A
A

La République centrafricaine autorise l’usage des cryptomonnaies

sam 23 Avr 2022 ▪ 18h00 ▪ 3 min de lecture - par Claude Bernardini

L’exemple du Salvador, premier pays au monde à avoir légalisé l’usage du bitcoin (BTC), pourrait-il faire des émules en Afrique ? Cela semble être désormais le cas avec la Centrafrique, où le parlement vient d’adopter une loi favorable aux cryptomonnaies.

C’est à la date du jeudi 21 avril 2022 que le projet de loi régissant le principe de l’utilisation des cryptomonnaies en République centrafricaine (RCA) a été adopté à l’unanimité par les députés réunis en séance plénière.

Selon le ministre de l’Économie numérique, des Postes et Télécommunications, Justin Gourna Zacko, l’objectif est d’abord de définir un cadre légal pour la cryptomonnaie. Mais au-delà, il souhaite la mise en place d’un environnement favorable au secteur financier. Les contributions fiscales pourront être payées en cryptomonnaies à travers les plateformes reconnues et autorisées par le gouvernement. De plus, tout agent économique est tenu d’accepter les cryptomonnaies comme forme de paiement lorsqu’elles sont proposées pour l’achat ou la vente d’un bien ou d’un service. Tous les contrevenants aux dispositions de cette loi seront passibles d’une peine de prison ferme de 20 ans, assortie d’une amende comprise entre 100 millions à 1 milliard de francs CFA.

République Centrafricaine

Alors que l’opposition reprend les poncifs anti-bitcoin classiques, Justin Gourna Zacko déplore que l’envoi et la réception d’argent en République centrafricaine deviennent « très difficiles ». En effet, il met directement en cause le cadre contraignant de la Banque centrale BEAC (Banque des États de l’Afrique Centrale). Les cryptomonnaies peuvent donc contourner ce problème et permettre au pays un accès plus facile à l’extérieur. Toutefois, l’état doit garantir à travers la Banque centrale par la création d’un trust, la convertibilité automatique et instantanée des cryptomonnaies. Or, la Banque centrale semble ne pas avoir été consultée, ce qui rend l’application effective de la loi encore théorique.

Il faut en effet savoir que la République centrafricaine fait partie de la zone CFA et connaît une situation politique instable. À l’instar du Mali, ce pays semble chercher à s’éloigner de la tutelle française et a choisi de se rapprocher de la Russie avec une présence active du groupe paramilitaire Wagner dans le pays. Cette initiative favorable aux cryptomonnaies pourrait donc être une étape supplémentaire d’émancipation.

Pour l’instant, il s’agit d’un simple projet de loi qui a été adopté. Il est encore trop tôt pour en confirmer son application effective et en mesurer les effets concrets dans la vie du pays. Une affaire à suivre donc…

Source : RFI

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Claude Bernardini avatar
Claude Bernardini

Entrepreneur en informatique et résident en terres africaines depuis une quinzaine d'années. Dans ce monde incertain et vacillant, je considère le bitcoin et les cryptos comme l'une des meilleures opportunités face aux défis qui nous attendent.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Cours & Indices

BITCOIN (BTCUSD) 21 299,93 $ -0.87%
ETHEREUM (ETHUSD) Ξ 1 221,18 $ -1.66%
DEFI (DEFIPERP) 2 963,30 $ -1.85%
MARKETS (ACWI) 86,31 $ 3.04%
GOLD (XAUUSD) 1 826,89 $ 0.24%
TECH (NDX) 12 105,85 $ 3.49%
CURRENCIES (EURUSD) 1,06 $ 0.38%
CURRENCIES (EURGBP) 0,859250 £ 0.17%
CRUDEOIL (USOIL) 107,53 $ 3.41%
IMM. US (REIT) 2 445,30 $ 2.12%
Le pourcentage exprime l’évolution depuis 24h Acheter des cryptos sans risques
Newsletter

Recevez le meilleur de l’actualité Crypto dans votre boite email et tentez de gagner 0.2 ETH en vous inscrivant aujourd'hui

Guides Crypto
Vous devez remplir le formulaire pour recevoir votre document