En Turquie, les escrocs se font passer pour Binance

mer 11 Mai 2022 ▪ 13h00 ▪ 4 min de lecture - par Luc Jose Adjinacou

En Turquie, toutes les enseignes et affiches griffées au nom de Binance ne sont pas forcément celle de la Bourse de cryptomonnaie de Changpeng Zhao. Les escrocs ont confectionné leurs propres enseignes, avec les propres adresses et contacts, en utilisant le nom et la marque de Binance.

Aussi, Binance TR, la branche turque de la bourse, a-t-elle mis en garde les investisseurs de la région contre cette tentative d’escroquerie en cours et qui cible les investisseurs en cryptomonnaies.

Les escrocs ont trouvé un terrain favorable en Turquie

La Turquie abrite un grand nombre d’investisseurs en cryptomonnaie. On retrouve en Turquie une population très portée sur les cryptomonnaies, qu’il s’agisse du bitcoin, du dogecoin ou du Shiba Inu. On en est même venu à croire que c’est le bitcoin qui empêche la lire turque de s’effondrer.

Un pareil contexte devient vite un terreau favorable pour les escrocs. Dans le dernier avertissement émis par Binance Turquie, le panneau d’affichage montre une publicité pour « Binance Tourist exchange » qui n’a aucune affiliation avec Binance, fondé par Changpeng « CZ » Zhao. L’annonce comprend également des numéros de téléphone qui, une fois composés, peuvent mettre les victimes potentielles en contact avec des escrocs. Voici la substance de l’avertissement que Binance a publié :

« Depuis un certain temps, des panneaux d’affichage similaires à l’image ci-dessous frappent dans différentes régions de Turquie […et] n’a rien à voir avec Binance ! »

Étant donné qu’il est aisé de traquer les personnes responsables de la location de panneaux d’affichage et par ricochet les personnes qui ont fait apposer les affiches frauduleuses, Binance a révélé son intention de passer à l’offensive et de prendre les mesures juridiques nécessaires contre les personnes « qui sont clairement impliquées dans des activités frauduleuses. »

Les investisseurs imprudents qui finissent par contacter les faux numéros de contact sont généralement accueillis par l’escroc qui se fait passer pour Binance. Dans le but ultime de voler de l’argent sous forme de cryptoactifs, on a constaté que les escrocs demandent aux investisseurs de créer de nouveaux comptes ou de partager leurs accès.

Profiter de la notoriété de Binance

Si les escrocs ont cloné Binance, c’est à cause de sa notoriété non pas seulement au plan international, mais déjà en Turquie où l’exchange semble conquérir un nombre grandissant d’investisseurs. À tel point d’ailleurs que le 15 avril dernier, Binance a lancé son premier centre de service à la clientèle 24/7 en Turquie. Les voleurs savent qu’en utilisant ce nom si connu dans le milieu des investissements, il leur serait facile de gagner la confiance des investisseurs.

Pour contrer cette action malveillante des escrocs, Binance a saisi les juridictions locales. Dans le même temps, l’exchange a mis en place un support client avec l’objectif principal d’atténuer de manière proactive les cas de fraude avant qu’ils ne se produisent. Ainsi, les investisseurs qui soupçonnent d’être en contact avec de tels escrocs sont invités à contacter le support client officiel de Binance via les canaux officiels, notamment le site Web ou l’application mobile.

Malheureusement, il est évident que l’on retrouvera de plus en plus d’escrocs qui s’intéresseront à l’industrie de la cryptomonnaie. Par exemple, Selon l’AMF, 25% des arnaques en France en 2021 étaient liées aux cryptomonnaies.

Source  : Cointelegraph.com

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

Luc Jose Adjinacou

Loin d’avoir refroidi mes ardeurs, un investissement infructueux en 2017 sur une cryptomonnaie n’a fait qu’accroitre mon enthousiasme. Je me suis dès lors résolu à étudier et comprendre la blockchain et ses nombreux usages et à relayer avec ma plume de l’information relative à cet écosystème.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.