JEU CONCOURS : GAGNEZ UNE PS5, PLUS VOUS AVEZ DE POINTS PLUS VOUS AVEZ DE CHANCE DE GAGNER, CLIQUEZ ICI
Se connecter S'abonner

MONERO pénalise les mineurs GPU et ASIC par des mises à jour aléatoires

Monero (XMR) a fait une mise à jour avec succès le 30 novembre dernier. L’algorithme de minage RandomX a notamment été introduit afin de paralyser les machines ASIC et d’améliorer l’efficacité des processeurs.

Une guerre d’idéologie entre fabricants de GPU et fans de Monero

Le fabricants de matériel de minage spécialisé ont toujours été un sujet de débat. Les critiques soutiennent qu’ils sont très centralisés, car peu d’entreprises dans le monde ont des compétences pour fabriquer des ASIC. D’un autre côté, certains suggèrent que les réseaux qui utilisent ASIC sont moins vulnérables aux attaques. Monero se positionne fermement dans le camp des critiques. L’équipe de projet s’est engagé à toujours maintenir le XMR résistant aux matériels spécialisés, même au prix de la modification de l’algorithme de minage.

RamdomX est le résultat de cette décision. L’algorithme Proof-of-Work (PoW) utilise une exécution aléatoire du code et des techniques gourmandes en mémoire pour décourager le développement des ASIC. Son introduction rend obsolètes tous les ASIC CryptoNight existants tandis que la complexité accrue a pour objectif de rendre le développement de nouvelles machines coûteuses et inefficaces.

Redonner les pleins pouvoirs aux processeurs

Les mineurs ASIC ne sont toutefois pas les seuls concernés par cette mise à jour. Le nouvel algorithme est spécialement optimisé pour les processeurs pénalisant considérablement les utilisateurs de GPU qui souhaitent miner le Monero.

Une brève comparaison montre que le taux de transfert des unités centrales a presque décuplé. Inversement, les GPU Nvidia ont conservé ou légèrement amélioré leurs performances initiales. Pour les cartes AMD, l’image est encore plus sombre, car la plupart d’entre elles sont environ deux fois moins performantes qu’avant. Les développeurs de Monero pensent que le réseau deviendra ainsi plus décentralisé et plus égalitaire dans la distribution des récompenses par blocs.

Cependant, cela peut être une épée à double tranchant. Historiquement, Monero a toujours été plus convivial que toute autre pièce majeure fonctionnant sous PoW. Cette célébrité a entraîné la propagation des logiciels de minage malveillants, natifs et basés sur des navigateurs. Les développeurs de Monero s’attendent à ce que RandomX devienne plus visible pour les administrateurs en raison de son approche difficile en matière de mémoire. Cependant, le potentiel de gain plus élevé pourrait entraîner une nouvelle ruée vers la distribution de programmes malveillants.

Néanmoins, cette unicité est positive du point de vue de la sécurité du réseau. Il existe peu de batteries de serveurs de minage à base de CPU pouvant être réaffectées pour attaquer Monero.

Plus d’actions
Partagez

( Rédacteur )

Ayant évoluer dans l’univers du jeu video pendant près de 5 ans, je suis un vrai Geek et c’est tout naturellement que je me suis tourné vers le monde des cryptos.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo