A
A

Adoption des cryptomonnaies : Quelles conditions ?

lun 11 Juil 2022 ▪ 17h45 ▪ 11 min de lecture - par Thomas Andrieu

Les cryptomonnaies sont apparues en réaction à la crise de 2008. Seulement une dizaine d’années plus tard, les cryptomonnaies comptent plusieurs centaines de millions d’utilisateurs à travers le monde. Comment expliquer un tel succès ? Quels sont les pays où l’adoption des cryptomonnaies est la plus forte ? Ainsi, plusieurs critères influent sur le succès des cryptomonnaies et de leur adoption aux quatre coins du globe. L’étude détaillée des conditions d’adoption des cryptomonnaies montre aussi l’intérêt de la sociologie des différents pays. Aux États-Unis, les cryptomonnaies restent ainsi majoritairement détenues par des hommes (73 %), contre seulement 27 % de femmes. Aussi, le développement du système bancaire et le niveau de vie influent sur le succès des cryptomonnaies.

Adoption des cryptomonnaies par pays

Pour commencer notre étude, nous avons réuni le taux d’adoption des cryptomonnaies dans 27 pays. Les pays les plus utilisateurs de cryptomonnaies sont ainsi les pays d’Asie ou d’Afrique subsaharienne. En conséquence, les pays les plus avancés apparaissent ainsi comme les pays où l’adoption des cryptomonnaies est moindre.

PaysTaux d’adoption
Inde29 %
Nigeria27 %
Vietnam25 %
Ghana 21 %
Hong Kong20 %
Singapour20 %
Brésil 18 %
Venezuela 18 %
Australie17 %
Philippines16 %
Colombie15 %
Indonésie15 %
Malaisie 15 %
Argentine14 %
Kenya14 %
Mexique14 %
États-Unis13 %
Irlande 10 %
Afrique du Sud 10 %
Canada9 %
France6,7 %
Taux d’adoption des cryptomonnaies par pays, 2022. Source : Finder Cryptocurrency Adoption Index – Finder UK

Sociologie et diffusion des cryptomonnaies

D’après les données fournies par Finder, le profil des détenteurs de cryptomonnaies demeure très fragmenté. Pour les principaux pays étudiés, les hommes représenteraient en moyenne 64 % des propriétaires de cryptomonnaies, contre 36 % de femmes. De plus, cette différence est très marquée dans de nombreuses économies avancées. Les Etats-Unis, le Canada, le Royaume-Uni ou encore l’Irlande compteraient plus de 70 % d’hommes parmi les propriétaires de cryptomonnaies.

Sociologie dans l’adoption des cryptomonnaies par sexe. Source : Finder Cryptocurrency Adoption Index – Finder UK

A l’inverse, on remarque que plusieurs pays plus pauvres ont paradoxalement un taux d’adoption des cryptomonnaies chez les femmes plus important. Il s’agit principalement des pays plus pauvres comme le Nigeria, l’Indonésie ou le Vietnam. La sociologie dans l’adoption des cryptomonnaies n’est donc pas la même selon qu’il s’agisse de pays plus ou moins financiarisés.

Enfin, l’âge influe sur l’adoption des cryptomonnaies. Le Royaume-Uni n’aurait pas moins de 59 % des propriétaires de cryptomonnaies âgés entre 18 et 34 ans. Et seulement 11 % auraient plus de 55 ans. Une population plus âgée peut être un frein à la diffusion des cryptomonnaies. Mais comme nous le verrons, l’âge n’est pas un critère déterminant à l’adoption des cryptomonnaies.

Les conditions qui influent sur l’adoption des cryptomonnaies

On remarque généralement que :

  • Un plus fort taux d’adoption des cryptomonnaies est généralement associé à un PIB par habitant plus faible. Les pays les plus pauvres sont donc généralement plus propices à la démocratisation des cryptomonnaies. Ainsi, l’Inde, le Nigeria, le Vietnam et le Ghana possèdent un fort taux d’adoption alors que leur PIB par habitant n’excède pas 2 000 $ (345 $ pour le Ghana). À l’inverse, l’Irlande, les États-Unis ou Singapour, dont le PIB par habitant dépasse 60 000$ ont un taux d’adoption des cryptomonnaies compris entre 10 % et 20 %.
PIB par habitant des 27 pays étudiés et taux d’adoption des cryptomonnaies. Source : Finder Cryptocurrency Adoption Index – Finder UK et www.andrieuthomas.com
  • La richesse d’un pays n’a pas ou peu d’influence sur le degré d’adoption des cryptomonnaies. En effet, il n’existe de pas de corrélation entre le niveau de PIB et le taux d’adoption des cryptomonnaies. Un pays avec un PIB élevé peut connaître un taux d’adoption des cryptomonnaies aussi important qu’un pays dont le niveau de PIB est faible.
PIB en milliards de dollars et taux d’adoption des cryptomonnaies.
  • La répartition des classes d’âge a relativement peu d’influence sur le taux d’adoption des cryptomonnaies. En outre, on remarque qu’une population dont le nombre d’adultes est plus important peut influer positivement sur l’adoption des cryptomonnaies jusqu’à un taux d’adoption de 20 %. Pour les pays avec un fort taux d’adoption, la part de jeunes dans la population influe sur l’adoption des cryptomonnaies. Ainsi, certains pays dont la population est très jeune, comme l’Inde, le Nigeria ou le Vietnam, dont la part de jeunes est significative, ont aussi les plus fort taux d’adoption des cryptomonnaies.
Part de la population âgée entre 15 et 64 ans et taux d’adoption des cryptomonnaies. Source : Population ages 15-64 (% of total population) | Data (worldbank.org).

Comptes bancaires et adoption des cryptomonnaies…

Nous avons donc observé que la richesse d’un pays n’influait pas sur l’adoption des cryptomonnaies. Aussi, nous avons observé que l’âge pouvait avoir une certaine influence sur la diffusion des cryptomonnaies dans la population. Cependant, le niveau de vie dans les différents pays étudiés apparaît comme une variable importante dans l’adoption des cryptomonnaies. Un plus faible niveau de vie sera souvent une paramètre favorable à la diffusion des cryptomonnaies dans la société. Mais une corrélation plus forte apparaît avec un autre paramètre : l’adoption des comptes bancaires.

Relation entre la part de la population disposant d’un compte bancaire et le taux d’adoption des cryptomonnaies. Source : FINDEX, Data (worldbank.org).

Les données fournies par l’étude de la Banque mondiale (FINDEX) montrent un lien fort entre la démocratisation du système bancaire et l’adoption des cryptomonnaies. En effet, on remarque qu’une faible diffusion des comptes bancaires est généralement associée à un fort taux d’adoption des cryptomonnaies. On souligne ici un aspect purement utilitaire dans les pays les plus éloignés du système bancaire : les cryptomonnaies sont utilisées par compensation à l’absence de comptes bancaires.

L’absence de comptes bancaires répandus au sein de la population s’explique pour des raisons économiques ou politiques. En effet, les banques ont souvent peu d’intérêts à se tourner vers des pays pauvres où les frais bancaires sont trop élevés par rapport aux flux réalisés. D’autres pays limitent à l’inverse l’expansion du système bancaire dans leur économie pour des raisons politiques. En outre, certains pays comme le Solvador ont tout juste 35 % de leur population disposant d’un compte bancaire. Dans les pays avancés, la part de la population disposant d’un compte bancaire excède 95 %.

Cryptomonnaies : quelle utilité ?

L’ensemble de ces données font ressortir un phénomène significatif : les cryptomonnaies ont un caractère utilitaire dans la plupart des pays pauvres. Les cryptomonnaies n’ont pas un caractère seulement financier comme dans la plupart des pays avancés, elles ont aussi un caractère économique dans la plupart des pays pauvres. Les cryptomonnaies réduisent à la fois le coût de transaction et le coût d’accès à un système de paiement et d’épargne. En cela, elles constituent un avantage dans la réduction des inégalités entre pays et de la pauvreté.

Dans les pays développés, les cryptomonnaies n’ont pas les mêmes fonctions. Le système financier est probablement l’un des moteurs de la démocratisation des cryptomonnaies en Occident. En effet, les motifs de spéculation et d’innovation sont certainement les principales sources de développement de ce marché. Ce phénomène de financiarisation des cryptomonnaies se retrouve dans la sociologie des propriétaires de cryptomonnaies. La part des femmes qui détiennent des cryptomonnaies dans les pays développés est plus faible que dans les pays pauvres.

Enfin, ce caractère utilitaire plus marqué dans certains pays pauvres peut jouer un rôle majeur dans les prochaines années. Effectivement, en mai 2022, le patron du célèbre exchange Coinbase a déclaré que le nombre d’utilisateurs des cryptomonnaies dans le monde pourrait atteindre 1 milliard de personnes d’ici 10 ans. Rappelons que d’après Crypto.com, le nombre d’utilisateurs de cryptomonnaies dans le monde serait passé de 106 millions d’utilisateurs en janvier 2021 à près de 295 millions en décembre 2021. C’est à dire que près de 190 millions de personnes auraient rejoint le marché sur la seule année 2021. Le rapport du groupe estime même que ce nombre d’utilisateurs pourrait déjà atteindre le milliard de personnes sous une dizaine de mois. Cette projection ne semble cependant pas réaliste en tenant compte de l’évolution récente du marché.

En conclusion

En définitive, les cryptomonnaies ont un plus grand succès dans les pays les plus pauvres ou en voie de développement. De surcroît, les cryptomonnaies se veulent d’inspiration libérale. L’ambition initiale des cryptomonnaies était de fournir, en outre, une alternative au système bancaire traditionnel. Désormais, on constate que cet objectif est largement implanté dans la plupart des pays dans le besoin. Un écart important existe donc dans le seuil d’adoption des cryptomonnaies à travers le monde.

Quels sont alors les critères qui influent sur l’adoption des cryptomonnaies ?

  • Tout d’abord, un paramètre majeur dans l’adoption des cryptomonnaies concerne le niveau de vie. Ainsi, les pays dont le niveau de vie est le plus faible sont aussi les pays qui ont généralement un taux d’adoption plus fort des cryptomonnaies.
  • Ensuite, la démocratisation du système bancaire est un critère déterminant dans l’adoption des cryptomonnaies. Les pays dans lesquels une petite partie de la population dispose d’un compte bancaire (parfois moins de 30 % de la population) sont aussi les pays qui utilisent plus les cryptomonnaies.
  • Par ailleurs, les classes d’âges peuvent aussi favoriser ou freiner l’expansion des cryptomonnaies. Les pays dont les populations sont plus âgées peuvent connaître un taux d’adoption des cryptomonnaies plus faible. Cependant, ce critère de l’âge ne semble pas être immédiatement déterminant.
  • Enfin, la richesse absolue d’un pays n’a aucune influence sur la diffusion des cryptomonnaies. Par conséquent, on en déduit le phénomène suivant… Puisque le PIB n’a pas d’influence sur l’adoption, mais que le PIB par habitant est un paramètre central, le nombre d’habitants est donc le critère de différence.

En clair, plus un pays sera peuplé, plus il sera disposé à adopter les cryptomonnaies. Aussi surprenant qu’il y paraisse, un des critères significatif dans la croissance du marché des cryptomonnaies est la croissance démographique !

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Thomas Andrieu avatar
Thomas Andrieu

Auteur de plusieurs livres, rédacteur économique et financier sur plusieurs sites, je noue depuis de nombreuses années une véritable passion pour l'analyse et l'étude des marchés et de l'économie.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !