A
A

Cryptomonnaies : Binance approuvé comme courtier à Abu Dhabi

mar 12 Avr 2022 ▪ 11h30 ▪ 4 min de lecture - par Emile Stantina

Le 10 avril, la FSRA, Autorité de réglementation des services financiers des Émirats arabes unis concède à Binance son « accord de principe » IPA. Il s’agit d’une autorisation de services financiers (FSP) permettant à Binance d’opérer en tant que courtier en actifs virtuels, notamment en cryptomonnaies. La plateforme d’échange continue de s’étendre à travers le Moyen-Orient grâce à cette approbation de principe accordée par Abu Dhabi. L’objectif étant de s’élargir dans le futur à travers l’ensemble de la zone MENA. Une zone qui comporte l’Afrique du Nord ainsi que le Moyen-Orient.

L’autorité d’Abu Dhabi annonce officiellement la délivrance d’un accord de principe au leader mondial des échanges de cryptomonnaie Binance

Binance en route pour opérer à Abu Dhabi

Après avoir reçu une autorisation d’opérer à Dubaï et Bahreïn, la plateforme Binance continue de s’élargir dans le Golfe Persique. En effet, cette dernière a annoncé l’obtention d’une approbation de principe pour présenter ses services à la capitale des Emirats arabes unis, Abu Dhabi. L’accord de principe a été délivré par l’AGDM, Abu Dhabi Global Market. Il s’agit d’un organisme qui opère en qualité de modérateur du commerce des actifs numériques. Depuis 2018, l’AGDM octroie des licences correspondant aux échanges de cryptomonnaies.

En revanche, Richard Teng, responsable de Binance pour le Moyen-Orient, pense que l’entreprise doit encore suivre la démarche de demande d’approbation. Il ne s’agit donc que d’une première étape. Si la plateforme Binance arrive à obtenir sa licence, elle pourrait mettre ses services à disposition de tous ses clients se trouvant au Moyen-Orient et en Afrique du Nord par le biais de sa filiale Binance (AD) Ltd.

L’Abu Dhabi Global Market reconnaît les efforts de Binance pour s’étendre à travers le monde en tant que plateforme réglementée.

Les Émirats arabes unis, destination stratégique pour les cryptomonnaies

Les Emirats arabes unis s’avèrent être une destination particulièrement mise en avant par les plateformes d’échange de cryptomonnaies. En effet, outre l’acquisition de licence à Dubaï le mois dernier. Binance envisage de mettre en place un hub consacré à la technologie blockchain au sein du Dubaï World Trade Center. Dans le même temps, le PDG de Binance, Changpeng Zhao, affirmait que Dubaï pourrait comporter une base de choix pour la plateforme. Il y a même une possibilité pour que cette dernière devienne son futur siège social.

« Nous sommes impatients de collaborer avec l’AGDM ainsi que d’autres acteurs clés d’Abu Dhabi. C’est important pour le développement de nos offres et services de renommée internationale partout dans la région MENA voire au-delà ».

Les Emirats arabes unis avaient précédemment évoqué l’intention d’attirer les entreprises importantes du monde des cryptomonnaies et de la fintech.

Conclusion

Binance, la plus importante plateforme de cryptomonnaie mondiale en matière de volume d’échange, a obtenu une approbation de principe pour opérer à Abu Dhabi. Cela marque son troisième accord réglementaire au Moyen-Orient. Il s’agit également d’une étape clé pour la plateforme qui souhaite opérer en tant qu’entreprise totalement réglementée. Néanmoins, Binance est loin d’être un cas particulier puisque la plateforme de Sam Bankman-Fried, FTX a également obtenu une licence relative aux actifs virtuels à Dubaï, le mois dernier. Elle y prévoyait également l’installation d’un siège régional. En outre, l’exchange Bybit, a aussi reçu une approbation de principe pour opérer à Dubaï. Actuellement, l’économie numérique représente environ 272 millions de dollars, soit 4,3 % du PIB des Émirats arabes unis.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Emile Stantina avatar
Emile Stantina

Passionné par la technologie blockchain et les cryptomonnaies, nous contribuons à vulgariser et à démocratiser ce nouveau monde. « Chancellor on brink of second bailout for banks »

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !