Se connecter S'abonner

Bitcoin/USD campe au-dessus des 10 000 $

BTC/USD continue de flotter au-dessus du seuil pivot des 10 000 $. L’imminence de l’élection présidentielle US et la contamination de Donald Trump par le Covid semblent geler les marchés dans l’expectative. En attendant le grand dénouement de novembre, les fondamentaux restent de bon augure pour le Bitcoin (BTC).

Un nombre d’adresses en constante augmentation

Le nombre d’adresses Bitcoin sur lesquelles se trouvent effectivement des satoshis, voire des milliers de Bitcoins, continue d’augmenter. La trajectoire exponentielle de 2017 a bien entendu cessé, mais nous observons que la cryptomonnaie est loin de s’être passée de mode avec désormais 32 millions d’adresses.

Même si ce n’est pas exact, nous pourrions extrapoler ces chiffres en avançant qu’une trentaine de millions de personnes font désormais confiance au Bitcoin. Ce qui nous fait une croissance de presque 300 % au cours des 4 dernières années.

Rapporté à la population mondiale, si vous possédez ne serait-ce que quelques milliers de satochis, vous faites partie du 0.4 %. Rapporté à la population des pays avancées (OCDE), vous faites partie du 2.5 %.

Le Bitcoin continue d’attirer les foules à un rythme soutenu et il n’y a pas de meilleur outil de prédiction de la valeur du Bitcoin sur le long terme.

Le NASDAQ ne plonge pas

NASDAQ depuis un an
NASDAQ / Source CNBC

Malgré une incartade à la baisse après que Donald Trump ait été testé positif, les marchés ont finalement remonté la pente. Cette information est extrêmement importante car elle suggère que Wall Street sera davantage jouasse en cas de victoire de l’actuel locataire de la Maison blanche qu’en cas d’élection de Biden.

Cela étant dit, le scénario le plus risqué pour le Bitcoin serait qu’aucun des candidats ne concède sa défaite. Il y aurait alors des chances que la bourse tangue sévèrement et emporte le Bitcoin dans sa chute. C’est en tout cas ce qu’il s’est passé lors du crash boursier du mois de mars.

Pourquoi le Bitcoin baisse en même temps que la bourse alors qu’il est censé être le dernier debout en cas d’effondrement ? Parce que les Banques Centrales ont encore des munitions pour maintenir en lévitation les cours boursiers.

Mais il n’est pas dit que le Bitcoin coule lors du crash « structurel ». Par exemple, en cas de baisse plus rapide que prévu de la production pétrolière, elle qui sous-tend toute croissance. Pas de pétrole, pas de chocolat.

Il est possible d’imprimer des milliers de milliards quand l’énergie n’est pas un problème. Mais sans entropie bon marché, c’est de l’inflation que les Banques Centrales imprimeront… #Bitcoin

Planche à billets, Brrr…

Le Congrès US est sur le point de débloquer quelques milliers de milliards supplémentaires. 2 000 milliards sont attendus au cours des prochains mois si les députés américains arrivent à se mettre d’accord.

La dette US atteint déjà officiellement 138 % du PIB…

Dette US en pourcentage du PIB

La dette publique américaine en % du PIB :
1980 : 31%
1985 : 40%
1990 : 52%
1995 : 65%
2000 : 58%
2005 : 61%
2010 : 87%
2015 : 101%
Aujourd’hui : 138%

En attendant que le gouvernement obtienne son feu vert pour aggraver le déficit budgétaire, la FED continue d’imprimer des tombereaux d’argent. Elle a même récemment modifié son objectif d’inflation afin de permettre à la hausse des prix d’excéder l’ancienne limite de 2 %. L’objectif étant de réduire le poids de la dette avec cette inflation (avec le pouvoir d’achat des américains).

Christine Lagarde a également évoqué la semaine dernière l’idée d’accepter une hausse des prix supérieure à 2 %. La BCE ne tarde jamais pour marcher dans les pas de la FED…

Pire, il se murmure que la BCE, qui a déjà augmenté son QE de 1350 milliards – pour soi-disant parer à la crise du Covid (où est l’argent pour les hôpitaux ?…), va remettre une couche de 650 milliards avant Noël.

Bref, l’argent coule à flots et c’est précisément pour que nous puissions nous protéger contre ce vol en plein jour que le Bitcoin a été créé…

Quoi de neuf sur Twitter ?

Finissons ce petit tour d’horizon par la popularité du Hashtag #Bitcoin. Ce dernier est évidemment très populaire depuis le début de l’année. Planche à billets oblige…

Le graphique ci-dessous montre que les affaires reprennent. Et alors que la FED et la BCE semblent parties pour lancer leur propre « CBDC », il est à prévoir la cryptomonnaie connaisse bientôt un puissant regain d’intérêt.

Source : Bitinfochart

Nous restons d’avis que le Bitcoin surfe sur des fondamentaux extrêmement solides et que toute baisse reste une opportunité d’achat. Quelque soit l’horizon de temps. Et ce n’est pas la performance du Bitcoin cette année qui nous incitera à dire le contraire :

performance btc vs gold vs SP500
Performance du BTC, de l’or et du S&P500 (bourse US) depuis le premier Janvier 2020
Plus d’actions
Partagez

Derrière la signature générique « Rédaction TCT » se trouvent de jeunes journalistes et des auteurs aux profils particuliers qui souhaitent garder l’anonymat car impliqués dans l’écosystème avec certaines obligations.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo