A
A

Metaverse: Mastercard se prépare à l’économie virtuelle en déposant 15 marques

sam 09 Avr 2022 ▪ 12h00 ▪ 4 min de lecture - par Alexis Patin

Le facilitateur de paiement mondial Mastercard se lance dans le metaverse en cherchant à devenir un acteur majeur de l’économie virtuelle. Pour cela, Mastercard a déposé 15 marques dans différentes industries du metaverse et des NFT.

Mastercard réfléchit aux futurs services du metaverse

Selon l’avocat spécialiste des marques Mike Kondoudis, Mastercard a déposé, le 4 avril, 15 demandes de marques pour des propriétés intellectuelles, dont son slogan populaire Priceless et son logo Circles.

Selon les détails révélés, Mastercard cherche à construire des places de marché pour les biens numériques et les médias soutenus par NFT. Un logiciel de commerce électronique qui permet aux utilisateurs d’effectuer des transactions commerciales électroniques dans le monde virtuel. Elle a également ajouté un processus de transaction de paiement par carte et d’autres services financiers dans le Metaverse.

Metaverse NFT Mastercard
source: Twitter Mike Kondoudis

M. Kondoudis a déclaré : « Mastercard est une marque financière de premier plan, et la valeur attachée à la marque est importante. Ces dépôts sont la prochaine étape logique pour protéger la marque Mastercard alors qu’elle entre dans le Metaverse« .

Selon un rapport, l’avocat a déclaré que la société financière s’attend à être un acteur clé de l’économie numérique. Mastercard s’était récemment liée à Coinbase pour permettre aux utilisateurs de sa carte d’acheter des NFT. Directement sur la prochaine plateforme de la bourse de cryptomonnaie.

Selon Mastercard, environ 2,8 milliards de ses cartes sont actuellement utilisées. Avec un réseau aussi dominant, Mastercard a commencé à abaisser les barrières d’entrée dans l’espace cryptographique. En effet, l’année dernière Mastercard s’est associé avec Bakkt, contribuant ainsi à faciliter l’achat de cryptomonnaie.

De plus en plus de marques sont déposés autour du metaverse

Les demandes de marques liées à NFT ont déjà dépassé les dépôts de l’année précédente. Alors que 1965 demandes seulement ont été déposées en 2021, plus de 2000 l’ont déjà été en 2022.

Un nombre croissant d’institutions établies se sont aventurées dans le Metaverse cette année. Le groupe DBS de Singapour, la plus grande banque d’Asie du Sud-Est, a récemment déclaré qu’il envisageait de se lancer dans la réalité virtuelle.

De plus, la grande société de cartes de crédit American Express a déposé des demandes d’enregistrement de marques pour certains de ses logos et dessins. Laissant entrevoir une expansion similaire dans le metaverse.

Selon les demandes déposées auprès de l’Office américain des brevets et des marques, American Express pourrait se préparer à fournir des « services de conciergerie virtuelle« . Des services liés aux transactions par carte de crédit « dans le metaverse et d’autres mondes virtuels« . Les demandes comprennent des marques déposées sur l’utilisation de certains de ses logos et de sa marque avec des cartes de paiement virtuelles, la conduite de services bancaires dans le metaverse et l’utilisation de ses cartes sur un marché de jetons non fongibles, ou NFT.

En février, la grande banque américaine JPMorgan est entrée dans le metaverse en lançant un salon virtuel dans le monde en ligne basé sur la blockchain Decentraland.

Le metaverse est en pleine expansion et il est intéressant de voir ses grands acteurs internationaux s’intéresser aux différents moyens de participer à cette révolution. Ces compagnies apportent aussi une stabilité financière et d’investissement non négligeable pour le monde de la cryptomonnaie.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Alexis Patin avatar
Alexis Patin

Observateur de la révolution monétaire, économique et sociale.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !