Bitcoin (BTC) - 60 000 $ toujours en ligne de mire avant l'ATH des 65 000 $

mer 13 Oct 2021 ▪ 20h00 ▪ 7 min de lecture - par Nicolas Teterel

Le bitcoin est en route pour une troisième semaine de hausse, à 7000 $ de son plus haut historique. Avec plus de 1000 milliards $ dans le ventre, il dépasse la capitalisation combinée de JP Morgan, Bank of America et Wells Fargo

« Bitcoin n’est pas une monnaie »

C’est l’avis de Christine Lagarde (BCE) et de Kristalina Georgieva (FMI) mais pas du CEO de l’exchange Bitmex :

« Ma prédiction est que 5 pays accepteront le bitcoin comme monnaie courante d’ici la fin de l’année prochaine. »

Alexander Höptner estime que tous seront des pays en développement désireux de se protéger contre l’inflation et faire cesser le racket financier lorsque les expatriés envoient de leur argent à leur famille :

« On ne saurait trop insister sur l’importance de cet aspect pour de nombreux pays en développement dont le principal produit d’exportation est le capital humain. Les citoyens qui travaillent à l’étranger ont besoin d’envoyer de l’argent à leurs familles restées au pays […]. En 2020, cet argent a représenté 23 % du PIB du Salvador, un chiffre stupéfiant. C’est près de 10 % du PIB aux Philippines […]. »

Selon la Banque mondiale, cet argent représente 540 milliards $ à l’échelle globale. Autant d‘argent qui finiront inéluctablement dans l’escarcelle du bitcoin déjà lourde de plus de 1000 milliards $, soit 9 % de la valeur du stock d’or mondial… Le Salvador prévoit par exemple d’économiser 400 millions $ auparavant siphonnés par Western Union.

Les pays avancés seront les derniers à faire du BTC une monnaie à part entière car ils contrôlent les institutions internationales (FMI, BRI et Banque Mondiale) tout en profitant du fameux « privilège exorbitant » qu’est le pétrodollar.

Alors, quels seront ces cinq pays ? Salvador, Brésil, Panama, Paraguay, Mexique ? Une chose est certaine, 2022 sera une année charnière. En attendant le prochain halving et son inévitable super cycle haussier (printemps 2024)…

Vous avez dit inflation ?

Le CEO de Bitmex a mentionné l’inflation comme raison première d’adopter le BTC. Celle-ci est déjà de 5.3 % aux États-Unis et 3.4 % dans la zone euro.

Voici un florilège de l’évolution des prix depuis 5 ans pour se faire une idée de l’ambiance qui règne sur les marchés :

– Cuivre: +88%
– Soja: +24%
– Coton: +58%
– Blé: +83%
– Lait: +23%
– Café: +33%
– Kg boeuf : +100%
– M2 Paris: +33 %
– Nickel: +86%
– Charbon : +180 %
– Fer: +110%
– Pétrole: +61%
– Essence: +100%
– Bois: +150%
– Gaz naturel: +64%
– Lithium: +23%
– Cobalt: +89%

– GOLD: +40%
– BITCOIN: +6760%…

[Notez en passant que le bitcoin s’est apprécié de plus de 1 850 000 % au cours de la dernière décennie, contre seulement 6 % pour l’or…]

En sachant que la majorité de cette inflation provient de cette année. Bien entendu, ces chiffres ne se ressentent pas tout de suite dans les prix finaux car les contrats sont conclus à des prix fixés pour plusieurs années. Néanmoins, tous les contrats finissent éventuellement par se terminer. Devant la multiplication par cinq du prix du gaz, l’entreprise énergétique allemande E.ON a suspendu ses nouveaux contrats de gaz naturel pour les particuliers…

Toujours en Allemagne, les prix de gros sont en hausse de 13.2 % d’une année sur l’autre. On avait plus vu ça depuis la crise pétrolière de 1973. Les causes sont les mêmes en 2021 : le prix du baril s’est douloureusement installé au-dessus de 84 $, au plus haut depuis 7 ans.

Il n’y a pas de secret. La hausse des coûts de transport (hausse du prix du baril + prix des conteneurs) va pousser les prix alimentaires de 30 % à 40 %. Même le géant de l’alimentation Kraft Heinze prévient « qu’il va falloir s’habituer à ces prix plus élevés ».

Et le fait qu’on se tâte à frapper une pièce de 1000 milliards $ aux États-Unis ne rassurera personne. Comment est-ce que le bitcoin pourrait ne pas s’envoler dans ces conditions ?

Google, Bitfury et Ben Miller

La nouvelle n’a pas fait grand bruit mais vient confirmer que même Google ne pourra pas se mettre en travers du chemin du bitcoin. Le moteur de recherche accepte désormais les paiements effectués par les cartes de paiement de Bakkt dans Google Pay.

Les paiements en bitcoins seront automatiquement convertis en fiat pour effectuer ces achats. Pour rappel, Google et Facebook avaient interdit les publicités liées à la cryptomonnaie en 2018, précipitant l’écroulement du BTC jusque 3000 $. Que de chemin parcouru depuis…

Il semblerait que la Big Tech n’a pas goûté les menaces de la banque des règlements internationaux lors de sa conférence intitulée « Regulating Big Tech » la semaine passée…

Autre nouvelle montrant que les grandes manœuvres ont commencé : le constructeur de machines de mining et d’intelligence artificielle Bitfury va entrer en bourse. L’entreprise hollandaise est l’une des rares compagnies européennes, sinon la seule, à prendre le bitcoin au sérieux. Mais il lui faut désormais lever des capitaux pour résister à la concurrence du chinois Bitmain qui compte bien étendre sa présence sur le vieux continent maintenant qu’il lui est interdit de vendre ses Antminers en Chine. Il se murmure que ses actions se vendront pour plusieurs milliards $.

Entre autres bonnes nouvelles, le combattant de MMA Jorge Masvidal sera dorénavant payé en bitcoin alors que le milliardaire Bill Miller a qualifié « le bitcoin de Ferrari et l’or de vieille carriole« . Et pendant que Bank of America déclarait que le bitcoin est trop important pour être ignoré, US Bank a décidé de proposer à ses clients d’acheter du BTC grâce à NYDIG.

Terminons en soulignons qu’il se pourrait que la SEC se décide enfin ce mois-ci à valider un ETF adossé au bitcoin. Plusieurs fonds d’investissement géants sont la course avec notamment Fidelity mais également Proshares, Invesco, Vaeck ou encore Valkyrie. Nous pourrions voir rapidement des milliards être engloutis par le bitcoin d’ici quelques jours/semaines.

La fin d’année s’annonce tonitruante et un nouveau plus haut semble inévitable au cours des deux prochaines semaines. Le mois d’octobre est généralement vert pour le BTC. La performance médiane en d’octobre est de +21%. Le meilleur gain d’octobre est de +67% et nous en sommes pour le moment à +30 %.

PS : Notre analyse de la semaine passée ICI. Cette analyse est publiée tous les mercredi.

A
A
Nicolas Teterel

Journaliste / Bitcoin, géopolitique, économie, énergie, climat

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Cours & Indices

BITCOIN (BTCUSD) 61 446,87 $ -0.34%
ETHEREUM (ETHUSD) Ξ 3 838,02 $ -0.8%
DEFI (DEFIPERP) 12 108,30 $ 0.15%
MARKETS (ACWI) 103,63 $ 0.82%
GOLD (XAUUSD) 1 767,35 $ -1.56%
TECH (NDX) 15 146,92 $ 0.63%
CURRENCIES (EURUSD) 1,16 $ -0.01%
CURRENCIES (EURGBP) 0,842740 £ -0.59%
CRUDEOIL (USOIL) 82,47 $ 1.29%
IMM. US (REIT) 2 666,33 $ -0.01%
Le pourcentage exprime l’évolution depuis 24h Acheter des cryptos sans risques
Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching d’une heure avec un expert. Remplissez le formulaire et notre expert vous contactera sous 24 heures.