A
A

Ukraine : Une demande des autorités rejetée par les exchanges

mar 01 Mar 2022 ▪ 18h00 ▪ 4 min de lecture - par Rédaction CT

Alors que dans le but d’isoler la Russie de la scène internationale à la suite de la guerre déclenchée contre l’Ukraine les sanctions économiques pleuvent, les bourses de cryptomonnaies commencent à prendre position. Les autorités ukrainiennes leur ont demandé de geler les comptes de leurs clients russes, mais certaines bourses, comme Binance et Kraken, refusent de donner suite à cette demande.

Cryptocurrency gold question / Original luxury illustration cryptocurrency coin

Les bourses refusent le gel des comptes russes

De toutes parts, la Russie est actuellement critiquée pour la position adoptée par son président Vladimir Poutine qui a déclenché une guerre contre l’Ukraine. En raison de cette situation, les États-Unis, l’Union européenne et d’autres pays ont adopté une série de sanctions contre la Russie. Cependant, toutes les bourses de cryptomonnaies ne semblent pas prêtes à suivre le mouvement. C’est le cas de Binance.

Binance a révélé qu’elle n’est pas prête à geler les comptes des utilisateurs de ses services en Russie. L’information a été rapportée par Reuters à qui le représentant de la bourse a déclaré : « Nous n’allons pas geler les comptes de millions d’utilisateurs innocents de manière unilatérale. Les cryptomonnaies ont été conçues pour offrir une plus grande liberté financière aux personnes à travers le monde ».

La décision de Binance intervient après que les autorités ukrainiennes ont appelé les bourses de cryptomonnaies à sévir contre les utilisateurs russes dans le cadre de la pression exercée sur le pays après l’invasion. Binance n’est pas la seule à adopter cette position. Kraken, une autre bourse d’actifs numériques, a, elle aussi, indiqué sa position dans cette affaire. Elle a affirmé que le gel des comptes russes est possible. Toutefois, cela ne se fera que par des moyens légaux.

« Je comprends les raisons de cette demande, mais, malgré mon profond respect pour le peuple ukrainien, Kraken ne peut pas geler les comptes de nos clients russes sans une obligation légale de le faire. Les Russes doivent être conscients qu’une telle exigence pourrait être imminente », a déclaré M. Powell.

L’Ukraine veut utiliser les cryptomonnaies

Le vice-premier ministre ukrainien Mykhailo Fedorov a annoncé que la communauté des utilisateurs de cryptomonnaies du pays récompenserait les personnes qui fournissent des détails pertinents permettant d’identifier des comptes liés à des politiciens russes. Il a déclaré que les bourses devraient bloquer les comptes des politiciens aux côtés des utilisateurs ordinaires.

Depuis que la Russie a déclenché une guerre contre l’Ukraine, les cryptomonnaies sont présentées comme une alternative que pourrait utiliser M. Poutine et son équipe pour contourner les sanctions économiques qui pèsent sur le pays. Parallèlement, en Ukraine, un appel est lancé pour que les gens fassent des dons en cryptomonnaies afin de financer les opérations de lutte contre les « envahisseurs ».

Comme le rapporte Finbold, au 27 février, les dons en actifs numériques avaient dépassé la barre des 27 millions de dollars, plusieurs entités et individus soutenant le cours. Il est intéressant de noter que Binance soutient les initiatives humanitaires avec une contribution de 10 millions de dollars en cryptomonnaies.

Les bourses de cryptomonnaies ne sont pas prêtes à suivre le mot d’ordre donné par les autorités ukrainiennes les invitant à geler les comptes des utilisateurs d’actifs numériques en Russie. Kraken se dit ouverte à une telle éventualité, mais Binance, elle, s’y oppose catégoriquement.

Source : Finbold

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune ! 

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Rédaction CT avatar
Rédaction CT

Derrière la signature générique « Rédaction CT » se trouvent de jeunes journalistes et des auteurs aux profils particuliers qui souhaitent garder l’anonymat car impliqués dans l’écosystème avec certaines obligations.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !