Se connecter S'abonner

“Les frais ne tueront pas Ethereum (ETH)” – Et voilà pourquoi, selon ses développeurs

L’alerte a déjà été donnée des mois auparavant : Ethereum (ETH) pourrait être au bord d’une congestion fatale. Le réseau ploie sous la montée en puissance de la DeFi. On a eu droit à un peu de bricolage pour lutter contre l’explosion du gas, en attendant l’ETH 2.0. On a maintenant droit à une comparaison, qui paraît « suspicieusement logique », pour rassurer les utilisateurs du réseau, des arguments flatteurs qui ne résolvent cependant aucunement le véritable problème.

Ethereum paie cher les frais de son succès

La congestion du réseau Ethereum pourrait-elle entraîner sa disparition ? Cette congestion a atteint aujourd’hui un niveau difficilement soutenable.

A titre d’exemple, un utilisateur était forcé de payer des frais s’élevant à 50 USD pour l’exécution d’une seule transaction, un montant qui lui a évidemment permis d’évincer la majorité des utilisateurs.

Les critiques s’accumulent envers Ethereum et, un nombre croissant de cryptophyles prédisent sa chute au profit de ses nombreux compétiteurs.

Brendan Blummer de Block.one par exemple, note que la blockchain EOS est la mieux adaptée pour la DeFi : il a en effet indiqué sur Twitter qu’EOS possédait la performance, la liquidité et une communauté de développeurs aptes à appuyer les applications DeFi.

Mettez une liste et des videurs à l’entrée !

Felix Hartmann, associé chez Hartmann Capital, a une opinion différente et estime que des frais de transaction importants ne contribueront pas à éliminer la blockchain Ethereum de la cryptosphère.

Il a en effet comparé Ethereum sur Twitter, au dernier club en vogue, expliquant que personne ne voudrait se rendre dans un autre club moins prestigieux et à moitié vide, parce que celui qui avait du succès était bondé.

Son argument-clé repose sur les performances d’Ethereum : selon lui, les applications qui sont construites sur des protocoles peu compétitifs finiront par migrer vers un réseau plus adéquat.

Hartmann estime que même les errements de la DeFi contribuent à la viabilité du réseau à long terme.

Quoiqu’il en soit, les développeurs d’Ethereum et Vitalik Buterin lui-même reconnaissent que des solutions doivent être trouvées au plus vite.

Pour Buterin, la solution la plus efficace réside dans la scalabilité via des rollups et du sharding.

La mort d’un géant profitera-t-elle au reste de la communauté ? Imaginez un Ethereum qui finit par craquer, un shutdown qui immobilise le réseau et qui dure des mois : ce ne sont pas les prétendants au trône qui manquent et, les absents ont toujours tort.

Plus d’actions
Partagez

( Rédactrice )

La mode c’est bien, mais la blockchain c’est l’avenir, on est d’accord non ?! C’est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c’est d’essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo