Se connecter S'abonner

L’Inde deviendra-t-elle le plus important des pays créateurs et acheteurs de NFT ?

L’Inde, ce pays mastodonte abritant près de 18% de la population mondiale (soit 1,4 milliard d’habitants), s’est imposé comme un géant mondial des services informatiques. Alors que la Chine est décrite comme « l’usine du monde », certains qualifient l’Inde de « serveur informatique du monde ». Avec ses 400 000 informaticiens formés chaque année, ce surnom lui convient parfaitement.  Comment un tel pays pouvait-il rester en marge de l’engouement NFT ? Effectivement, avec sa population nombreuse, son fort attrait pour la technologie, son expertise digitale, ses faibles coûts salariaux, l’Inde dispose de plusieurs atouts pour devenir un incontournable de l’univers NFT.

Drapeau de l'Inde

Un marché extrêmement prometteur

Tout d’abord, du fait de sa taille, l’Inde représente une opportunité de marché pour tous les acteurs NFT (startups, créateurs, plateformes…). D’autant plus, qu’il y a un intérêt croissant de la population à l’égard des NFT. Cette tendance est attestée par le nombre de tweets d’Indiens parlant de NFT. Ce nombre s’élevait à 600 000 en 2020, et, il ne cesse d’augmenter. Il a notamment crû de 47% entre avril et juin 2021 !

Vishal Malhotra, l’acteur de Bollywood et l’animateur d’émissions de télévision, qui est devenu début juillet la première célébrité indienne à produire et à vendre un NFT
Vishal Malhotra, l’acteur de Bollywood et l’animateur d’émissions de télévision, qui est devenu début juillet la première célébrité indienne à produire et à vendre un NFT

Un marché peu mature et faiblement concurrentiel

Le marché NFT indien est très peu développé. Cependant, plusieurs événements notables se sont récemment déroulés. Il y a peu, nous avons consacré un article sur Vishal Malhotra, la toute première star de Bollywood à vendre un NFT. Cette vente à 2.5 ETH, soit 4 950€, a fait couler beaucoup d’encre dans la presse indienne et va inspirer de nombreuses personnes. WazirX, la plus importante plateforme d’échange de cryptomonnaies en Inde en termes de volumes échangés (rachetée par Binance), a également inauguré avec succès sa marketplace NFT en juin.

Woodstock, un fonds d’investissement indien spécialisé dans les technologies disruptives et convaincu d’une explosion de projets NFT en Inde
Woodstock, un fonds d’investissement indien spécialisé dans les technologies disruptives et convaincu d’une explosion de projets NFT en Inde

Plusieurs entreprises s’apprêtent à franchir le pas

Récemment, Pranav Sharma, Founding Partner chez Woodstock, un fonds d’investissement indien spécialisé dans les technologies de pointe, affirmait être en contact régulier avec des entreprises OTT, des médias, des sociétés de production (du cinéma ou de la musique), des jeunes startups, des plateformes et des grandes entreprises. Tous visent le marché indien et se montrent très intéressés par l’adoption de projets NFT.  

Focus sur le potentiel des NFT dans le marché de l’art en Inde

Le PIB de l’Inde représente 7% de PIB mondial. Paradoxalement le marché indien de l’art est comparativement petit. Il ne représentait qu’1% des ventes en valeur en 2018 (contre 9% pour la Chine). Toutefois, il est en plein essor. Les recettes annuelles des ventes aux enchères en 2018 ont connu une croissance remarquable de 29 % par rapport à l’année précédente. Les salles de ventes aux enchères peinent à répondre à l’appétit croissant de l’Inde pour l’art, avec seulement 7 % d’œuvres invendues en 2018 (contre une moyenne mondiale de 30 %). La demande d’art explose donc et les « intermédiaires » traditionnels ne la comblent que partiellement. C’est pourquoi les NFT ont sûrement un rôle à jouer dans le marché de l’art en Inde. D’autant plus, que les Indiens sont réputés friands de tout ce qui est numérique. Ainsi, les NFT pourraient favoriser la démocratisation des œuvres d’art au sein de la population indienne.

De plus, il faut prendre en compte l’effet des NFT sur les créateurs. En inde, les artistes se heurtent très souvent à des problèmes de financement en amont et une insuffisance de gains en aval. Ces deux phénomènes les contraignent bien souvent à effectuer un autre métier. Ainsi, les NFT pourraient permette de faciliter la création et la diffusion d’œuvres-d ’art et d’augmenter plus rapidement la renommée d’un artiste. 

L’Inde est indiscutablement une opportunité de marché colossale pour les acteurs de l’écosystème NFT. Toutefois, il existe un risque non-négligeable : le risque législatif. Les entreprises peuvent légitimement craindre des interdictions ou des contraintes importantes imposées par le gouvernement indien à l’instar du gouvernement thaïlandais. Cependant, cette inquiétude est à nuancer. Le gouvernement indien a laissé entrevoir un assouplissement de sa position et il envisagerait de réglementer les actifs numériques au lieu de les proscrire.

Plus d’actions
Partagez

Étudiant passionné par l’entrepreneuriat et fasciné par les technologies derrières les cryptos ! Eh oui, je suis persuadé que les deux sont intimement liés : la blockchain et les NFT sont en train de révolutionner de nombreux secteurs et présentent des opportunités inédites.

DISCLAIMER
Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.
Back To Top

Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email

Inscription Newsletter

Archives

Lire les dernières Newsletters
Cliquez ici

Coaching Gratuit

Obtenez gratuitement un coaching
d'une heure avec un expert
Remplissez le formulaire
et notre expert vous contactera 
sous 24 heures

© Copyright Cointribune - tous droits réservés

Agence Tempo