Cryptomonnaies : pour combien de temps encore ?…

jeu 11 Mar 2021 ▪ 21h46 ▪ 10 min de lecture - par Thomas Andrieu

Dans les prochaines années, le nombre d’utilisateurs de cryptomonnaies devrait dépasser les 200 millions de personnes. Actuellement, en termes de capitalisation, les cryptomonnaies représentent plus de 1,1% du PIB mondial, ainsi que 1,3% de la population mondiale. Ce qui est déjà considérable. En 2020, de nombreux projets d’ampleur ont émergé, ce qui devrait conduire inévitablement à la hausse du nombre d’utilisateurs à long terme. Bien que la tendance à long terme reste bonne, de nombreux investisseurs cherchent à mesurer l’arrivée d’un réajustement financier.

Des signaux long terme puissants

Un contexte financier favorable

Financial Stress Index & Bitcoin
Financial Stress Index & Bitcoin | Source : FRED

Statiquement, à moyen et long terme, les cryptomonnaies connaissent un rallye haussier après un apogée du stress financier. En économie, le stress financier est directement lié aux liquidités disponibles. L’arrivée du stress financier peut s’expliquer par divers phénomènes comme une crise de solvabilité, des besoins de financement (déficits, etc.) trop élevés, une politique monétaire pas assez accommodante, etc.

C’est ainsi que le 12 mars 2020, le Bitcoin perd 40% en un jour. La même semaine, le stress financier mesuré par la FRED touche un sommet historique à plus de 5 (sans précédent depuis 12 ans). Les injections monétaires massives ont provoqué un rebond sans précédent des marchés, ce qui a diminué les niveaux de stress. L’intensité toute particulière de ce stress (plus intense qu’en 2008) laissait présager une surréaction historique des cryptomonnaies sur le second semestre 2020. Le mouvement de chute de 40% en mars 2020 était incohérent avec les fondamentaux du marché (hausse du nombre d’utilisateurs, de la capitalisation, etc.).

La diminution du stress financier a provoqué une redirection des institutionnels vers les actifs plus volatils, dont le Bitcoin. La réorientation des institutionnels au printemps, puis à l’automne, a provoqué un effet de chaîne considérable. Le prix du Bitcoin passant de 5000$ en mars 2020 à près de 50 000$ un an plus tard (multiplié par 10).

Une dynamique économique sans précédent

Le contexte économique actuel favorise grandement les cryptomonnaies. Le caractère international (donc non institutionnel) des monnaies numériques et le déclin des monnaies traditionnelles sont des conséquences directes à l’émergence de celles-ci.

Début 2020, le nombre d’utilisateurs de cryptomonnaies a été estimé à 100 millions, contre 35 en 2018. Ce à quoi il faut ajouter une capitalisation qui équivaut à plus de 1,1% du PIB mondial début 2021. La dynamique économique reste puissante à long terme. Tant que le nombre d’utilisateurs augmente, les cryptomonnaies seront structurellement gagnantes à long terme.

De très nombreux institutionnels ont misé sur les cryptomonnaies en 2020. Premièrement, JP Morgan, très optimiste en 2020, a lancé sa propre cryptomonnaie (JPM Coin) et a fait du bruit en précisant que « si les fonds de pension et d’assurance aux États-Unis, au Royaume-Uni, en zone euro et au Japon allouent 1 % de leurs actifs en Bitcoin, cela engendrerait une demande additionnelle de 600 milliards ».

De son côté, Goldman Sachs a envisagé la création de sa propre cryptomonnaie. À cela, s’ajoute les discours très optimistes de grands financiers comme Rick Rieder (CIO Black Rock), Bill Miller, Alan Howard, etc. Néanmoins, le grand évènement en 2020 reste l’annonce de PayPal d’ajouter le Bitcoin à son offre. PayPal avait début 2019 près de 280 millions de comptes actifs (voir graphique ci-dessous). Ajouter les cryptomonnaies à son offre pourrait conduire à un doublement du nombre d’utilisateurs enregistrés en 2020. Récemment, après Tesla et de nombreuses grandes entreprises, c’est au tour de Mastercard d’annoncer l’arrivée des cryptomonnaies dans son offre. Après la financiarisation en 2018, les cryptomonnaies entrent maintenant dans le jeu économique.

Comptes PayPal actifs
Comptes PayPal actifs | Source : statista

Diffusion d’une innovation libérale

Jusqu’à quand ?

Depuis un an, des centaines de cryptomonnaies affichent des performances à 4 ou 5 chiffres. La question que se posent de nombreux investisseurs est de savoir jusqu’où peut durer cette dynamique. Il arrivera nécessairement un moment où la réalité financière impactera les cryptomonnaies à moyen terme.

Tout d’abord, il est indéniable que la tendance à long terme reste excellente sur les cryptomonnaies. La diffusion économique devient une réalité, et la hausse des derniers mois est loin d’être infondée. Néanmoins, des risques pourraient se manifester dans les prochaines années. Nous vivons avec des marchés financiers dirigés par les liquidités. Un retour du stress financier puissant impacterait la tendance à moyen terme.

Deux indicateurs sont à surveiller essentiellement :

  • Un retour de l’inflation. Ces derniers mois, les anticipations inflationnistes ont augmenté, ce qui a fait monter les taux. Ce mouvement est économiquement sain pour le moment (hausse de la croissance potentielle). Néanmoins, avec la menace d’une crise de solvabilité et d’endettement, des risques majeurs sur les liquidités vont persister jusqu’au moins au printemps 2022.
  • L’évolution des politiques monétaires et des déficits publics. Comparé à la base monétaire, les marchés boursiers ont stagné en 2020. Une réduction de l’intensité des politiques monétaires, ajouté à la présence de déficits hautement structurels, est plus amène de traduire des tensions sur les liquidités.

Enfin, si les cryptomonnaies restent globalement liées à l’or, la sortie de crise pourrait provoquer une pause relative sur les cryptomonnaies (voir livre sur l’or) horizon 2 à 3 ans.

Greed is good

Dans notre dernier article, nous sommes revenus sur l’importance du phénomène de capitalisation par l’échange. Ce phénomène traduit le fait que la hausse du nombre d’utilisateurs implique une hausse de la capitalisation encore plus importante. L’espoir du gain et le rejet des monnaies traditionnelles expliquent en grande partie ce processus qui fait le succès des cryptomonnaies.

Ainsi, de nombreuses personnes n’hésitent pas à comparer les cryptomonnaies à une bulle. Ce qui n’est pas infondé. Néanmoins, les cryptomonnaies relèvent plus de la théorie de la libre concurrence monétaire que de la théorie financière. De plus, la présence massive d’institutionnels à ce jour empêche un effondrement complet du marché.

Les cryptomonnaies sont une innovation profondément libérale. Leur évolution au cours du temps est plus chaotique tant qu’une grande partie de la population n’utilise pas encore ces nouveaux moyens d’échange. Dans la théorie de concurrence monétaire, la présence d’un libre marché monétaire traduit le fait que les agents peuvent choisir la monnaie qu’ils estiment la plus stable. Il est donc normal qu’une diffusion mondiale d’une monnaie (non institutionnelle) se fasse par une accumulation des capitalisations. Greed is good…

La notion de bulle dépend de si l’on voit les cryptomonnaies comme des actifs financiers (qui se limitent au secteur financier) ou comme une évolution de la monnaie (qui s’élargit au domaine économique). Encore une fois, le succès des cryptomonnaies repose sur le déclin des monnaies traditionnelles, la sécurité et la rapidité (peu d’intermédiaires), leur caractère mondial, et leur capacité à créer un processus dynamique de capitalisation par l’échange. C’est une innovation qui permet une hausse des gains de production. Ce sur quoi ont durablement échoué les gouvernements.

Les États sont dépassés

Le fait actuel est que les États ne peuvent plus s’opposer à la diffusion des cryptomonnaies, tant pour des raisons financières qu’électorales. Il y a au moins 50 millions de jeunes (entre 18 ans et 34 ans) qui utilisent des cryptomonnaies dans le monde. En Occident, les dirigeants ne peuvent plus se montrer réticents aux cryptomonnaies. Ce serait très mal perçu dans l’électorat des plus jeunes. C’est précisément la stratégie adoptée par Joe Biden récemment.

Ensuite, il y a des enjeux financiers. En 2020, des centaines de milliards ont été misées par les institutions financières sur l’industrie de la cryptomonnaie. Les gouvernements ne peuvent pas se permettre de contrer l’industrie financière, d’autant plus que la Blockchain permet une hausse de la productivité dans le secteur.

Les États les plus réticents à la diffusion des cryptomonnaies à ce jour sont les pays les plus pauvres, ou bien les États qui cherchent à éviter le terrorisme et la fraude. C’est par exemple le cas du Bangladesh, du Pakistan, l’Équateur, le Burundi. D’un autre côté, des pays plus riches cherchent officiellement à éviter la fraude fiscale ou les financements terroristes comme l’Algérie, le Maroc, le Qatar.

En définitive, les cryptomonnaies bénéficient d’un mouvement de long terme puissant. Au même titre que les années 2017/2018 ont enclenché une financiarisation, les années 2020/2021 vont engager une diffusion économique. Ce qui est sans précédent et d’une intensité toute particulière dans l’Histoire économique. Il faut s’attendre à une hausse durable du nombre d’utilisateurs et de la capitalisation globale des cryptomonnaies. Néanmoins, les cryptomonnaies ne sont pas immunisées contre la présence de tensions sur les liquidités et les réajustements économiques classiques. Dans les prochaines années, on pourrait ainsi assister à certains mouvements correctifs. Ces mouvements ne seront probablement pas de nature à remettre en cause la tendance longue qui se dessine.

A
A
Thomas Andrieu

Auteur de plusieurs livres, rédacteur économique et financier sur plusieurs sites, je noue depuis de nombreuses années une véritable passion pour l'analyse et l'étude des marchés et de l'économie.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Cours & Indices

BITCOIN (BTCUSD) 60 388,40 $ -2.94%
ETHEREUM (ETHUSD) Ξ 3 946,51 $ -2.7%
DEFI (DEFIPERP) 12 810,30 $ 0.95%
MARKETS (ACWI) 104,91 $ 0.01%
GOLD (XAUUSD) 1 791,52 $ 0.5%
TECH (NDX) 15 355,08 $ -0.87%
CURRENCIES (EURUSD) 1,16 $ 0.19%
CURRENCIES (EURGBP) 0,845790 £ 0.4%
CRUDEOIL (USOIL) 84,15 $ 1.9%
IMM. US (REIT) 2 731,82 $ 0.43%
Le pourcentage exprime l’évolution depuis 24h Acheter des cryptos sans risques
Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching d’une heure avec un expert. Remplissez le formulaire et notre expert vous contactera sous 24 heures.