Se connecter S'abonner

La réussite du Bitcoin est-elle vraiment liée à sa longévité ?

Le Bitcoin (BTC). Cette fascinante cryptomonnaie qui depuis son arrivée en 2009 n’a cessé de bouleverser notre monde et ses standards. Cette fascinante cryptomonnaie qui a apporté avec elle un cas d’usage unique en son genre pour l’époque de la technologie blockchain. Cette fascinante cryptomonnaie qui aujourd’hui porte des valeurs et des références ancrées comme celles d’un tournant économique, financier, et sociétal majeur. Cependant, qu’en est-il réellement de l’avenir du Bitcoin en 2020 ? Je préfère vous prévenir par avance au cas où vous vous seriez égarés dans vos recherches, mais cet article ne parlera aucunement de prévisions du cours du Bitcoin mais bel et bien de l’évolution selon moi de l’ensemble de la machinerie Bitcoin, et de fait, des conséquences de son éventuelle disparition. Focus sur la longévité et la réussite du Bitcoin, c’est parti !

Bitcoin, posons les bases de la réussite. 

Bitcoin est une cryptomonnaie créée initialement en réponse à la crise de 2008. Satoshi, son créateur anonyme, avait pour ferme intention de créer une valeur de référence sur le modèle de l’or, mais de manière numérique. Ainsi, le BTC est initialement apparu comme réserve de valeur et obtint ainsi son appellation d’or numérique. Par ailleurs, le BTC repose sur une blockchain dont les valeurs sont les suivantes : la décentralisation, la transparence, et l’immuabilité. Associées, ces valeurs permettent aux cryptomonnaies et notamment au BTC de devenir une véritable entité parallèle face aux monnaies des gouvernements : les monnaies fiduciaires telles que l’euro ou le dollar. 

Bitcoin et blockchainisation.

Dans les faits, BTC n’est pas encore la réserve de valeur que Satoshi voulait en faire comme l’ont illustré les variations importantes de son cours lors de la crise sanitaire en début d’année.  Cependant, à l’heure où je rédige ces lignes, le BTC est la première cryptomonnaie mondiale et de nombreuses applications exploitent le registre de la blockchain Bitcoin. Ainsi, BTC se place en tête de file des cryptomonnaies, suivi de très près par son petit frère, le réseau Ethereum. En effet, BTC a ouvert les champs des possibles en démocratisant une technologie pourtant connue depuis des années déjà : la blockchain. Ainsi, une multitude de blockchains sur lesquelles reposent des cryptomonnaies ont progressivement vu le jour. Un premier pas vers la démocratisation, mais encore très insuffisant pour rendre ces concepts facilement accessibles et mainstream.

La perception sociale du Bitcoin

Aujourd’hui, les médias traditionnels ne cessent de relater certains aspects du BTC. Le plus fréquent est le caractère extrêmement instable et volatile de son cours, et on ne compte désormais plus le nombre d’émissions ou d’articles relatifs à ces fameux « millionnaires du Bitcoin ». Je n’ai pas de soucis avec la médiatisation de ces faits, ce qui me désole cependant ici, est la caractérisation aléatoire que l’on attribue alors au BTC. En effet, un tel rapport d’effet dresse un dessin de casino du BTC, omettant en toute part ses vocations initiales et ses valeurs : le Bitcoin n’est alors aux yeux de beaucoup qu’un simple jeu à gratter. Un second axe sur lequel les médias n’ont eu cesse de tirer quant au BTC n’est autre que son usage et son exploitation dans des activités criminelles, notamment sur le darknet. Il est vrai que certains abus ont été commis avec le BTC, et que cette cryptomonnaie fait partie de celles exploitées sur par les commerces du darknet. Cependant, le BTC est pseudo-anonyme et n’est aujourd’hui plus la monnaie de prédilection des grands blanchiments d’argent sur le darknet (ce rôle est aujourd’hui assuré par la DeFi). Enfin, la pseudo-destruction de l’environnement par le BTC qui inciterait des mineurs à surconsommer et détruire la planète. Un très bel article expliquant la réalité actuelle de la proof-of-work est disponible ici. Ces éléments dressent une perception sociale du BTC potentiellement très défavorable aux personnes non-initiées aux thématiques de blockchain et cryptomonnaies : il s’agit selon moi, d’un véritable frein à la réussite du Bitcoin et des cryptomonnaies.

Une médiatisation qui n’éduque pas à la blockchain

Cependant, j’entends que le tableau peint par les médias ne peut être aisément contesté sans expliquer la technologie sous-jacente du BTC, à savoir la blockchain. Il est en effet, je pense, particulièrement difficile, si ce n’est impossible, de comprendre sans une approche éducative de la blockchain, les enjeux réels de la cryptomonnaie et du BTC.

Malheureusement, malgré la forte émergence des contenus à vocation éducative sur internet concernant la blockchain et les cryptomonnaies, le fonctionnement du BTC peut paraître très opaque pour beaucoup d’entre nous.  Ainsi, pour véhiculer ses valeurs et achever sa réussite le Bitcoin doit passer par une véritable démocratisation de son fonctionnement, et cela passe inéluctablement par une instruction aux concepts de blockchain.

La réussite des blockchains n’est désormais plus dépendante du succès du Bitcoin

Il est tout à fait questionnable, aujourd’hui en octobre 2020, de considérer que l’avenir des blockchains dépend de celui de BTC. En effet, les applications de la blockchain dans la gestion des données en ont fait un outil de support extrêmement performant et économe dans de nombreux secteurs, que ce soit l’énergie, la santé, ou bien même la finance. Cependant, le BTC est désormais dépendant des blockchains qu’il a pourtant mis en avant de par sa naissance. En effet, la multitude des cryptomonnaies est aujourd’hui un facteur tout aussi alarmant que rassurant quant à leur avenir. Je m’explique : selon moi, les cryptomonnaies atteignent aujourd’hui une phase de diversification fonctionnelle, c’est-à-dire qu’elles sont en recherche de ce qui est durablement possible et applicable dans un écosystème décentralisé. Ainsi, il existe de nombreuses cryptomonnaies et la majorité d’entre elles se donnent des missions différentes et parfois très spécifiques. Cependant, cette même multiplicité des cryptomonnaies reste aux yeux du grand public sous l’étendard de ce BTC fondateur qui aujourd’hui dispose tout autant d’admirateurs que de détracteurs.  

Bitcoin n’est pas une simple cryptomonnaie, mais le symbole de la cryptomonnaie.

Et oui pour moi, BTC, en 2020 c’est le symbole de la cryptomonnaie et parfois même des blockchains dans l’ensemble. Cependant, sa réputation parfois très entachée par certains médias n’arrive pas à être compensée par les informations pertinentes véhiculées sur internet, sans doute car celles-ci ne sont réellement exposées qu’à ceux qui les recherchent directement. Nous nous sommes initialement questionnés sur la longévité du BTC et de ses valeurs. En raison des éléments précédemment cités, je pense que certains éléments de réponses peuvent désormais facilement être mis en avant quant à la réussite du bitcoin.

La mort du BTC et le premier martyr de la monnaie ? 

À terme, l’avenir de la valeur du BTC est loin d’être unanime. Cependant, une chose est certaine et indéniable : BTC véhicule les valeurs des monnaies des peuples, et à ce titre, des valeurs profondément démocrates et décentralisées. La réussite du BTC ne réside assurément pas dans sa valeur finale, mais dans sa capacité à générer durablement un écosystème monétaire parallèle potentiellement capable de se substituer aux devises fiduciaires et aux institutions les exploitants. Par ailleurs, on peut considérer que la réussite du BTC se trouve également dans l’adoption massive des technologies décentralisées telles que les blockchains. Ces critères de réussite sont en effet, purement subjectifs, mais sont cependant à mes yeux les véritables enjeux de la blockchainisation. Malheureusement, comme nous l’avons précédemment évoqué, le BTC est parfois mal réputé, et il faut également concevoir que de nombreux échecs sont associés aux BTC. En effet, BTC et sa blockchain ont eu leurs lots d’inachevés et d’inaccomplis également. Cependant, le BTC est encore là, et s’il disparaissait, il est assuré en mon sens que ses valeurs survivront.

La disparition du Bitcoin ?

Qu’adviendrait-il si le BTC venait à disparaître ? Pour préambule, il faut déjà se demander si le BTC peut être amené à disparaître. Théoriquement, mettre fin au premier réseau décentralisé du monde est extrêmement compliqué. Cependant, admettons que les gouvernements s’accordent pour en interdire globalement l’utilisation, les impacts sur le BTC seraient similaires à ceux provoqués par une extinction du réseau. Peu probable me direz-vous, et vous avez raison. En effet, cela passerait très probablement comme de la censure de la monnaie des peuples et ne ferait que renforcer l’appel à la décentralisation et à la transparence. Cependant, il est tout autant envisageable qu’en raison du manque d’instruction et d’éveil à la blockchain de la majorité de la population, associée à la médiatisation hasardeuse des cryptomonnaies, cette censure apparaisse aux yeux de nombreuses personnes comme légitimes. On pourrait ici croire que je divague et que je tergiverse, me projetant dans des fictions. Certes, cependant cette courte supposition pose définitivement les bases suivantes : la réussite et la survie des valeurs véhiculées par le BTC sont totalement dépendantes de la sensibilisation des masses aux enjeux qu’elles représentent mais également des volontés gouvernementales de faire évoluer les législations en des lois favorisant ou au contraire freinant le déploiement de ces cryptomonnaies. De plus, comme précédemment énoncé, les blockchains survivraient aisément à une disparition du BTC, mais pour quels usages ? En effet, il est bien trop récurrent que d’associer blockchain et bienveillance, mais c’est malheureusement loin d’être une réalité.

En conclusion, BTC, quel avenir ?

J’ai tenté de vous partager ici une vision qui m’est propre et que je n’envisage nullement comme vérité absolue. J’ai tenté d’apporter des pistes de réflexions bien qu’il soit malheureusement impossible d’énumérer en un simple article l’ensemble des axes à prendre en considération pour disposer d’une vision globale sur le sujet. Cependant, je souhaiterais à nouveau souligner trois éléments selon moi qui mérite d’être retenus. Tout d’abord, la réussite du BTC n’est absolument pas liée à son cours monétaire mais uniquement à la survie dans la durée des monnaies des peuples et à la blockchainisation des sociétés et institutions. Puis, le rôle central de l’éducation à ces notions complexes malgré une forte désinformation médiatique. Enfin, le poids des gouvernements qui n’est pas à négliger dans l’équation du succès BTC. Pour conclure, que vous partagiez ma vision du BTC ou non, j’espère seulement transmettre l’importance d’instruire aux enjeux des cryptomonnaies et de la blockchain. Ensemble, partageons ce savoir au plus grand nombre et participons au vrai réussite du bitcoin !

Plus d’actions
Partagez

( Rédacteur )

Issu du monde médical, je nourris un vrai intérêt pour les blockchains. Je suis convaincu que ces technologies seront un véritable axe de pivotement dans les années à venir. Je suis également un grand enthousiaste de la DeFi.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo