A
A

Le Bitcoin (BTC) consolide mais les signaux sont vert fluo

mer 20 Jan 2021 ▪ 10h51 ▪ 8 min de lecture - par Rédaction CT

BTC/USD se montre moins exubérant depuis le 08 janvier, soit deux jours après que les députés américains aient acté l’élection de Joe Biden. Mais malgré une chute de plus de 25 %, la demande reste solide et un retour rapide au contact de 40 000 $ serait de très bon augure.

Bitcoins and u s dollar bills

Le dollar Index sort la tête de l’eau

Nous le rappelons souvent : le bitcoin arbore depuis un certain temps une forte corrélation inverse avec le dollar. Dit autrement, BTC/USD a tendance à s’apprécier lorsque le dollar Index (DXY) est sur le recul.

Et puisque la paire EUR/USD pèse pour moitié dans le DXY, il faut donc surveiller de près le taux de change EUR/USD. Or ce dernier tombe depuis le 06 janvier, lorsque l’incertitude a diminué d’un cran. C’est-à-dire depuis que le Congrès US a acté l’élection de Biden malgré les accusations insistantes de fraude électorale menées tambours battants par le Texas et 17 autres États.

Ces derniers ont essayé de faire annuler les résultats des États de Géorgie, du Michigan, de Pennsylvanie et du Wisconsin. La Cour Suprême (à 7 votes contre 2) a décidé de ne pas étudier les preuves de fraudes, se contentant de déclarer de manière kafkaïenne ne pas être compétente. En sachant que 3 des juges ayant débouté la plainte avaient été nommés par Trump…

Quoi qu’il en soit, la fin de cet embroglio démocratique a fait remonter le DXY qui a en retour clairement freiné la hausse du BTC.

Dollar Index (DXY)

Mais la FED continue de faire tourner la planche à billets

L’incertitude liée à l’élection présidentielle américaine explique en bonne partie le franchissement soudain des 40 000 $ mais d’autres facteurs sont à mettre dans la balance. Le premier est bien entendu le fait que la FED continue de faire tourner la planche à billets au rythme de 120 milliards par mois (le fameux « Quantitative Easing »).

C’est bien simple, 25 % de l’ensemble des dollars créés par la FED depuis sa création en 1913 l’ont été durant la seule année 2020… Et, soit dit en passant, le Bitcoin représente déjà 9 % de tous ces dollars.

BTC vs DOllar
“Dollars imprimés par la FED en 2020” vs “Capitalisation du Bitcoin”
Source : @Documentbitcoin

Et les choses ne risquent pas de se calmer puisque l’administration Biden a déjà promis d’envoyer un nouveau chèque de 1400 $ à chaque Américain. C’est en tout 1900 milliards que les banques s’apprêtent à déverser dans l’économie. 1900 milliards, de dette supplémentaire, bien entendu…

D’ailleurs, Jerome Powell, le président de la FED, a déclaré jeudi dernier que ce n’est « pas le moment de commencer à anticiper une diminution des achats de dettes (Quantitative Easing) ». Traduction : les milliards vont continuer de couler à flots, jusqu’à ce que l’inflation officielle soit supérieure à 2 %.

Et ce n’est pas Janet Yellen, nouvelle secrétaire au Trésor US, qui dira le contraire. L’ancienne présidente de la FED a déclaré ce mardi devant le Sénat US qu’il faut “y aller franco et se préoccuper de la dette plus tard“…

Comment le bitcoin pourrait-il ne pas continuer à s’envoler dans ce contexte ? Surtout quand on sait que l’inflation globale est en réalité plus proche de 10 % si l’on intégre dans le calcul les prix immobiliers, entre autres…

Surveillez toutefois le taux à 10 ans US. Si ce dernier continue de grimper (peu probable), le dollar s’en trouvera renforcé, ce qui pourrait peser sur le Bitcoin à court terme.

Les institutionnels sont là pour rester

Le fonds détenant le plus grand nombre de bitcoins est Grayscale. Plus de 600 000 BTC, soit 3.2 % de l’ensemble des bitcoins ayant déjà été minés. Et bonne nouvelle, le fonds a repris ses emplettes en achetant 16 000 BTC supplémentaires ce lundi. C’est 18 fois le nombre de Bitcoins minés en une journée…

grayscale bitcoin holding
Composition du Fonds crypto de Grayscale

Un analyste de la JP Morgan a déclaré qu’il faudrait que Grayscale achète l’équivalent de 100 000 $ de BTC chaque jour pour mettre les 40 000 $ derrière nous. Cela tombe bien puisque Grayscale a acheté 6 fois ce montant mardi. Un conseil, suivez de près les achats de Grayscale.

Accumulation de bitcoins par le fonds grayscale
Achats cumulés de bitcoins par Grayscale
Les achats de BTC par grayscale vs BTC/USD
Achat de BTC par Grayscale vs BTC/USD

En parlant d’institution, notons que l’ancien secrétaire au Trésor US, Larry Summers, a déclaré que le « bitcoin est là pour rester ». Cette déclaration est probablement liée au fait que Gary Gensler ait été nommé à la tête de la SEC, le gendarme financier américain. Pourquoi ? Parce que Gary donnait des cours sur le Bitcoin au MIT…

Tout cela devrait apaiser la crainte d’une “interdiction” qui a été brandie par Jean-Claude Trichet et Christine lagarde la semaine passée. Les deux comparses de la BCE ont piteusement tenté de jeter de l’huile sur le feu en écumant les poncifs habituels (terrorisme et blanchiment d’argent). Ce qui est évidemment un pur mensonge:

Seulement 0,34 % de toutes les transactions en cryptomonnaies est lié à des activités criminelles.

Enfin notons que l’ancien premier ministre canadien Stephen Harper a cité le Bitcoin comme possible concurrent au dollar en tant que monnaie de réserve internationale. Petit à petit…

Quid de la relique barbare pour 2021 ?

Bitcoin est de l’or digital, aussi n’est-il pas inutile de regarder quelles sont les prévisions concernant le métal jaune. Goldman Sachs pense que nous atteindrons 2400 $ pour une once en 2021, soit une performance similaire à celle de 2020 (+24 %). A comparer avec le bitcoin qui a engrangé une hausse de 300 % l’année dernière…

Cet écart montre l’ampleur du logique effet de rattrapage du BTC tant il est supérieur à l’or. Il est de l’or pouvant se téléporter et permettant de faire de tout petits achats en satoshis alors qu’il n’est pas possible de payer en poussière d’or. Et tout cela commence à se savoir :

google search bitcoin vs gold
Le mot “Bitcoin” devient davantage cherché que le mot “gold” sur google

Le bitcoin et ses 600 milliards représente déjà 50 % de tout l’argent (le métal) du monde mais seulement 6 % de tout l’or du monde dont le stock vaut un peu plus de 10 000 milliards $. Pour le dire autrement, la valeur du bitcoin sera au minimum multipliée par 20 (500 000 $).

Et à mesure que le bitcoin s’éloignera des 500 000 $, l’or deviendra petit à petit une simple assurance contre une entente des mineurs qui décideraient de créer plus de 21 millions de BTC. Une telle traîtrise est impossible car toute la valeur du Bitcoin se ferait aussitôt aspirer par l’or…

Nous restons haussiers sur Thecointribune. Les reculs sont des opportunités inespérées d’achat à vil prix. Le prochain événement à même d’impacter fortement BTC/USD est la conférence de presse mensuelle de Christine Lagarde ce jeudi.

  • Graphique hebdomadaire BTC/USD (une bougie = une semaine)
btc/usd

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Rédaction CT avatar
Rédaction CT

Derrière la signature générique « Rédaction CT » se trouvent de jeunes journalistes et des auteurs aux profils particuliers qui souhaitent garder l’anonymat car impliqués dans l’écosystème avec certaines obligations.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !