A
A

Bitcoin (BTC) : Cet actif dont on ne veut plus se séparer ?

sam 03 Sep 2022 ▪ 14h00 ▪ 3 min de lecture - par Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA

Le HODL, qui consiste en l’achat et en la conservation d’avoirs, est une pratique très courante dans l’univers des cryptomonnaies. Dans ce contexte de bear market, de plus en plus de conseillers en investissements l’évoquent afin d’éviter toute perte liée à la volatilité du bitcoin. À en voir les récentes statistiques, ces experts ont été entendus.

Bitcoin prédiction

62 % des détenteurs n’ont pas vendu du bitcoin

D’après Finbold, 62 % des détenteurs de bitcoin ont choisi le « HODL » depuis plus d’un an. La situation actuelle du marché les aurait certainement poussés à conserver leurs avoirs en BTC afin d’éviter toute forme de dépréciation hors des portefeuilles.

Également, il a été évoqué que 32% des investisseurs en bitcoin ont vendu leurs actifs entre 1 mois et un an. Ces données étant prélevées au jour du 1er septembre par TipRanks.

detention-bitcoin-temps
Répartition des détenteurs de bitcoins en fonction du temps – Source : TipRank

D’après ces statistiques, il y a diminution de la pression de vente du bitcoin au niveau des investisseurs. D’ailleurs, un hodler digne de ce nom sait comment ignorer, voire surmonter, tout cela.

Car les doutes amènent souvent un investisseur à vendre au plus bas. Une chose que Changpeng Zhao (CZ) déconseillait récemment.

Ils devraient naviguer loin du stress ces investisseurs qui ont décidé de garder leurs bitcoins dans leur portefeuille.

Les pressions sont pourtant là

En effet, la tendance baissière amène avec elle tout un lot d’éléments qui stimuleraient les vents inopportuns.

Récemment, le prix du bitcoin a chuté en raison de l’annonce par Jerome Powell d’une hausse des taux d’intérêt de la FED. La reine des cryptomonnaies a perdu de sa superbe juste après sa déclaration.

À noter également que les commentaires de John Williams, président de la direction de la Banque fédérale de réserve de New York, couplés à ceux du gouverneur de la Banque d’Estonie sur l’impuissance des banques centrales face à l’inflation ont aussi impacté sur le bitcoin.

J. Williams affirmait à l’occasion qu’il est « nécessaire d’amener les taux d’intérêt réels… au-dessus de zéro ».

Pour Madis Müller, il faut faire en sorte que les « 75 points de base [fasse] partie des options pour septembre étant donné que les perspectives d’inflation ne sont pas améliorées. »

Or, l’augmentation des taux d’intérêt rime avec récession. Et cela ne manquera pas d’affecter les actifs volatils comme le bitcoin. Les actions américaines aussi n’en seront pas épargnées. Dans tout cela, le hodl reste la meilleure option, vu que le bull run n’est pas loin du tout.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA avatar
Mikaia ANDRIAMAHAZOARIMANANA

La révolution blockchain et crypto est en marche ! Et le jour où les impacts se feront ressentir sur l’économie la plus vulnérable de ce Monde, contre toute espérance, je dirai que j’y étais pour quelque chose

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !