JEU CONCOURS : GAGNEZ UNE PS5, PLUS VOUS AVEZ DE POINTS PLUS VOUS AVEZ DE CHANCE DE GAGNER, CLIQUEZ ICI
Se connecter S'abonner

Le mineur de Bitcoin Bitfarms affaibli par le Coronavirus

Réduction des effectifs chez Bitfarms, la réduction de moitié des récompenses de bloc du minage du Bitcoin (BTC) elle, c’est encore dans quelques jours ! Bitfarms affronte la tempête actuelle et veut faire de cette crise, une opportunité de restructurer ses coûts pour mieux affronter les défis du minage du BTC post-COVID-19 et post-halving 2020.

Pandémie oblige …

La société de minage canadienne Bitfarms a procédé à une réduction temporaire de ses effectifs en raison de la pandémie du COVID-19 ce, afin de limiter les risques de contagion, de propagation du virus.

Aucun détail relatif aux accords passés avec les employés mis à pieds n’a été révélé au grand public.

Dans un communiqué en date du 6 avril, la société affirme que l’optimisation de ses opérations lui a permis de maintenir un taux de hachage quotidien de 750 PH.

Parallèlement, Bitfarms a également mis en place des mesures permanentes de réduction de coûts, notamment au niveau de ses frais généraux et d’autres dépenses administratives, pour pouvoir réaliser des économies de l’ordre de 20 à 25%.

… le halving aussi

Le directeur financier de Bitfarms, John Rim, soutient que ces mesures devraient permettre à la société d’être plus efficiente et, ainsi de mieux résister à la volatilité à court terme des cryptos.

Sur le long terme, cela préservera la rentabilité de la société et l’aidera à faire face aux nouveaux défis de l’industrie du minage du Bitcoin, notamment celui du halving.

John Rim souligne également que la parité USD/CAD actuelle leur est favorable, vu que la majeure partie de leurs dépenses d’exploitation sont payées en dollars canadiens.

D’autres entreprises telles que la société Argo Blockchain, cotée à la Bourse de Londres, s’en sortent plutôt bien, malgré la pandémie actuelle et ses conséquences économiques : Argo Blockchain avait déclaré que le COVID-19 n’affectait pas la productivité de ses sites nord-américains.

S’adapter ou mourir : Bitfarms a dû prendre des mesures de réduction drastique de ses coûts et ce, bien avant le halving – le COVID-19 ayant chamboulé les agendas. On met les employés en chômage partiel mais, rassurez-vous, tout va bien ! La communication typique des situations de crise. Suffira-t-elle à rassurer les investisseurs de Bitfarms ? A défaut d’y croire, on peut faire semblant.

Plus d’actions
Partagez

( Rédactrice )

La mode c’est bien, mais la blockchain c’est l’avenir, on est d’accord non ?! C’est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c’est d’essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo