A
A

Un KYC sur le futur réseau social VOICE (EOS) ?

mer 05 Fév 2020 ▪ 12h00 ▪ 4 min de lecture - par Zoé De La Roche

La nouvelle a laissé de nombreuses personnes sans voix. Zuck a toutes les raisons de se tordre de rire. Après tout, on l’avait surnommé le Facebook Killer et, de nombreux cryptophyles attendaient probablement avec impatience le lancement de sa version bêta prévu pour ce 14 février 2020. Mais voila : il semble que VOICE demandera un KYC, une procédure que même Facebook, champion toutes catégories en matière d’exploitation de nos données personnelles, épargne à la quasi-totalité de ses utilisateurs.

VOICE ne sera donc pas le « nouveau STEEM » et aux dernières nouvelles, il ne sera probablement même pas lancé sur la blockchain EOS.

Mauvaise nouvelle, ils se sont retournés

Préparez vos papiers ! Vous devrez fournir une pièce d’identité avec photo et un justificatif de domicile, bref passer un KYC complet, pour rejoindre VOICE, la future banque le futur réseau social qui veut redonner aux utilisateurs le contrôle de leurs données personnelles.

1OtLgSb.png
« Combattre le mal blablabla, sécuriser la communauté blablabla »

On comprend la déception de certains cryptophyles qui ont peut-être déjà cherché l’alias qui déchire depuis maintenant des semaines mais, Bernard devra s’appeler Bernard et non TheMatureBoy999.

Plus sérieusement, même certains exchanges ne demandent pas de KYC pour trader des fiats et, la fourniture d’un justificatif de domicile n’est le plus souvent pas requise.

Et si vous n’êtes pas sages une fois votre inscription validée, VOICE aura le droit de vous faire re-passer un KYC, histoire de vous rappeler qui c’est le boss qui fixe les règles.

Pourquoi un tel revirement en à peine quelques semaines – à moins que les promoteurs et les gestionnaires du projet ne se soient fichus de tout le monde dès le début ?

Soit Salah Zalatimo, le nouveau PDG fraichement embauché de VOICE, a contribué totalement ou partiellement à ce changement de cap important, soit il a été recruté en partie pour gérer ce changement majeur qui aura alors été décidé en amont de son recrutement.

Le KYC de Voice, votre ID pour l’éternité

L’avantage de la blockchain c’est que les données qui y sont insérées, le sont pour toujours. Donc si Bernard a malheureusement publié un post qu’il voudrait supprimer au lendemain d’une soirée trop arrosée, nous ne pouvons que lui souhaiter bonne chance.

VOICE a peut-être déjà prévu un truc machin chose génial pour ce genre de cas. Il ne faudrait pas que ce futur réseau social – assaisonné de « blockchain » et de « décentralisé », histoire de faire croire qu’il sera différent de Facebook et compagnie – oublie de mettre en place un dispositif permettant de respecter le droit à l’oubli demandé par ses utilisateurs.

Cette bad news aura au moins le mérite d’avoir fait parler de VOICE à quelques jours du lancement de sa version bêta. Zalatimo et son équipe ont peut-être mis au point un « magnet » suffisamment puissant qui convaincrait leur cible de passer un KYC contraignant.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Zoé De La Roche avatar
Zoé De La Roche

La mode c'est bien, mais la blockchain c'est l'avenir, on est d'accord non ?! C'est une super opportunité et un secteur en pleine évolution ! Au quotidien, mon travail c'est d'essayer de vulgariser au mieux les cryptos/blockchain qui paraissent pour beaucoup trop techniques.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !