A
A

Crypto : Le bitcoin (BTC) ne serait-il destiné qu’à l’évasion fiscale ?

lun 12 Sep 2022 ▪ 16h00 ▪ 3 min de lecture - par Luc Jose Adjinacou

S’il y a une chose dont on peut être certain, c’est que le bitcoin (BTC) ne manque pas de détracteurs. Un membre du Congrès américain a récemment critiqué la cryptomonnaie phare. Il a déclaré que l’actif numérique ne possède « aucune valeur sociétale » et n’est utile que pour l’évasion fiscale. Découvrez l’identité de ce membre ainsi que les actions qu’il mène contre le bitcoin (BTC).

btc, tax evasion, crypto

Un membre du Congrès américain absolument contre Bitcoin (BTC) !

Une fois encore, le membre du Congrès américain de Californie Brad Sherman a montré son hostilité envers le bitcoin (BTC). En effet, lors d’une récente interview, Sherman a déclaré que la cryptomonnaie manquait de valeur intrinsèque. Selon lui, loin d’avoir une valeur sociétale, le bitcoin (BTC) facilite les crimes tels que l’évasion fiscale. C’est l’unique raison pour laquelle l’actif possèderait un certain avantage sur le dollar. Le législateur a ajouté que le bitcoin (BTC) ne saurait devenir une monnaie d’avenir.

Brad Sherman a expliqué : « Supposons qu’il devienne une monnaie. Dans ce cas, ce sera uniquement parce qu’il peut surpasser le dollar pour certains marchés assez importants, notamment celui de l’évasion fiscale, et c’est pourquoi il n’a aucune valeur sociétale. Nous voulons que les gens investissent dans des actifs qui vont construire l’économie américaine. »

https://www.youtube.com/watch?v=uH-LyrfdxfU

Il faut souligner que Sherman avait fait pression pour l’interdiction du bitcoin (BTC). Ensuite, il a reconnu qu’il est pratiquement impossible d’interdire cet actif actuellement. Cependant, il estime que le gouvernement a la possibilité de reprendre plus ou moins le contrôle de la situation. Il suffit pour cela qu’il mette en place des réglementations qui feront perdre au bitcoin une partie de son intérêt.

Brad Sherman qui avait comparé le bitcoin (BTC) à la chaîne de Ponzi n’a de cesse de critiquer la cryptomonnaie. Quelques semaines plus tôt, il a expliqué : « Nous ne l’avons pas interdit au début parce que nous ne réalisions pas qu’il était important, et nous ne l’interdisons pas maintenant parce qu’il y a trop d’argent et de pouvoir derrière lui. »

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Luc Jose Adjinacou avatar
Luc Jose Adjinacou

Loin d’avoir refroidi mes ardeurs, un investissement infructueux en 2017 sur une cryptomonnaie n’a fait qu’accroitre mon enthousiasme. Je me suis dès lors résolu à étudier et comprendre la blockchain et ses nombreux usages et à relayer avec ma plume de l’information relative à cet écosystème.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !