A
A

Metaverse : Reality Labs signe une perte trimestrielle de 3,67 milliards de dollars

jeu 27 Oct 2022 ▪ 16h00 ▪ 3 min de lecture - par Luc Jose Adjinacou

Le metaverse est caractérisé par des mondes virtuels dans lesquels les utilisateurs d’internet peuvent interagir sous forme d’avatars 3D, consommer des produits, échanger, etc. On considère que c’est le prochain développement majeur d’internet. Reality Labs, la branche spécialisée de Meta, est l’un des acteurs les plus importants de ce segment. Elle y est présente depuis 2020 et espère qu’il aura autant, voire plus de succès que Facebook.

metaverse, meta, reality labs

Un énième revers pour Meta dans le Metaverse

Jeudi, des chiffres officiels ont révélé que Reality Labs, la division en charge du metaverse de Meta, a perdu 3,67 milliards de dollars au terme du troisième trimestre de l’année. En glissement annuel, elle avait signalé 2,63 milliards de dollars de perte. Au second trimestre 2022, le scénario a été le même, avec une perte de 2,8 milliards de dollars. Ces chiffres traduisent un amorçage difficile pour Meta, dans son ambition liée au metaverse. C’est aussi la quatrième baisse trimestrielle de bénéfices pour Meta.

Cette courbe descendante n’est pas près de changer de direction, à en croire le rapport trimestriel de Reality Labs. D’ailleurs, la société a un plan pour changer les choses.

Depuis le début de l’année, la société a déjà perdu plus de 9 milliards de dollars

« Nous prévoyons effectivement que les pertes d’exploitation de Reality Labs en 2023 augmenteront considérablement d’une année sur l’autre. Au-delà de 2023, nous prévoyons de rythmer les investissements de Reality Labs de telle sorte que nous puissions atteindre notre objectif de croissance du résultat d’exploitation global de l’entreprise à long terme », explique le rapport.

Sur les réseaux sociaux, beaucoup estiment que ces résultats sont les prémices d’une croissance exceptionnelle du secteur. La majorité des commentaires vont dans le sens que le marché n’est pas encore prêt. Cependant, ils reconnaissent que c’est le moment de continuer à le développer, et donc à investir pour intéresser davantage les utilisateurs.

Optimisme

Malgré la situation, Mark Zuckerberg, le fondateur et PDG de Meta, se veut optimiste. « Bien que nous soyons confrontés à des défis à court terme en matière de revenus, les fondamentaux sont là pour un retour à une croissance plus forte des revenus (…) Nous abordons 2023 en nous concentrant sur la hiérarchisation et l’efficacité qui nous aideront à naviguer dans l’environnement actuel et à en sortir une entreprise encore plus forte », a-t-il commenté.

Malgré les investissements colossaux, la branche en charge du metaverse de Meta connait des exercices financiers peu encourageants. Mais Mark Zuckerberg reste confiant par rapport au potentiel de ce segment.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Luc Jose Adjinacou avatar
Luc Jose Adjinacou

Loin d’avoir refroidi mes ardeurs, un investissement infructueux en 2017 sur une cryptomonnaie n’a fait qu’accroitre mon enthousiasme. Je me suis dès lors résolu à étudier et comprendre la blockchain et ses nombreux usages et à relayer avec ma plume de l’information relative à cet écosystème.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !