NOUVEAU JEU CONCOURS : UNE PS5 À GAGNER CLIQUEZ ICI
Se connecter S'abonner

Après les IPO, les ICO et les IEO, Polkadot (DOT) invente les Initial Parachain Offer

Jadis, c’était un peu la jungle des Initial Coin Offerings (ICO) : des millions de dollars levés, de nombreux investisseurs victimes de scams. Les levées de fonds sont aujourd’hui plus sécurisées, permettant à des projets cryptos de lever de beaux montants. D’ailleurs, Atari (ATRI) lancera en novembre 2020 l’ICO de son token. Pour les projets qui sont plus réticents aux ICO, ils trouveront peut-être leur bonheur chez Polkadot (DOT) et son Initial Parachain Offer (IPO).

Aux premières heures des financements participatifs cryptos

La plupart des mécanismes de financement qui existent sur la blockchain sont basés sur des concepts des marchés traditionnels. On retrouve dans la cryptosphère les mécanismes classiques de financement participatif.

Les Initial Coin Offerings furent l’une des formes de crowdfunding à avoir fait leur apparition sur les marchés cryptos.

Une grande majorité des ICO se sont malheureusement révélés frauduleux, entraînant la perte de plusieurs millions de dollars pour les investisseurs.

Les Initial Exchange Offerings (IEO) se sont ensuite développés, permettant à un exchange de lever des fonds au nom d’un projet : Binance fut l’un des pionniers de ce type de financement.

Une place dans Polkadot pour les projets cryptos

Polkadot a conçu récemment un 3ème mécanisme de financement des projets cryptos : l’Initial Parachain Offer.

Le responsable de Parity Technologies, Peter Mauric, explique qu’une IPO permet à des projets d’obtenir une place ou un « parachain slot » sur le réseau Polkadot.

Le concept de parachain slot est la base de l’architecture de Polkadot dont l’objectif est de disposer de 100 slots sur le réseau.

Selon Mauric, ce modèle de financement offre un haut degré de transparence et de flexibilité : les parties prenantes sont assurées de récupérer leurs tokens et les fonds sont conservés sur un compte dédié de la chaîne.

Mauric indique que l’un des principaux obstacles réside dans la disponibilité des fonds : en effet, les fonds des investisseurs seront sans doute répartis entre plusieurs projets, ce qui risque de ralentir le lancement de certains.

Les parachain slots attireront-ils les projets cryptos ? De nouvelles initiatives similaires sur d’autres blockchain verront-ils le jour ? Les projets cryptos ne peuvent en tout cas se plaindre d’un manque de source de financement. Les projets ayant recours aux IPO de Polkadot peuvent-ils se passer d’une quelconque inscription auprès d’une autorité de régulation comme la SEC ? On n’est jamais à l’abri des mauvaises surprises avec ces lois qui permettent aux gendarmes de la finance de s’incruster même dans les sphères privées.

Plus d’actions
Partagez

( Rédactrice )

La mode c’est bien, mais la blockchain c’est l’avenir, on est d’accord non ?! C’est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c’est d’essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo