Se connecter S'abonner

L’Approche des 20 000 $ pour Bitcoin (BTC) rameute les Cassandres au Service du Système

Le succès du Bitcoin (BTC) ne plaît pas à tout le monde, loin de là. On se rappellera par exemple de ce mois de mai 2018, lorsque Bill Gates poignarda la cryptomonnaie dans le dos. Lui et Warren Buffet avaient écroulé la cryptomonnaie qui était péniblement revenu sur 10 000 $. Les deux milliardaires avaient alors lancé qu’ils shorteraient le Bitcoin si cela était possible, faisant mine de ne pas savoir que le Bitcoin venait tout juste d’être enchaîné à un marché de Futures par le CME. Et alors que nous nous rapprochons du plus haut historique, les cassandres sont de retour…

Bill gates Bitcoin Futures
“Je shorterais le Bitcoin s’il y avait un moyen facile de le faire”Source

Ray Dalio pense que l’on peut interdire le Bitcoin

Il est presque miraculeux que le Bitcoin soit encore debout alors que Google, Facebook et Twitter ont banni toutes les publicités liées aux cryptomonnaies. Oui, même Jack Dorcey (Twitter), le schizophrène qui se prétend fervent supporter du Bitcoin tout en s’essuyant les pieds sur la liberté d’expression…

Mais comme disait Victor Hugo : « rien n’est plus puissant qu’une idée dont le temps est venu ». Ce qui toutefois n’empêchera pas les gardiens du temple de lui mettre des bâtons dans les roues. Le dernier émissaire à s’y essayer n’est autre que Ray Dalio, fondateur du fonds d’investissement Bridgewater.

Le multimilliardaire aux 500 000 followers a tenté de peser sur le Bitcoin en déclarant que “les gouvernements finiraient par l’interdire“. « Ils utiliseront tout ce qui est en leur pouvoir pour l’interdire » a-t-il ajouté. Rien que ça…

ray dalio WEF
Ray Dalio

Nous avons également eu droit aux habituels poncifs, à savoir la volatilité et la faible vitesse de transaction. L’éternel refrain de ceux qui ne veulent pas comprendre que le but n’a jamais été de payer son café en Bitcoin. Il s’agissait de s’émanciper du monopole des Banques Centrales et se protéger de l’inflation.

Cela étant dit, le Lightning Network ou encore de la possibilité de modifier le code du Bitcoin pour augmenter la taille des blocs sont des solutions clefs en main…

Concernant la volatilité, nous pourrions rétorquer que le pétrole et la bourse ont été encore plus volatils cette année ! Et d’autant plus qu’il faut prendre en compte la petite taille du Bitcoin. Mais que Ray Dalio se rassure, la volatilité du Bitcoin se tassera lorsqu’il pèsera autant que le marché de l’or. Ce jour-là, un Bitcoin vaudra plus de 500 000 $

Qui se plaindra d’un actif volatil finissant toujours pas s’apprécier ? Personne ne s’est jamais plaint de l’or… Bitcoin sera d’abord un réserve de valeur avant de devenir un moyen de paiement mainstream.

En parlant de réserve de valeur…

Le coming out de Dr Doom

Un autre pourfendeur du Bitcoin s’est fait entendre cette semaine : l’inénarrable Nouriel Roubini. Celui-là même qui avait déclaré devant le Sénat US en 2018 que les cryptomonnaies étaient « la mère de toutes les arnaques et de toutes les bulles ».

ROubini vs bitcoin

Oh, surprise ! Le serviteur des banquiers a concédé cette semaine que :

« Le Bitcoin peut être vu comme une réserve de valeur partielle car, contrairement à des milliers d’autres cryptomonnaies que j’appelle shitcoins, il ne peut pas être aussi facilement dévalué. »

Nouriel Roubini

Mais n’en demandons pas trop non plus… Le Dr Doom s’est en effet empressé de marteler que le Bitcoin était trop « volatil » pour faire office de monnaie. Il ne s’est pas non plus privé d’avancer que le Bitcoin ne serait pas sûr ou véritablement décentralisé… Beaucoup de mauvaise foi, comme à son habitude.

De manière beaucoup plus intéressante, Roubini a chanté les louanges des CBDC (Central Bank Digital Currency). Mauvaise foi, quand tu nous tiens…

La grande révolution que nous verrons au cours des trois prochaines années sera le lancement des CBDC. Ils vont évincer les systèmes de paiement.” a-t-il déclaré avant de préciser que nous n’aurons alors “ni besoin des cryptomonnaies, ni des comptes bancaires ni des carnets de chèques une fois que nous aurons des comptes de CBDC directement auprès de la Banque Centrale“…

Qu’il aille dire ça aux iraniens dont la Banque Centrale a commencé à accumuler des Bitcoins…

Dans les rêves de Roubini, les CBDC rendront le Bitcoin inutile… Cette saillie fera certainement sourire nos lecteurs qui sont bien au courant que le CBDC aura la même couleur et le même goût que la monnaie fiat. Les billets de banque en moins… Ne manquez pas ce weekend notre long papier sur la guerre des CBDC.

Plus d’actions
Partagez

( Rédacteur )

Journaliste / Bitcoin, géopolitique, économie, énergie, climat

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo