A
A

Orange Pill : C'est quoi cette pilule orange ?

mer 14 Sep 2022 ▪ 20h00 ▪ 10 min de lecture - par Mary Batshwok

Revenons d’abord aux allégories de la pilule bleue et de la pilule rouge. Dans le film Matrix (1999), Morpheus propose à Neo de choisir entre une pilule bleue ou une rouge. Prendre la pilule bleue, c’est rester dans la matrice et dans sa vie (d’esclave) normale. Prendre la pilule rouge, c’est ouvrir les yeux sur une réalité presqu’effrayante. Dans ce choix binaire, la pilule orange, le bitcoin (BTC), propose une alternative. Orange est la couleur du bitcoin. Vous verrez dans cet article que les néologismes sont assez faciles à comprendre : on peut en effet « orange pil[l]er » quelqu’un (to orange pill someone), même si ce terme n’est sans doute pas encore dans le Petit Robert ou le Larousse.

Orange Pill bitcoin

La couleur orange

Même si les prisonniers américains ont des combinaisons orange, le marketing associe pourtant cette couleur à des choses positives. La couleur orange, c’est la communication et la créativité. C’est une couleur chaude qui fait souffler un vent de bonne humeur et de dynamisme. Elle symbolise également l’ouverture d’esprit et l’apprentissage. Prendre une pilule orange façon bitcoin (BTC), c’est apprendre. « Orange pil[l]er quelqu’un » c’est lui faire comprendre. Mais comprendre quoi ?

Offrir une pilule orange : Expliquer bitcoin (BTC)

Presque tous ceux qui ont voulu offrir une pilule orange à un proche ont vécu la même chose : la peur des effets indésirables. En d’autres termes, essayer de convaincre quelqu’un de l’importance du bitcoin est une tâche difficile, très difficile. On se heurte à l’incompréhension, la peur, le rejet. Pourtant on le sait, le bitcoin sera incontournable. Moi-même j’aurais été ravie d’avoir été « orange pil[l]ée » il y a quelques années quand le bitcoin valait 800 euros. Je n’étais pas prête sans doute. J’ai choisi la mauvaise pilule et puis j’ai appris. Alors, on a envie de transmettre à ses proches cet enthousiasme lié à l’univers du bitcoin, mais comment faire pour qu’ils « sortent de la matrice » ? Comment leur faire comprendre l’inflation et la toxicité des FIAT ? Comment leur faire avaler avec douceur et bienveillance la pilule orange ?

Orange Pill Lucho Poletti
Magnifique oeuvre de Lucho Poletti avec son aimable autorisation. L’univers bitcoin c’est aussi un univers artistique.

Les raisons du rejet

La principale raison de ce rejet est l’ignorance du fonctionnement des monnaies FIAT et de l’inflation. Une autre raison est la peur propagée par les médias : complexité d’utilisation, blanchiment, terrorisme, piratage, Ponzi, baisse et hausse du cours brutales… Oubliez tout ça. Nul besoin d’être un expert en informatique pour utiliser le bitcoin. L’univers bitcoin ne vous fera pas non plus devenir un criminel.

Pourquoi les États laissent-ils leur peuple dans l’ignorance ? (À part le Salvador). C’est simple : les États aiment laisser l’écart entre les très riches et les autres. On l’a vu pendant le confinement, les très riches ont continué à gagner des milliards. Tandis que les autres, dépendants de leur travail pour survivre, sont plus « dociles ». Les « rebelles » ont perdu leurs moyens de subsistance, ils ont été « suspendus ». C’est la raison pour laquelle le bitcoin (BTC) représente la liberté des citoyens, car il ne dépend d’aucune institution financière, ni d’aucun État.

Inflation Orange pill
Il faut toujours plus de FIAT (euros, dollars …) pour acheter des biens, mais toujours moins de bitcoins.

Comprendre l’inflation

Le rejet du bitcoin vient en partie du fait que les gens ne comprennent pas l’inflation. Ils commencent seulement à comprendre qu’il faudra plus de FIAT (euros, francs suisses, dollars …) pour acheter la même chose qu’hier. Les salaires ne suivent plus l’inflation depuis longtemps et les gens qui ne peuvent pas emprunter pour acheter des biens durables s’appauvrissent. Épargner des FIAT ne sert à rien. Le bitcoin propose l’inverse : il en faut toujours moins pour acheter la même chose.

Inflation immobilier orange pill
Infographie SeLoger.com

Exemple de l’immobilier :

Seloger indique un prix moyen en France de 2380 €/m2 en 2010. En 2010, le bitcoin valait 8 cts. Le prix du m2 était donc de 2975 BTC/m2.

En 2020, le prix du m2 était de 2807 euros. Le prix du bitcoin au début de l’année était de 6000 euros. Soit 0,47 BTC/m2.

L’effet planche à billets : les FIAT enrichissent les plus riches

Les monnaies FIAT sont basées sur la dette, et produites à volonté. Plus y en a, moins elles ont de la valeur. Le bitcoin est limité à 21 millions. Plus il devient rare, plus sa valeur augmente. Malgré des hauts et des bas, il n’a fait qu’augmenter depuis sa naissance en 2009.

On ne prête qu’aux riches

La monnaie fiduciaire (FIAT) est créée par le biais de prêts. Plus il y a de prêts, plus la masse monétaire augmente. Les taux d’intérêt artificiellement bas profitent essentiellement aux riches. C’est ce qu’on appelle l’effet Cantillon.

  • Les banques prêtent facilement aux personnes riches qui peuvent investir dans des biens durables : immobilier, actions, œuvres d’art etc…
  • Une personne moins fortunée, ou pauvre, a du mal à emprunter ou, pire encore, emprunte pour des biens périssables (crédit à la consommation, crédit revolving). Ce système accentue les inégalités sociales. Il récompense les emprunteurs judicieux et punit les épargnants. N’hésitez pas à suivre les vidéos d’Anice Lajnef, ancien trader, qui explique très bien ce phénomène.

Ce système est à bout de souffle : désormais même les personnes (jeunes) ayant un salaire très confortable ont du mal à se loger. Que dire des personnes avec le salaire minimum ? L’immobilier ayant atteint des sommets, les dossiers de crédit et de location ne passent plus. Pourtant se loger est essentiel.

Le bitcoin : Une monnaie équitable, sécurisée et peu chère à transférer

Aucun gouvernement ni aucune banque ne contrôle le bitcoin. C’est bien pour cette raison que les banques refusent parfois que leurs clients achètent des bitcoins. C’est bien pour ça que les gouvernements essaient d’interdire les bitcoins. Les transferts d’argent en FIAT sont contrôlés et coûtent parfois cher. Ce n’est pas le cas du bitcoin (grâce au Lightning Network). Les monnaies numériques que concoctent actuellement les États (CBDC) n’ont rien à voir avec le bitcoin : ce ne sont que des outils de contrôle.

Facile à stocker, à sécuriser et à envoyer dans le monde entier, le bitcoin est une monnaie pratique et décentralisée. Vous pouvez envoyer 10 centimes ou un million à n’importe qui, n’importe où et à n’importe quelle heure quasiment sans frais.

Pourquoi le bitcoin est l’or numérique ?

Le bitcoin deviendra inévitablement l’actif de réserve mondial. Pourquoi se donner tant de mal pour l’interdire ? Terrorisme, trafics et blanchiment existaient bien avant le bitcoin. Il n’est qu’une goutte dans l’océan actuel des transactions financières. Il n’est pas la source du mauvais usage que certains peuvent en faire, mais il est la clé de l’autonomie face aux banques et aux États tous puissants. Si vous n’êtes pas un citoyen conforme, un seul clic et vous n’aurez plus accès à vos comptes. Et ce n’est pas de la science-fiction.

orange pill inflation
Photo : Unsplash/@1mx

Prêt à voir la vie en orange ?

Maintenant qu’un(e) véritable ami(e) vous a fait lire cet article, vous hésitez encore ? Malgré tout ce que vous savez sur le pouvoir des banques et des gouvernements sur votre argent, vous ne voyez toujours pas l’intérêt d’avoir des bitcoins (BTC) ? Si vous avez besoin de quelques exemples concrets, vous pouvez aller lire cet article ou encore celui-ci. Ce dernier vous donne l’exemple d’un investisseur qui a investi patiemment depuis des années (ce qui s’appelle DCA), comme on le faisait avant sur les livrets d’épargne classiques. Vous aussi vous pouvez commencer par quelques dizaines d’euros chaque mois. Pour vous donner une idée, utilisez le simulateur de StakingSat.

Tomber dans le terrier du lapin comme Alice au Pays des Merveilles

Tomber dans le terrier du lapin Bitcoin, c’est sortir de sa zone de confort. Découvrir bitcoin, c’est découvrir une monnaie qui ne perd pas de sa valeur au fil du temps. C’est échapper à l’enfer de l’inflation. C’est découvrir une technologie extraordinaire. Ne plus être infantilisé par des banques auxquelles on vient quémander un prêt ou négocier ses agios. Ne plus être infantilisé par des gouvernements qui nous imposent des mesures parfois absurdes.

Un excellent site pour comprendre et vous former : decouvrebitcoin.

Le bitcoin deviendra aussi omniprésent dans le futur qu’internet l’est dans nos vies aujourd’hui. Certains ont déjà pris la pilule orange pour voir jusqu’où va le terrier du lapin. D’autres sont encore piégés dans la monnaie fiduciaire et ne le savent même pas. Et vous ? « Le choix n’est qu’une illusion pour séparer ceux qui ont le pouvoir de ceux qui ne l’ont pas. » : cette citation est issue de Matrix. Vous avez au moins le choix de tester la pilule orange.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Mary Batshwok avatar
Mary Batshwok

Subprimes, crises financières, inflation galopante, paradis fiscaux... Le bitcoin a été conçu pour plus de transparence et peut-être enfin changer la donne. J'essaie de comprendre ce nouvel environnement et tente de l'expliquer à mon tour. La route est sans doute longue, mais elle en vaut la peine.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !