Se connecter S'abonner

Bitcoin – Nouveau ATH dans le sillage de l’introduction en bourse de Coinbase ?

Coinbase va s’introduire en bourse ce mois-ci. Ironie du sort, Goldman Sachs, JP Morgan et Citigroup vont s’occuper d’arrimer l’exchange au NASDAQ. Son sobriquet de cotation sera « COIN ».

Coinbase, combien de divisions ?

Créé en 2012Coinbase est aujourd’hui le plus grand exchange au monde avec 43 millions d’utilisateursEn hausse de plus de 30 % par rapport à 2019.

L’exchange arbore également la plus grande réserve de bitcoins. 760 000 BTC pour être exact, soit 5 fois plus que son concurrent direct, Huobi.

Lorsque Coinbase a dû lever 300 millions de dollars en 2018, l’entreprise était évaluée à environ 8 petits milliards de dollars. Que de chemin parcouru depuis puisque l’exchange a engrangé un profit net de 322 millions de dollars en 2020 !

Son chiffre d’affaires s’est établi à 1.1 milliards de dollars. Soit une augmentation de 136 % par rapport à l’année 2019 qui s’était soldée par une perte de 30 millions de dollars.

96 % de ses revenus viennent des frais de transactions qui ont évolué en tandem avec des volumes en hausse de 146 % en 2020. Les volumes des institutionnels ont été multipliés par 6 entre le T1 2019 et le T1 2020. Ils ont encore été multipliés par 3 sur l’ensemble de l’année 2020. Les volumes de trading des petits porteurs ne sont pas en reste avec une multiplication par 2,6.

Notons également que le bitcoin a représenté 41 % des volumes traités. 15 % pour l’Ethereum et, par conséquent, 44 % pour les 44 autres cryptomonnaies proposées par Coinbase.

Une entrée en bourse à 100 milliards ?

Il se dit que Coinbase pourrait bien être la plus grande introduction en bourse depuis Facebook. Certains parlent de 100 milliards de dollars. Ce qui donnerait un Price Earning ratio supérieur à 300. Certains diront que c’est cher payé. Mais pas ceux qui pensent que le bitcoin est un rival de l’or.

Dans ce scénario plus que probable, il faudra que chaque BTC vale 500 000 $, pour que les 21 millions d’unités égalisent la capitalisation de la relique barbare. Environ 10 000 milliards pour l’or contre 1 000 milliards pour son alter ego digital actuellement.

Or, acheter l’action Coinbase sera une manière détournée d’investir dans le bitcoin puisque les frais de transaction collectés par Coinbase (96 % de ses revenus) sont proportionnels à la popularité du Bitcoin. Des millions d’investisseurs traditionnels auront accès d’un clic à une exposition aux 90 milliards de dollars que Coinbase détient sous forme de cryptomonnaies.

Soulignons que l’introduction en bourse ne se fera pas via la traditionnelle IPO mais via un listing direct sur le NASDAQ. Dit autrement, Coinbase ne lèvera pas de capitaux. Seules les actions appartenant à ses actuels propriétaires seront offertes à la vente. Coinbase n’a apparemment plus besoin d’argent…

En déposant sa candidature auprès de la SECCoinbase a dû remplir une section à propos des risques liés à son activité. Voici un petit florilège des plus grandes peurs de la compagnie :

1/ La volatilité des cryptomonnaies

Il est indéniable que le bitcoin est l’enfant terrible des marchés financiers. En 2020, par exemple, la cryptomonnaie a chuté de plus de 60 % en l’espace de quelques jours… L’or, à contrario, n’a jamais reculé de plus de 14 % sur l’année.

Mais qui dit risque, dit opportunité. Le bitcoin a finalement affiché une hausse de 300 % en 2020 contre seulement +24 % pour l’or. Le bitcoin vaut désormais 10 % de l’or du monde…

« Nos profits vont fluctuer de manière forte en raison de la nature volatile des cryptomonnaies », peut-on lire dans le document soumis à la SEC.

2/ Le HACK…

La vaste majorité des cryptomonnaies détenues par Coinbase sont à l’abri d’un hack. Cela fait longtemps qu’aucun grand exchange ne s’est fait hacker. La raison de cette accalmie est la démocratisation des bonnes pratiques. A savoir que la majorité des cryptomonnaies sont stockées sur des ordinateurs non connectés à internet.

Cela étant dit, les exchanges ne seront jamais à l’abri d’une trahison venant de l’intérieur…

Sans parler du potentiel hack des données des utilisateurs. À ce titre, Ledger, le fabricant de « cold wallet », aura probablement du mal à se relever du hack des adresses physiques de ses clients.

« Notre activité implique la collecte, l’analyse, la garde et la transmission de nombreuses informations confidentielles comme les données liées à nos clients, nos employés, nos prestataires de service ainsi que des informations requises pour accéder aux fonds de nos clients », a déclaré Coinbase, qui précise ensuite qu’un hack dégraderait sévèrement sa réputation et, in fine, sa valeur en bourse.

3/ Le spectre de la réglementation

L’incertitude quant à la réglementation fédérale est un risque majeur pour Coinbase :

« Nous sommes soumis à un paysage réglementaire très mouvant », avance la firme en ajoutant que « des changements abrupts, ou son incapacité à se plier à certaines lois, pourraient impacter notre image de marque, notre réputation, nos profits et notre santé financière ».

« Les régimes juridiques/réglementaires évoluent fréquemment et peuvent être modifiés, interprétés et appliqués de manière incohérente d’une juridiction à l’autre. Ils peuvent aussi entrer en conflit les uns avec les autres. La complexité et l’incertitude concernant la réglementation de la crypto nous obligent à exercer notre jugement pour savoir si certaines lois, règles et réglementations s’appliquent à nous. Et il est possible qu’organismes gouvernementaux et régulateurs ne soient pas d’accord avec nos conclusions ».

4/ Le faible nombre d’utilisateurs réguliers

Sur ses 43 millions de clients, moins de 3 millions d’entre eux sont actifs tous les moisCoinbase vit des frais de transactions, si bien que sa dépendance à une si petite fraction de ses utilisateurs est un facteur de risque important.

« Une perte de ces utilisateurs ou une réduction de leur activité de trading pourrait avoir un effet délétère sur notre activité, nos profits, et notre santé financière », s’inquiète Coinbase.

5/ Satoshi Nakamoto

Satoshi Nakamoto a été cité trois fois dans cette section “risk factors”. Pour rappel, personne ne sait qui est Satoshi Nakamoto ou le groupe de personnes se cachant derrière ce pseudonyme.

Par conséquent, Coinbase estime que « l’identification de Satoshi Nakamoto, ou le transfert de ses bitcoins, pourrait provoquer une déstabilisation ». Plus précisément, l’exchange avance que « la vente de ces bitcoins pourrait avoir un impact puissant sur le marché du bitcoin“.

Un mois de mars mémorable pour le bitcoin ?

L’entrée en bourse de Coinbase sera sans conteste le grand événement du mois de mars. Si Brian Armstrong parvient à dépasser Facebook, ce qui est tout à fait plausible, il faut s’attendre à un puissant coup de fouet pour le bitcoin.

Il est d’ailleurs probable que le bitcoin se remette rapidement en marche, en avant en prévision de ce débarquement en fanfare dans le Nasdaq. Après tout, Coinbase est déjà estimé avoir une capitalisation supérieure à celle de Goldman Sachs

N’oublions pas non plus que le géant bancaire Citibank vient de déclarer que le bitcoin est à un point de basculement de son existence et qu’il pourrait bien devenir la monnaie de référence pour le commerce international.

Il n’y a toutes les raisons de penser que cette introduction boursière historique est de très bon augure pour le bitcoin à court terme. Le verre est dans le fruit. Mais, cher lecteurs, n’oubliez pas votre wallet privé.. Et guettons de près à qui Coinbase va vendre ses actions.

Plus d’actions
Partagez

( Rédacteur )

Journaliste / Bitcoin, géopolitique, économie, énergie, climat

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés