A
A

Crypto : Vague de représailles contre les arnaqueurs en Australie

dim 18 Sep 2022 ▪ 8h00 ▪ 4 min de lecture - par Luc Jose Adjinacou

Au cours de ces derniers mois, le nombre d’investisseurs dans les cryptos n’a cessé de croître. Malheureusement, la volonté des uns de s’enrichir de façon licite avec les actifs numériques rencontre le souhait des autres de gagner illégalement de l’argent en arnaquant les premiers. Comme le nombre d’investisseurs, le nombre d’escrocs dans le domaine des cryptomonnaies augmente vertigineusement. C’est le cas actuellement en Australie. Mais une riposte se prépare !

arnaques, crypto, australie

Des chiffres alarmants

La Commission australienne de la concurrence et de la consommation (ACCC) a dévoilé des statistiques alarmantes en lien avec les arnaques dans le secteur des cryptos en 2022. D’après les informations, les arnaqueurs ont déjà fait perdre plus de 242 millions de dollars australiens à leurs victimes. L’ACCC a aussi indiqué qu’elle a reçu plus de 5 300 plaintes. Les statistiques montrent également que la moyenne d’âge des victimes des arnaqueurs se situe entre 55 et 65 ans.

Il ressort des documents de l’ACC que les escrocs utilisent des techniques affutées qui ont déjà fait leurs preuves ailleurs. Ce sont des stratégies qui peuvent paraître si réelles et si fiables qu’elles passent inaperçues aux yeux des victimes. L’une de leurs méthodes favorites consiste à se faire passer pour des célébrités ou des spécialistes dans le secteur des investissements.

En raison de l’augmentation des cas d’arnaque sur les cryptos, de plus en plus de personnes se montrent réticentes à leur utilisation. Pire, certaines autorités considèrent les monnaies numériques comme des « menaces émergentes. » Cette année, rien qu’en Australie, il y a une hausse de près de 36 % des cas d’escroquerie par rapport aux années précédentes.

Quels sont les moyens de lutte contre les arnaqueurs ?

À l’heure actuelle, différentes actions sont en cours de mise en œuvre dans le but de rendre l’industrie des cryptos plus saine et plus sûre pour les investisseurs. De nombreux organismes de défense des droits des consommateurs ont multiplié les actions pour faire pression sur les banques en Australie. Le but est de les pousser à s’impliquer davantage dans la lutte contre les escrocs.

Face à la pression des organismes, les banques ont proposé une option. Celle-ci consiste à utiliser la technologie PayID. Cette dernière offre la possibilité à ses utilisateurs de vérifier les noms des personnes qui sont liées à un compte. Ce mécanisme est censé permettre aux victimes de repérer les failles dans la stratégie des arnaqueurs, si tant est qu’elles se retrouvent en contact avec eux.

Pour contrôler l’augmentation des cas d’arnaques sur les cryptos en Australie, les autorités à divers niveaux ainsi que plusieurs organismes réfléchissent à la possibilité de recourir à des techniques variées. Pour l’instant, leurs réflexions n’ont pas encore porté les fruits escomptés et les arnaqueurs continuent d’opérer. Les membres de la communauté espèrent qu’une solution définitive sera trouvée pour empêcher les escrocs de continuer de nuire aux honnêtes gens.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Luc Jose Adjinacou avatar
Luc Jose Adjinacou

Loin d’avoir refroidi mes ardeurs, un investissement infructueux en 2017 sur une cryptomonnaie n’a fait qu’accroitre mon enthousiasme. Je me suis dès lors résolu à étudier et comprendre la blockchain et ses nombreux usages et à relayer avec ma plume de l’information relative à cet écosystème.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !