A
A

Le CEO de Celsius pense que Ethereum (ETH) pourrait perdre sa dominance si cela n'arrive pas vite

sam 12 Déc 2020 ▪ 18h00 ▪ 3 min de lecture - par Zoé De La Roche

Soit Ethereum (ETH) explose sa capacité de traitement, soit le boom de la DeFi explosera le réseau. La beacon chain est maintenant en ligne mais, vu que le temps que ça a pris pour la lancer, les analystes pensent qu’il faudra encore patienter avant le déploiement effectif et complet d’Ethereum 2.0.

13 TPS : encore un long chemin pour Ethereum 2.0

Le 1er décembre 2020, Ethereum a procédé au lancement de la beacon chain d’Ethereum 2.0, débutant une phase 0 qui est le fruit de plusieurs années de travail.

Le fondateur de Celsius, Alex Mashinsky, estime que le réseau pourrait perdre son rôle central s’il ne se développe pas rapidement de manière significative.

Mashinsky a déclaré qu’Ethereum devait prouver sa scalabilité sans pour autant compromettre la sécurité et la décentralisation du réseau.

Il ajoute que si Ethereum ne parvient pas à convaincre les utilisateurs, Cardano (ADA) et Polkadot (DOT) prendront le relais.

Le 3 décembre 2020, Ethereum était en mesure de traiter 13 transactions par seconde. La mise en place de la phase 0 avait accusé plusieurs mois de retard et certains estiment que le déploiement des prochaines phases pourrait encore prendre quelques années.

Mashinsky reste cependant optimiste et a donné son vote de confiance à l’équipe d’Ethereum.

100 000 TPS et un nouvel ATH pour l’Ether : entre promesses et doux rêves ?

Ethereum est l’épicentre des applications décentralisées et avec le boom de la DeFi, le réseau a enregistré une hausse du trafic qui a fait monter en flèche les frais de transactions.

Avec la Preuve de Participation, des progrès en termes de scalabilité devraient bientôt se concrétiser.

Vitalik Buterin avait indiqué que le réseau pourrait atteindre les 100 000 TPS. Quant au cours de l’ETH, Mashinsky estime que l’augmentation de la quantité de tokens bloqués sur le contrat de dépôt et les différentes plateformes DeFi, créent un effet de rareté dopant le prix de l’ETH.

De plus, tous les DEX sont libellés en ETH, conférant un énorme avantage pour Ethereum.

La cryptosphère met la pression sur Vitalik Buterin et les développeurs ETH pour qu’ils accélèrent le pas quant au lancement des différentes fonctionnalités de l’ETH2. Les 100 000 TPS semblent pour le moment être un doux rêve, une DeFi impossible à réaliser pour Ethereum. L’Ether a déjà pris un coup de pump avec le blocage des tokens ETH sur le contrat de dépôt. A Buterin et son équipe maintenant d’honorer son contrat et ses promesses !

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Zoé De La Roche avatar
Zoé De La Roche

La mode c'est bien, mais la blockchain c'est l'avenir, on est d'accord non ?! C'est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c'est d'essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !