A
A

Crypto : Des sénateurs américains écrivent à Mark Zuckerberg

dim 11 Sep 2022 ▪ 21h00 ▪ 4 min de lecture - par Cédrick Aimé GUELANG OFALABEN

Après des vols de cryptos records constatés cette année, les autorités gouvernementales durcissent le ton. Aux États-Unis, six sénateurs viennent d’écrire une lettre à Mark Zuckerberg, le PDG de Méta. Ils exigent qu’il apporte des clarifications sur la gestion des escroqueries liées à la crypto sur ses différents réseaux sociaux. Le délai de réponse est fixé au 24 octobre 2022. Les sénateurs craignent que Facebook, Instagram et WhatsApp deviennent le terrain de prédilection des escrocs.

meta, logo, internet
Lettre des sénateurs au PDG de Meta Mark Zuckerberg

L’escroquerie crypto sur les réseaux sociaux inquiète les sénateurs

Le Play to Earn Axie Infinity est récemment entré dans l’histoire. En effet, il est devenu la victime du piratage le plus important du siècle. Soit pratiquement 622 millions de dollars qui s’ajoutent au plus de 2 milliards escroqués toujours durant cette année. Forcément, les gouvernements font tout ce qui est à leur niveau et mettent les acteurs devant leurs responsabilités. Ainsi, les sénateurs du parti démocrate américain Robert Menendez, Elizabet Warren et quatre autres ont envoyé une lettre jeudi dernier à Mark Zuckerberg. Dans cette lettre conjointe, le PDG de Meta est sommé de s’expliquer à propos des « efforts de son entreprise pour lutter contre les escroqueries à la cryptomonnaie sur ses réseaux sociaux ». Les sénateurs justifient leur action par les récents cas d’escroquerie perpétrés sur les réseaux sociaux.

Ils s’inquiètent pour la sécurité des utilisateurs. Les élus refusent que les réseaux sociaux deviennent une terre fertile pour arnaquer des cryptos. Voici un extrait de la lettre conjointe transmise à Meta : « Alors que les escroqueries cryptographiques sont répandues sur les réseaux sociaux, plusieurs sites de Meta sont des terrains de chasse particulièrement populaires pour les escrocs (…) Parmi les consommateurs qui ont déclaré avoir été victimes d’une arnaque à la cryptomonnaie sur un site Web de réseau social, 32 % ont identifié l’arnaque comme provenant d’Instagram, 26 % sur Facebook et 9 % sur Whatsapp. ».

Le PDG de Meta doit répondre à sept questions avant le 24 octobre

Dans la lettre transmise par les élus, il y a en tout sept questions auxquelles devra répondre le patron de Meta. Toutes se résument aux politiques actuelles mises sur pied par la firme américaine pour limiter le vol des cryptos sur ses plateformes. Les sénateurs comptent bien continuer avec cette pression et Mark Zuckerber devra répondre d’ici au 24 octobre.

En clair, les sénateurs souhaitent savoir comment Meta identifie les escrocs crypto et les élimine. Au-delà de ça, quelles sont les dispositions prises par l’entreprise pour l’accompagnement des utilisateurs, leur éducation sur les cryptos, etc. Les élus souhaitent savoir le degré de collaboration de la société avec les autorités pour combattre ce fléau. La question de la véracité des publicités crypto sur les réseaux intéresse les sénateurs. Ils souhaitent comprendre comment les annonceurs font pour publier des publicités sur les plateformes Meta.

Les 6 sénateurs américains savent que les escrocs se servent davantage des réseaux sociaux pour voler les cryptos aux investisseurs. Ils se joignent à la Securities and Exchange Commission (SEC) pour combattre la montée en puissance du piratage crypto sur la toile. Mark Zuckerberg a un peu plus d’un mois pour préparer ses réponses.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Cédrick Aimé GUELANG OFALABEN avatar
Cédrick Aimé GUELANG OFALABEN

Doctorant en droit financier et rédacteur web SEO expérimenté, Cédrick Aimé est passionné par les cryptomonnaies, le trading, etc. Il participe naturellement grâce à ses articles à la révolution blockchain au quotidien pour une meilleure démocratisation de la DeFi.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !