'abonner

Du gaz russe pour alimenter le minage de Bitcoin (BTC)

A l’instar du Venezuela qui en a fait une priorité, le minage du Bitcoin pourrait devenir bientôt une affaire nationale en Russie grâce notamment à Gazprom. Le géant russe qui compte l’état parmi ses actionnaires a vu sa filiale pétrolière Gazpromneft développer une solution en faveur du minage de Bitcoin. Celle-ci a en effet décidé d’utiliser le gaz produit sur ses sites de forages pour alimenter les centrales de minage et réduire ainsi les frais d’électricité. La solution a d’ailleurs été très vite adoptée par les pools miniers privés du pays.

Utiliser le CO2 libéré sur les forages pétroliers pour produire de l’électricité moins chère

10e producteur mondial de pétrole, le groupe Gazprom détient le monopole du gaz en Russie avec à son actif de grands projets de fourniture au reste de l’Europe. Pour se lancer dans le secteur du minage de cryptomonnaie, il a décidé de servir d’une ressource en disponibilité suffisante sur les champs d’exploitations de pétrole. En effet, l’extraction de ce dernier libère dans l’atmosphère du CO2 dont la gestion incombe à la société. Celle-ci étant tenue de payer des amendes après l’avoir brulé dans, Gazpromneft a décidé de l’utiliser à d’autres fins. Il s’agira désormais d’utiliser ce gaz comme source d’énergie pour produire de l’électricité dans une centrale.

La société a donc ouvert un site de minage de cryptomonnaies sur l’un de ses sites de forage pétrolier en grâce à ce procédé. Le site qui est situé dans la région de Khanty-Mansiysk au nord-ouest de la Sibérie dispose donc de sa propre centrale électrique transformant le gaz en électricité. Il ne s’agit pas pour autant d’une première dans le monde puisque des sociétés nord-américaines comme Upstream Data et Crusoe Energy Systems utilisent également le gaz sur des sites de forage aux États-Unis et au Canada. Avec une électricité moins chère, de qualité et en quantité suffisante, Gazpromneft a décidé d’approvisionner les pools de minage.

Une ferme pilote de minage lancée avec la société de minage Vekus

Toujours à l’affut de telles opportunités, les sociétés de minage de Bitcoin n’ont pas tardé à s’approcher de Gazpromneft pour exploiter son site. En partenariat avec la société Vekus, le géant russe a lancé l’automne dernier une première ferme de minage dans le cadre d’un projet pilote. Celui-ci abrite un container équipé de 150 unités d’ASIC Antminer S7 de Bitmain qui ont permis de miner en un mois 1,8 BTC en utilisant 49 500 mètres cubes de gaz. Fort de ce succès, Gazpromneft prévoit d’agrandir la ferme de minage et d’obtenir plus d’ASIC de ses clients qu’il s’agisse de Vekus ou d’autres.

Gazprom se crée donc une autre source de revenus non négligeable dans une branche d’activité qui génère assez de bénéfices compte tenue de la valeur actuelle du Bitcoin. Cette tendance est d’ailleurs en train d’être suivie dans le reste du pays avec Rosatom, le spécialiste du nucléaire, qui met également son énergie électrique à disposition des mineurs.

Plus d’actions
Partagez

Derrière la signature générique « Rédaction TCT » se trouvent de jeunes journalistes et des auteurs aux profils particuliers qui souhaitent garder l’anonymat car impliqués dans l’écosystème avec certaines obligations.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo