A
A

Bitcoin (BTC) et les autres cryptomonnaies peuvent chuter à 0$

mer 20 Jan 2021 ▪ 8h00 ▪ 3 min de lecture - par Zoé De La Roche

Les facteurs qui mèneront Bitcoin (BTC) vers les 6 chiffres sont clairs : le soutien croissant des investisseurs institutionnels, l’explosion de l’adoption du BTC par le grand public grâce à des acteurs de la Fintech comme PayPal, la dévaluation progressive des fiats, etc. Par contre, les facteurs qui pourraient réellement annihiler la valeur du BTC sont loin d’être clairement identifiés. Cela n’empêche point les détracteurs du BTC d’avancer des thèses d’un Bitcoin à 0.

Bitcoin à 0 : encore un avertissement

Bitcoin a émergé comme l’une des classes d’actifs les plus performantes de l’année 2020. De nombreuses institutions de la finance traditionnelle et de nombreux investisseurs ont révisé leur position sur les cryptomonnaies.

Certains d’entre eux ont commencé à réserver une portion de leur portefeuille à Bitcoin et à d’autres cryptos.

Ce changement d’attitude envers les cryptomonnaies ne concerne pas pour autant tous les acteurs de la finance traditionnelle.

Certaines institutions comme l’UBS Global Wealth Management, gardent une vision très négative des cryptomonnaies.

Dans un article publié sur Bloomberg le 15 janvier 2021, la société a émis un avertissement aux investisseurs crypto débutants.

Selon un responsable d’UBSMichael Bollinger, le prix de ces actifs peut très vite descendre à 0.

UBS : une crédibilité 0

Bollinger a indiqué que rien n’empêche le prix du Bitcoin de chuter lorsqu’une « meilleure version » arrive sur le marché ou lorsque des changements règlementaires affectent le sentiment des traders de manière négative.

Un rapport publié par UBS effectuait une comparaison entre Bitcoin et les premières sociétés Internet, comme Netscape et MySpace.

Pour UBS, un succès précoce ne garantit pas un succès futur. Les performances positives de Bitcoin peuvent être attribuées aux investisseurs qui recherchent une classe d’actifs alternative au dollar dont la valeur est affectée par le recours excessif à la planche à billets.

UBS a pourtant annoncé récemment qu’elle ferait payer des intérêts négatifs aux clients dont les avoirs sont supérieurs à 250 000 CHF.

Selon bitcoiners, ces mesures contribueront à l’augmentation du prix du Bitcoin dans les années à venir.

Bitcoin se négocie au-dessus des 36 500 USD au moment de la rédaction de cet article. Les analystes craignent une chute du BTC jusqu’aux 27 000 USD sur le court terme – on est loin du scénario catastrophe d’un Bitcoin à 0. L’analyse de l’UBS mérite pour le moment un zéro pointé. UBS n’est pas seul : ils sont toute une communauté de zéros qui n’ont rien compris aux fondamentaux des cryptomonnaies en général.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Zoé De La Roche avatar
Zoé De La Roche

La mode c'est bien, mais la blockchain c'est l'avenir, on est d'accord non ?! C'est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c'est d'essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !