NOUVEAU JEU CONCOURS : UNE PS5 À GAGNER CLIQUEZ ICI
Se connecter S'abonner

La Russie a importé un énorme lot de matériel de minage de Bitcoin (BTC)

Et si le gouvernement russe achetait secrètement du Bitcoin (BTC) pour provoquer la faillite du dollar – durant la guerre froide, ce scénario aurait été plausible ? Un lot de plusieurs dizaines de millions de matériels de minage arrive en Russie, alors que le pays veut interdire de manière « créative » le minage des cryptomonnaies.

Les mines de Bitcoin du Bratsk

Le 10 février 2021, l’agence de presse russe Kommersant rapporte les déclarations du dirigeant de BitRiverle plus grand fournisseur de services de collocation de matériel de minage en Russie – selon lesquelles un client local de la société a reçu plus de 20 000 matériels de minage.

Le CEO et fondateur de BitRiver, Igor Runets, a indiqué que la puissance totale des matériels de minage, s’élève à 70 MWH. Il s’agit du plus grand lot de machines de minage cryptos en Russie.

Selon Runnets, les matériels ont été livrés au mois de décembre 2020. Ils ont été immédiatement installés et utilisés pour miner du Bitcoin à Bratsk. Cette ville de Russie possède l’une des plus grandes centrales hydroélectriques du pays.

BitRiver n’a pas donné des informations quant au modèle de machines de minage importées. Le prix du lot se situerait selon Kommersant, dans une fourchette de 40 à 60 millions de dollars.

Pour un minage purement utilitaire

La Russie a adopté la loi sur les actifs digitaux en janvier 2021. Au mois de septembre 2020, le ministère des Finances avait proposé des amendements à la loi, visant à interdire la plupart des opérations en cryptomonnaies.

Les amendements visent notamment à pénaliser les mineurs dans le pays ; le minage des cryptos en lui-même reste légal mais, il perd tout intérêt financier car les paiements en Bitcoin, en Ether (ETH), ou en toutes autres cryptos, sont prohibés.

Le gouvernement russe voit d’un mauvais œil les transactions en cryptomonnaies qui échappent à leur contrôle, et qui pourraient donc financer les actions de l’opposition.

Pour les gouvernements, Bitcoin est pire que l’opposition : le BTC est un ennemi à abattre. Comment contourner le cadre règlementaire russe sur les cryptomonnaies ? Il suffit de miner des cryptos dans le pays, puis d’en tirer profit légalement en le vendant dans un autre pays – il suffit de le transférer vers un wallet d’une filiale en dehors de la Russie. Des avocats pourraient également faire fortune en se spécialisant dans la défense des affaires liées aux cryptomonnaies. Satoshi Nakamoto est plus fort que tous les gouvernements : Bitcoin est peut-être en train de créer des milliers de nouveaux emplois durables.

Plus d’actions
Partagez

( Rédactrice )

La mode c’est bien, mais la blockchain c’est l’avenir, on est d’accord non ?! C’est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c’est d’essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo