NOUVEAU JEU CONCOURS : UNE PS5 À GAGNER CLIQUEZ ICI
Se connecter S'abonner

L’entreprise de minage Bit Digital rejette les accusations de fraude

Société de minage de Bitcoin (BTC) cotée à la Nasdaq, Bit Digital vivait un début d’année paisible avec la hausse de la valeur du Bitcoin. Le calme laissera vite place à la tempête avec la publication d’un rapport de J Capital Research portant sur les activités de la société. Celui-ci n’a pas hésité à accuser Bit Digital de fraude concernant ses prétendus sites de minage qui se trouveraient en Chine. Alors que les actions de la société ont commencé à chuter en bourse, celle-ci a finalement décidé de réagir pour stopper l’hémorragie.

Le doute plane sur la légitimité des opérations minières de Bit Digital en Chine

Dans son rapport, J Capital prétend que Bit Digital aurait fourni de faux documents montrant qu’elle exploiterait 23 000 machines de minage en Chine. La structure affirme avoir vérifié auprès des autorités locales l’existence de pareilles installations et que ces derniers n’en avaient trouvé aucune trace. Un constat plus que préjudiciable pour la société de minage dont l’action culminait au-dessus de 32 dollars le 4 janvier 2021. Avec la publication du présent rapport une semaine plus tard, les actions de Bit Digital ont chuté de plus de 35 % pour atteindre environ 16 $, soit une perte de 130 millions de dollars.

Face à une telle débâcle, la société de minage se devait de réagir le plus rapidement possible. C’est désormais chose faite à travers un communiqué de presse, même si Bit Digital n’y a pas explicitement cité le nom de son accusateur. La société en a profité pour rappeler qu’une vue d’ensemble de ses opérations de minage de Bitcoin est publiquement disponible sur le site Web de la SEC.  Bit Digital a aussi déclaré que toutes ses opérations en Chine sont gérées par XMAX Hong Kong, et que toutes les factures de services publics et autres dépenses étaient payées aux fournisseurs de Hong Kong.

Bit Digital peut compter sur le soutien de Compute North

Si le doute existe quant à l’existence réelle d’installations de minage de Bitcoin appartenant à Bit Digital en Chine, ce n’est pas le cas aux États-Unis. La société y possède 2 100 machines dans des installations situées au Texas et au Nebraska qui sont gérées par Compute North. Celle-ci a déclaré par l’intermédiaire de son PDG Dave Perrill que les relations entre les deux sociétés étaient très saines.

Ce dernier a d’ailleurs confirmé que sa société gérait pour le compte de Bit Digital 2 000 machines de minages au Nebraska et les 100 autres au Texas. Contacté par CoinDesk, M. Perrill a déclaré que son équipe négociait actuellement avec son partenaire pour augmenter de façon significative le volume de ses opérations chez elle.

Difficile de savoir laquelle des deux parties dit vrai dans cette affaire, où Bit Digital a la tête parfaite pour jouer le rôle du coupable. À défaut de fournir des preuves irréfutables de ses accusations, J Capital aura alerté les autorités de régulation qui devront enquêter sur les opérations de la société en chine.

Plus d’actions
Partagez

Derrière la signature générique « Rédaction TCT » se trouvent de jeunes journalistes et des auteurs aux profils particuliers qui souhaitent garder l’anonymat car impliqués dans l’écosystème avec certaines obligations.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo