A
A

Les exchanges du Japon invités à rompre les liens avec la Russie

lun 11 Juil 2022 ▪ 11h45 ▪ 3 min de lecture - par Rédaction CT

Plus de 4 mois après l’invasion de l’Ukraine, la Russie continue d’être la cible des sanctions économiques occidentales qui se sont élargies au secteur des cryptomonnaies. Les États-Unis veillent d’ailleurs à ce que ses alliés maintiennent la pression sur le pays dirigé par Vladimir Poutine. Ils viennent d’exhorter le Japon à faire de même, en l’incitant à exercer davantage de pression sur les exchanges crypto qui sont toujours en relation avec les Russes.

Crypto, Cryptomonnaies, menace

Plus de 30 exchanges crypto locaux concernés par la demande

La demande adressée par les diplomates américains vise une interruption totale des relations commerciales entre les exchanges crypto du Japon et leurs partenaires russes. Elle concerne également les sociétés de mining japonaises basées en Russie, plus précisément dans l’Oblast sibérien d’Irkoutsk. Cette région est notamment connue pour son énergie hydroélectrique bon marché et un climat frais qui sont propices à cette activité. La nouvelle a été annoncée le jeudi par le Financial Times qui a fait savoir que l’objectif de Washington est d’approfondir l’isolement financier de Moscou.

Toutefois, l’organisme de réglementation locale, l’Agence des services financiers (FSA) a refusé de confirmer l’existence d’une telle demande venant de la part des diplomates américains. Le Journal précise qu’il y aurait ainsi plus de 30 exchanges de cryptomonnaies enregistrés au Japon qui seraient encore présents en Russie par le biais d’une filiale. Il ajoute que ces derniers seraient d’ailleurs en infraction puisque le pays du soleil levant avait déjà pris depuis des mois des mesures recommandant aux exchanges de geler les actifs russes.

Renforcement des restrictions autour des flux de devises numériques au Japon

Bien avant les révélations du Financial Times, les autorités japonaises ont introduit quelques modifications majeures aux lois locales relatives au commerce extérieur. Celles-ci couvrent désormais les cryptomonnaies et permettent à Tokyo de restreindre davantage les flux de devises numériques vers d’autres pays. La demande des diplomates américains serait donc une forme de pression exercée sur le Japon pour l’inciter à appliquer au plus vite ces nouvelles mesures.

Bien que la thèse de l’utilisation des cryptomonnaies pour contourner les sanctions économiques ait été écartée, les États-Unis ne souhaitent pas prendre de risque. Ils s’attendent également à ce que les autres puissances économiques fassent de même pour offrir le moins d’alternatives possible à la Russie qui s’apprête à légaliser les stablecoins.

Source : News Bitcoin

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

A
A
Rédaction CT avatar
Rédaction CT

Derrière la signature générique « Rédaction CT » se trouvent de jeunes journalistes et des auteurs aux profils particuliers qui souhaitent garder l’anonymat car impliqués dans l’écosystème avec certaines obligations.

DISCLAIMER

Les propos et opinions exprimés dans cet article n'engagent que leur auteur, et ne doivent pas être considérés comme des conseils en investissement. Effectuez vos propres recherches avant toute décision d'investissement.

Ne manquez aucune actu et abonnez-vous à Cointribune sur Google Actualités !